...
Californie

Les choses qui m’étonnent tous les jours en Californie

J’ai beau vivre en Californie depuis bientôt trois ans, il y a des choses qui m’étonnent encore tous les jours.

La passion des snacks

Les Américains ont la passion des snacks. On ne parle pas ici de goûters, d’en-cas, ou de dix heures. Les petites choses qu’on grignote entre les repas sont rassemblées sous l’appellation snacks. À l’école, on doit fournir deux snacks: un pour le matin, un pour le goûter. Chez nous, ça se limite à un fruit (une banane, des quartiers de pomme ou des fraises, généralement) ou une compote et un petit biscuit. On part du principe qu’il est normal, et parfois même agréable, d’arriver à table en ayant faim. J’ai l’impression que les Américains ne supportent avoir l’estomac dans les talons.

Rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook

Ici, on mange à toute heure et n’importe quoi. Les snacks des petits copains de mon fils sont composés de chips Cheetos, de petits poissons salés Goldfish ou de pizza froide. Les professeurs n’hésitent jamais à fournir à manger aux enfants, à mon grand désespoir. Ezra ne mange régulièrement pas le pain maison que je lui ai préparé spécialement pour l’école. Quand je lui demande pourquoi, il me répond que la « teacher a été chercher une pizza pour tous les enfants » ou qu’ils ont « mangé des pancakes de toutes les couleurs ». On n’est jamais prévenus. Ici, on ne contrôle ni les doses de sucre, ni les doses de sel. L’obésité chez les enfants américains n’est pas une légende.

Achetez mon guide de Los Angeles en famille 

Le patriotisme

Les Américains affichent leur soutien politique sans aucune réserve. Plusieurs semaines avant le Super Tuesday, il y avait des panneaux pour tel et tel candidat dans les jardins. Mais ils affichent aussi leur patriotisme. La bannière étoilée se trouve absolument partout. Dans les voitures, dans les jardins, dans les écoles, sur les T-shirts, sur les casquettes… Alors que le Belge ne pense à sortir son drapeau, quand il en a un, que pendant la Coupe du Monde de football, l’Américain aime son pays et se fait un devoir quotidien de le rappeler à ses voisins.

Tout commence tôt (genre vraiment tôt)

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Les Américains l’ont bien compris. L’un de nos amis américains est à la salle de sport tous les jours à 5 heures du matin, avant d’aller travailler. Et je vous l’avais déjà dit ici: à 17 heures, tout le monde est à table pour le repas du soir. J’ai beau savoir que c’est la règle, ça fait partie des choses qui m’étonnent toujours en Californie.

Contactez-moi: je vous aide à organiser votre voyage sur la Côte Ouest

Dans la piscine, tout habillé

Ça, c’est vraiment un truc qui m’échappe complètement mais j’ai déjà observé le phénomène à Palm Desert, à Palm Springs et à Los Angeles. Il n’est pas rare de voir des gens dans la piscine habillés. Certaines personnes gardent leurs vêtements normaux, T-shirt, short et sous-vêtement donc, et ils barbotent dans un bassin public sans que personne ne s’offusque. Je trouve que c’est un truc qui manque totalement d’hygiène. C’est qu’on ne sait pas où les vêtements ont trainé avant ça, ma p’tite dame.

J’étais un jour dans le jacuzzi de notre complexe et l’un de mes voisins est arrivé avec son fils de 7, 8 ans. Les deux se sont contentés d’ôter leurs chaussures et leurs chaussettes avant de me rejoindre dans les bulles. Autant vous dire que j’ai replié bagage directement. Je ne sais absolument pas pourquoi certaines personnes font ça mais ce n’est pas un cas isolé. Si quelqu’un a la réponse, qu’il me fasse signe.

Lisez aussi: Pioneertown, pour les fans de cinéma et d’Ouest sauvage

Vous retrouverez d’autres choses qui m’étonnent encore, après deux ans en Californie dans la vidéo ci-dessous. Je vous parle notamment des chiens qu’on promène… en poussette.


.
Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!
Publicités

(6 commentaires)

  1. Mais en plus d’être dégoûtant, c’est franchement désagréable de se baigner avec ses vêtements. Quand on sort de la piscine, on goutte partout jusqu’à son arrivée chez soi ?

    1. Franchement à chaque fois que j’assiste à ça, j’essaie d’analyser la situation pour la comprendre. Je n’y suis toujours pas arrivée. Parce que oui, la fois passée, c’était mon voisin d’à peu près 18 ans. Il a sauté dans la piscine habillé. Il est resté dans l’eau avec des copains, tout le monde avait l’air de trouver ça normal. Et puis il est rentré chez lui en gouttant sur le sentier…. 😀

  2. C’est fou qu’avec tout ce qui est publié comme littérature sur la malbouffe, cette dernière puisse être encore « institutionnalisée » par l’école. On sent que tu luttes, mais ça doit être compliqué au quotidien! Pour la piscine tout habillé, je te rejoins: désagréable et pas hygiénique!

  3. Pour la piscine habillé il n’y a pas une forme de « pudeur » (« modesty ») ? Je sais que cela est très répandu dans certains mouvements chrétiens mais j’ai du mal à imaginer que ce soit aussi courant… Qu’en penses tu ? Tu n’as jamais demandé ?

  4. Les fringues dans la piscine, mon dieu que c’est dégueulasse. Quant aux pizzas et autres pancakes multicolores, cela me surprend dans un état comme la Californie. C’est fou que les mentalités n’évoluent pas en matière de malbouffe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :