fbpx
Californie

Regarder la télé aux Etats-Unis: pourquoi ça me rend dingue

Vie ma vie en Californie, épisode 3452. Ou à peu près. Regarder la télé aux Etats-Unis est une expérience à part entière. Voici comment, ici, je zappe et je mate.

En Belgique, j’avais pris la décision de me séparer de la télévision après avoir entendu, une fois de trop, le rire de Cyril Hanouna résonner dans le salon. À cette époque, je me suis rendue compte que je ne regardais plus que des programmes à la demande. Je déteste les séries américaines et les films doublés en français et je trouve les émissions diffusées le reste du temps d’un vide abyssal. On a décidé du jour au lendemain de couper notre abonnement et de descendre l’écran de télévision à la cave.

On a aménagé notre salon différemment : un canapé faisait désormais face au fauteuil, ça rendait la pièce conviviale et propice à la discussion. J’ai eu l’impression de mieux vivre après ça, je ne l’ai jamais regretté. En Californie, on a pris le câble: parce qu’appréhender la culture de la contrée où l’on vit, ça passe aussi par là. Il fallait donc qu’on sache à quoi ressemblait la télé aux Etats-Unis. Il était hors de question cependant qu’elle devienne un élément central de notre existence, d’autant plus qu’entre-temps, on était devenus parents. Pour éviter la tentation, on ne met pas d’écran sous les yeux d’Ezra… L’écran est dans notre chambre et on le déplace si nécessaire. Ça ne l’empêche pas de la regarder mais il n’y pense pas dès les premières secondes d’ennui. C’est déjà ça!

En Californie, il est fréquent d’avoir plusieurs postes de télévision chez soi. Partout où on va, il y a au moins un écran gigantesque dans le salon et un autre dans la chambre. La télé, aux Etats-Unis, est allumée partout : dans la salle d’attente du médecin, au restaurant, dans les salles de sport… C’est un réflexe quand on rentre du travail ici: on allume la télé. L’Américain est un animal solitaire. Son écran le rassure, l’accompagne, lui tient compagnie. Mais honnêtement, je ne sais pas comment ils font.

regarder la télé aux etats-unis

Tout le monde en fait des caisses

Les programmes télé aux Etats-Unis sont particuliers. Je vous en avais déjà listés quelques-uns ici: Les émissions télé américaines qui me laissent bouche bée. Les présentateurs en font des caisses, les rires du public sont irritants au possible, tout semble forcé. D’un côté, il faut laisser aux Américains une chose: ils ont le sens du spectacle. De l’autre, au quotidien, c’est un peu agaçant.

Notons que même si certaines émissions sont d’un contenu douteux, l’Europe passe son temps à s’inspirer de programmes américains. Je pense à The Mask Singer ou The Voice par exemple: autant The Voice US a de la gueule, autant The Voice Belgique me donne envie de zapper illico. Ici, il y a du budget, et ça se voit. Et dans ce type de programmes télévisés, ça change tout! Je préfère mille fois l’original à la copie. C’est tellement mieux d’avoir des idées à soi: La Trêve était une série belge et ça a cartonné et elle s’est exportée. Comme quoi, au lieu d’aller piquer ce qui se fait ailleurs, on ferait bien d’avoir des idées à nous…

Plus de 100 chaînes

Aux Etats-Unis, rien que choisir le programme télé du jour est un casse-tête. Il faut savoir qu’il y a plus d’une centaine de chaînes, sans compter les chaînes payantes du type HBO. Là-dedans, il faut donc arriver à faire un choix… Ensuite, il faut aussi faire attention aux heures de diffusion.

Des heures de diffusion étranges

Prenons l’exemple des Oscars, la cérémonie, diffusée en direct, est annoncée sur ABC à 8 p.m. ET/5 p.m. PT. Késako? C’est-à-dire qu’elle sera diffusée à 20 heures sur la côte est et à 17 heures sur la côte ouest. C’est un peu perturbant sachant que la cérémonie se tient à Los Angeles, sur la Côte Ouest donc, et qu’elle devrait être, en toute logique, diffusée à une heure de prime-time. Mais ça voudrait dire que les New Yorkais n’auraient pas l’occasion de la voir: ça serait diffusé beaucoup trop tard chez eux. La cérémonie commence tôt à LA pour que tout le continent puisse en profiter.

oscars

Pour les séries, c’est autre chose. Un épisode de Game of Thrones était diffusé à 21 heures sur la Côte Est et à la même heure, donc trois heures plus tard, sur la Côte Ouest. Bref, les habitants de la Californie désertaient les réseaux sociaux pendant trois heures pour éviter les spoilers des habitants de la Côte Est. Ou alors, ils regardaient à 18 heures (et donc 21 heures sur la côte est) en streaming sur le site de HBO. La télé aux Etats-Unis, un casse-tête on vous dit!

