Ses livres d'enfant validés par maman

« Il a de la chance mon papa »: mmmh, comment dire?

Avant, quand j’étais en vacances, je m’allongeais sur ma serviette de plage et ma seule préoccupation était de me remettre de la crème solaire en évitant les grains de sable pour éviter l’abrasion totale de mon corps avec un gommage naturel que je n’avais pas demandé. Depuis j’ai eu un enfant et aujourd’hui, la crème solaire, à force d’en tartiner les autres, j’ai de moins en moins le temps de m’en mettre et au lieu de bouquiner tranquille, je dois creuser des tunnels et monter des ponts dans le sable à la seule force de mes mains puisque mon fils refuse de me rendre le rateau pour une raison que j’ignore.

Avant, l’hiver, j’adorais « chiller » bien au chaud sous la couette, avec un bon bouquin et chanceun chocolat chaud. La neige me poussait à profiter de mon chez-moi, à vider les placards pour éviter de sortir et de m’étaler au premier tournant. Et puis, mon bébé s’est pointé à la mi-décembre et j’ai compris que j’allais devoir affronter le froid et faire semblant de trouver ça chouette. J’ai préféré m’installer en Californie, c’est vous dire mon enthousiasme…

Avant, quand je rentrais du travail, je m’installais dans le canap’ avec un verre de vin blanc et je me laissais le temps de retrouver mes esprits. Aujourd’hui, j’ai encore mon sac sur l’épaule et la clé dans la serrure que j’ai déjà réparé la roue d’une petite voiture debout dans l’entrée et promis de faire un puzzle avant d’aller dormir.

C’est clair que quand on devient parent, notre vie change (presque) du tout au tout. Et il s’agit d’en rire… pour éviter parfois d’en pleurer. Le livre tout nouveau tout beau « Il a de la chance mon papa » paru aux éditions Casterman (à voir et/ou acheter ici) me fait vraiment marrer. Il s’amuse des changements qu’amène immanquablement le fait de devenir parent.

chancemonpapa

Une petite fille nous explique à quel point son papa a de la chance de l’avoir. « Grâce à moi, quand il rentre du travail le soir, il a plein d’idées de jeu », dit-elle alors que l’image nous montre le père dévoué faire une tour en Kapla. Quand on ouvre le rabat, elle explique: « Sans moi, le pauvre, il serait obligé d’inviter des copains et ça, rien que d’y penser, j’ai du chagrin. » L’illustration nous montre le papa en question en train de rigoler avec ses potes venus prendre l’apéro.

Quand je lis le bouquin avec Ezra, il le comprend évidemment au premier degré. Il me dit et me répète, très fier, que son papa a de la chance de l’avoir lui tandis que je tourne les pages en me disant que parfois, brièvement, papa se souvient avec envie et émotion de sa vie d’avant, celle où il n’était justement pas encore père. Ce livre est plein d’ironie et c’est très chouette. C’est l’occasion de constater que c’est une chose que les enfants tardent à maîtriser. Perso, je ne suis pas pressée de lui apprendre. Ma vie a changé mais il me reste au moins ça: faire des blagues qu’il ne comprend pas.

chancemonpap2

(5 commentaires)

  1. Il a l’air super cet album 😉 !!! J’aime le fait qu’il soit drôle pour le parent qui le lit, qui perçoit les subtilités et très abordable, au premier degré, pour l’enfant :). De quoi passer un bon moment en famille 😉

  2. Je l’ai commandé direct après avoir lu le post! Reçu le lendemain (merci Amazon) et franchement… il est top! On a bien grincé des dents en lisant à notre puce 😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.