Annoncer le sexe de son bébé: le grand n’importe quoi du gender reveal

by seayouson

Pour annoncer le sexe de son bébé, certains parents en font trop, beaucoup trop. De nos jours, la gender reveal party est toujours plus audacieuse, imbécile ou dangereuse.

Ils annoncent le sexe de leur bébé en colorant une cascade

La preuve? Une gender reveal consternante a été organisée à Mato Grosso, au Brésil, le 25 septembre dernier. 

Un couple avait donné rendez-vous à sa famille et ses amis devant une cascade pour révéler le sexe de leur bébé à venir. 

Au moment de la révélation, du colorant bleu a été versé dans l’eau pour annoncer la venue imminente d’un petit garçon. L’annonce a été filmée, partagée et rapidement critiquée, à raison, sur les réseaux sociaux. 

Ils colorent une cascade pour annoncer le sexe de leur bébé

“Il y a tant de manières de faire une gender reveal et ils ont choisi celle qui a un impact sur l’environnement”, a regretté sur Twitter Vanessa Costa, une ingénieure brésilienne spécialiste de la forêt.

“Colorer l’eau est de la pollution. Vous avez pollué ces eaux et ça a un impact environnemental », a-t-elle écrit.

La cascade Queima-Pé, qui a été colorée, se jette dans la rivière du même nom. Cette rivière sert à alimenter la ville de Tangara da Serra en eau potable. La ville a connu de grands épisodes de sécheresse ces dernières années.

Une enquête a été ouverte par l’agence régionale pour la protection de l’environnement. Si pour le moment, rien n’indique que l’environnement a été perturbé par le colorant, le couple va, malgré tout, devoir répondre de ses actes.

En effet, la loi brésilienne interdit quiconque de jeter des débris, des déchets solides, liquides, gazeux ou des substances huileuses dans la nature. Les futurs parents risquent de 1000 à 10.000 euros d’amende. 

Les façons les plus originales d’annoncer le sexe de son bébé

Les fêtes organisées en vue de révéler le sexe d’un enfant sont toujours plus originales: parfois pour le meilleur, mais souvent pour le pire.

Elles peuvent être:

  • consternantes mais marrantes, comme ce combat de Power Rangers, un bleu contre un rose, organisé dans le jardin de Shay Mitchell, l’actrice de Pretty Little Liars et You.
  • absurdes et dégoûtantes comme celle de la YouTubeuse Paige Ginn qui avait dévoilé le sexe du bébé à venir.. en pétant.
  • sexy comme celle de ce couple qui a fait appel à deux pole-danseuses, l’une habillée en rose, l’autre en bleu pour son annonce. La future maman est la directrice de deux écoles de pole dance, ça lui semblait donc tout à fait naturel de faire appel à des collègues.

Si vous êtes du genre à devoir le voir pour le croire, je vous laisse regarder la vidéo ci-dessous: tout y est!

Gender reveal: attention, danger

D’autres gender reveal party ont viré à la catastrophe. En juillet 2020, une gender reveal party ratée provoquait un feu de forêt monumental en Californie.

Le couple avait fait usage d’un engin pyrotechnique. Leur petite fête a provoqué un incendie qui a mis plusieurs jours à être maîtrisé. Un pompier de 39 a perdu la vie dans les flammes.

Refugio Manuel et Angela Renee Jiminez ont été inculpés d’homicide involontaire.

Parmi les autres gender reveal qui ont viré au drame: un petit avion s’est écrasé dans la mer en avril 2021 juste après avoir émis une fumée rose pour annoncer la venue imminente d’une fille. Le pilote et le copilote ont été tués.

Celle qui a lancé la tendance de la gender reveal party le regrette

C’est l’Américaine Jenna Karvunidis qui est à l’origine des gender reveal. En 2008, elle avait partagé sur son blog les détails de la fête qu’elle avait organisée chez elle pour annoncer le sexe de son bébé.

Elle s’était photographiée en train de découper un gâteau: le glaçage à l’intérieur était rose. Une façon très simple, mais à l’époque totalement nouvelle, de découvrir le sexe de son bébé.

Son idée est devenue virale et aujourd’hui, elle regrette l’ampleur que ça a pris. 

Elle avait expliqué dans une interview au Guardian qu’elle avait toujours aimé organiser des fêtes: “J’en ai même fait une pour un poisson rouge.”

Annoncer le sexe de son futur enfant était juste, pour elle, une nouvelle occasion d’organiser une petite fiesta à domicile. 

Jenna Karvundis estime que les gender party sont en fait juste sexistes.

“Il y a une telle obsession du genre aujourd’hui que ça en est devenu limitant et abusif. Vous ne voulez pas que ce qui se trouve entre vos jambes guide votre chemin dans la vie. Je veux que mes enfants grandissent dans un monde où le genre n’a pas d’importance.”

Jenna Karvundis, à l’origine de la tendance des gender reveal party

Organiser une gender reveal party: à savoir

À quel moment de la grossesse organiser une gender reveal party

Une gender reveal est une fête organisée durant la grossesse d’une femme pour célébrer le sexe de l’enfant à venir.

Elle est organisée avant la baby shower, parce que oui, ceux qui organisent une gender reveal organisent souvent aussi une baby shower. Pourquoi ne faire qu’une seule fête quand on peut en avoir deux?

gender reveal: quand annoncer le sexe de son bébé
Quand et comment annoncer le sexe de son bébé?

La fête pour annoncer le sexe de l’enfant se fait généralement aux alentours du cinquième mois de grossesse.

Les parents sont-ils au courant du sexe du bébé lors d’une gender party?

Il y a deux écoles. Certains parents préfèrent avoir la surprise. Ils demandent donc à l’un de leurs proches d’organiser la fête pour eux.

D’autres, et dans nos contrées, c’est plus fréquent, connaissent le sexe de l’enfant et organisent la fête eux-mêmes.

Gender reveal party: ce que vos proches ne vous disent pas

J’ai découvert « bêtement » le sexe de mon enfant à l’échographie. Nous étions deux, le papa et moi. Il n’y a pas eu de grand tralala.

Il y avait sa main dans la mienne et nos yeux rivés sur l’écran, essayant de comprendre ce que l’échographiste nous montrait.

On a annoncé à nos proches qu’on allait avoir un petit garçon avec un message sur Whatsapp et basta. Simple et efficace.

Découvrir le sexe de son bébé, c’est un super moment lors de la grossesse. On est fébrile, curieux, on imagine, on se projette. Mais honnêtement: à part la famille très proche, est-ce que quelqu’un en a quelque chose à faire?

La gender reveal est une façon de se mettre en scène et de mettre en scène sa grossesse. C’est s’offrir les spotlights, le centre de la scène, le temps de quelques heures. Mais nos copains se moquent un peu de savoir si on va avoir une fille ou un garçon.

Sauf peut-être ceux qui vont avoir un enfant en même temps que les futurs parents. Ceux-là se disent que ça peut créer des affinités. Les autres n’en ont que faire: ce n’est pas eux qui vont devoir vivre avec l’enfant…

La gender party reveal a finalement pris des proportions démesurées avec l’avènement des réseaux sociaux. L’intime n’existe plus: tout ce qu’on vit doit être partagé au plus grand nombre. Sans ce public, ces regards extérieurs, le moment perd de sa valeur.

Dites-moi en commentaires: comment avez-vous appris le sexe de votre enfant? Dans l’intimité ou en grand comité? Simplement ou avec excentricité. J’attends vos retours.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

8 comments

Annick 6 octobre 2022 - 7 07 33 103310

Nous ne voulions pas connaître le sexe avant la naissance pour les deux enfants. Étant expatriés au Cameroun, j’ai accouché en Belgique malgré tout (les infrastructures étant ce qu’elles sont au Cameroun). J’ai donc fait une écho à environ 35SA, juste avant de monter dans l’avion. Pour le premier, à chaque fois, nous rappelions à la gynéco que nous souhaitions garder la surprise. Lors de la dernière visite, nous l’avions encore dit et la gynéco, un peu verte, nous a répondu un « c’est bon, je le sais ! »… cela ne l’a pas empêchée, lors de l’écho suivante, comme nous n’avions plus rien osé dire, de nous sortir un « et ça n’a pas changé, c’est toujours un petit gars ! ».
Pour le second, même moment, même remarque. Nous nous sommes regardés, mon mari et moi, et je pense qu’elle a compris sa bourde. Nous étions dégoûtés, j’avais envie de pleurer parce qu’elle nous avait volé deux fois ce moment (et parce que les hormones ??)… Bien évidemment, maintenant, ça ressort plus comme une anecdote et il n’y a pas d’amertume…
Et pour revenir sur le sujet de gender reveal, je trouve cette surenchère tellement ridicule… et dangereuse !!

Reply
Carole 6 octobre 2022 - 7 07 45 104510

J’ai appris que c’était un garçon comme toi, à l’échographie, et petit message WhatsApp pour l’annoncer ?? Je trouve aussi que le gender reveal donne une place trop importante au genre. Si j’avais un jour un autre enfant, j’attendrais la naissance, enfin si ma curiosité n’est pas plus forte.

Reply
Sofia D 6 octobre 2022 - 8 08 45 104510

Waouh, certains exemples sont en effet consternants… mais j’avoue que j’aime regarder ces vidéos courtes quand elles apparaissent sur mon feed. Pour nous, le sexe de bébé a été inscrit sur un bout de papier à l’échographie car c’était en plein confinement et papa ne pouvait pas m’accompagner. On a ouvert l’enveloppe ensemble à la maison pour découvrir qu’on allait avoir une petite fille ?? on l’a annoncé à notre famille proche très rapidement et à ceux qui nous posaient la question (en fait, même si les gens s’en foutent un peu, c’est quand même la question numéro 1 qui ressort). Pas de baby shower ici non plus… hors covid je ne sais pas si je l’aurais fait.

Reply
seayouson 7 octobre 2022 - 8 08 49 104910

Tout pareil: je les regarde quand elles passent. C’est consternant et marrant à la fois. Et tu as raison: même si la réponse ne change rien dans leur quotidien, les gens posent toujours la question. 😀

Reply
Sabrina 6 octobre 2022 - 8 08 53 105310

De notre côté on avait envie de garder ça pour nous 2 jusqu’à l’accouchement… Malheureusement ma mère achetait tout en rose (avec des petits coeurs et des modèles vrament pas pour garçon) car elle était persuadée que ce serait une fille… Bref, on a été un peu obligée de le lui dire pour qu’elle arrête… Mais perso, je trouve ça plus sympa de le découvrir au moment de l’arrivée du bébé…

Reply
seayouson 7 octobre 2022 - 8 08 49 104910

La maman super motivée. 🙂 Alors moi, j’avais vraiment besoin de connaître le sexe à l’avance. J’avais besoin de me projeter de façon précise suite à une relation avec ma mère compliquée. Mais l’effet de surprise doit être dingue…

Reply
joelle 6 octobre 2022 - 10 10 02 100210

Perso, sachant que je n’en aurait qu’un, je voulais avoir la surprise. Mon compagnon, lui avait envie de savoir plutôt pour le côté pratique, organisationnel… Finalement, nous avons eu l’info par oubli de la ginéco qui m’a rendu plein de docs suite à des examens. Bref, je regarde les docs et dedans je vois le caryotype ! Nous ne l’avons dit à personne et avons continuer à l’appeler « Junior » jusqu’à sa naissance. 😉

Reply
Hélène 8 octobre 2022 - 8 08 51 105110

Pour mon premier je ne voulais pas savoir avant la naissance, j’avais une intuition qui s est révélée juste. C était magique de découvrir notre fils au moment où je l’ai eu dans les bras. Pour notre deuxième mon mari voulait savoir prétextant un côté pratique, j ai accepté sans conviction pour lui faire plaisir. Nous avons gardé le secret jusqu’à la naissance, pour les prénoms aussi. Je trouve que ces fête sont gênantes et précoces dans la grossesse. Pourquoi gênante, combien de père montre leur déception d’avoir une fille? C est extrêmement violent, un jour l’enfant verra la vidéo et s’il y a une erreur, du fyneco, de la secrétaire, de la personne qui organise, de la personne qui a pris la commande, de la personne qui a fabriqué le truc… c’est une catastrophe pour le développement de l’enfant. Et trop tôt, parce que malheureusement, il peut se passer beaucoup de choses, les gender reveal sont souvent faites au 4eme 5eme mois, même si le 1er trimestre est passé il reste des risques. Et les parents se retrouvent avec une montagne de cadeau, pour un enfant qui ne vivra pas, des cadeaux qui vont leur rappeler leur enfant perdu. Et les souvenirs d’une fête d’un avenir qui n’aura pas lieu.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.