5 coupures pub sur un épisode de série de 42 minutes

Quand je regarde la télé ici, je suis très vite au bord de la crise de nerfs. Vous n’imaginez pas le nombre de publicités diffusées sur un programme. S’il y a des règles de déontologie en Belgique ou en France, il n’y en a aucune aux États-Unis. Il y a une coupure pub toutes les 5 minutes. Un exemple concret: sur un épisode de Grey’s Anatomy, qui dure 42 minutes, il y a 5 coupures publicitaires. Soit une toutes les 8 minutes à peu près. Un épisode de 42 minutes dure plutôt une heure. À devenir fou! Ça coupe complètement la moindre émotion ressentie devant le petit écran…

Je me suis abonnée à la télévision de demain

Pour éviter ça, j’ai trouvé une parade. Vous savez le succès des plateformes de streaming. Ce n’est plus l’avenir de la télévision: on est en plein dedans. Vous connaissez Netflix, vous avez entendu parler de Apple + et de Disney +. Personnellement, j’ai un abonnement à Netflix et à Hulu. Et c’est de celle-là que je voulais vous parler. Hulu propose ses propres séries, films et documentaires. La Servante Ecarlate, c’est Hulu, Untouchable, le documentaire sur Harvey Weinstein, c’est Hulu. On peut donc s’abonner aux programmes Hulu comme on le fait sur Netflix. Mais, et c’est ça qui est super: on peut prendre un abonnement Hulu + chaînes télé traditionnelles. J’ai donc rendu mon décodeur et j’ai pris cet abonnement qui comprend 55 chaînes télévisées, les plus classiques et les plus importantes. On ajoute ensuite certaines chaînes à la carte comme HBO.

Plus besoin de télécommande avec Hulu. On fait défiler le programme télé avec les doigts et on clique sur la chaîne souhaitée.
La « vraie » télé sur la tablette

Je peux donc regarder la télévision en live, toutes les chaînes normales, sur mon ordinateur ou sur tablette. Mon homme peut regarder autre chose en même temps: l’abonnement de base est valable pour deux écrans. À ceux qui me diront qu’ils préfèrent regarder la télé sur un écran dédié, pas de souci: il suffit de brancher l’iPad sur l’écran de la télévision quand on le veut avec un câble prévu pour.

Mon astuce pour éviter la pub

On fait défiler le programme télévisé, on voit directement ce qui est diffusé, sur quelle chaîne, et on clique sur l’émission qu’on souhaite voir. Si on regarde en direct, on se coltine les publicités habituelles. Personnellement, j’enregistre les séries que j’ai envie de voir, elles sont stockées sur ma plateforme Hulu, et je les regarde une fois qu’elles sont terminées. Ça me permet d’aller plus vite quand les publicités sont diffusées. C’est déjà ça de gagné. Hulu propose aussi un service « sans pub » mais il faut évidemment payer pour en profiter.

Beverly Hills, Urgences, Dawson, Newsport Beach…

Quand on manque un épisode de série, il suffit de taper le nom de la série: tous les épisodes sont rassemblés au même endroit et se présente visuellement comme sur Netflix. On voit tout de suite ceux qu’on a manqués et on voit quand les prochains seront mis en ligne. C’est clair et efficace. La plateforme propose un catalogue de streaming assez sympa: on y trouve tous les vieux épisodes des séries « Desperate Housewives », toutes les saisons de « Newport Beach », de « Sex and the city », de « Homeland », de « Private Practice », de la série « Urgences », de « Dawson » et j’en passe. Vous voyez l’excitation?

On peut suspendre l’abonnement quand on est en vacances

J’aime, en prime, beaucoup l’idée de la télévision nomade. Ça permet de moins s’encombrer et ça simplifie tout: plus besoin de câbles, d’appareil, de technicien… Pas besoin de prévenir quand on veut arrêter son abonnement, pas de frais d’annulation… Je peux arrêter mon abonnement quand je veux. Et même le suspendre quand je pars en vacances. On ne paie pas inutilement, ça se fait au pro rata. Bref, ça c’est vraiment la télévision intelligente, qui s’adapte à son époque. Le prix, aussi, est attractif: Hulu + la TV en direct, c’est 40 euros/mois.

Hulu n’est disponible qu’aux États-Unis. YouTube TV propose le même service, 5 euros plus cher. Là encore, ce n’est possible d’y souscrire qu’aux Etats-Unis. Il est grand temps que ça arrive en Europe!

Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!

Publicités

(4 commentaires)

  1. Pour la pub envahissante, il me semble que RTL soit dans la même norme d’exagération…c’est vraiment casse-pieds, mais je ne la regarde pas il est vrai. Ton système d’abo est en effet plus souple et semble-t-il plus abordable (coût).
    Je peux me tromper mais il me semble aussi que la façon de présenter les programmes, le style et la norme (un homme + une femme) fait son chemin par ici ; est-ce bien utile ? Ici on est sobre, mais ça commence à devenir plus  »spectacle » et chiens écrasés — sur certaines chaines. Enfin, je me pose la question de savoir si c’est bien utile de répéter les infos toutes les heures ; à la fin on a l’impression que plus rien en fonctionne correctement dans le monde alors que c’est faux…

    1. Entièrement d’accord, nous critiquons beaucoup l’Amérique et pourtant nous suivons un grand nombre d’exemple qui ne sont pas forcément parmi les meilleurs (TV, malbouffe, soins de santé – court séjour,…). A quand le port d’arme chez nous (lol) ?

  2. Je n’ai jamais vécu aux US mais je sais qu’ils ont un nombre dingue de coupures pubs pendant leurs séries, émissions etc. et ca me rendrait folle ! Je sais que je ne supporterais pas. Encore une habitude américaine à laquelle je n’adhère pas du tout… Je ne regarde plus la télé, déjà en grande partie à causes des pubs que je ne supportais plus et aussi par manque de choses intéressantes. Comme tu le dis bien, ca coupe la moindre émotion… Nous avons Netflix et Amazon Prime, j’aimerais bien avoir accès à Hulu un jour, ils ont tellement de bonnes séries !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :