fbpx
Famille + Couple

5 bonnes raisons d’acheter moins de jouets à Noël

De ce matin-là, il retiendra le bruit de son cœur dans sa poitrine et vos yeux brillants posés sur lui. Il n’oubliera pas l’odeur du sapin qui flottait dans la pièce, le bip du micro-ondes qui signale que le lait au chocolat est assez chaud et la douceur de son pantalon de pyjama sur ses jambes nues. Bien des années plus tard, il vous parlera de la météo qu’il faisait ce jour-là mais il sera incapable de vous lister les cadeaux reçus. Quelques-uns, bien sûr, traverseront les années. Quelques-uns seulement, sur deux dizaines de Noël en famille. Ce qui fait le bonheur de Noël, ce n’est pas le nombre de cadeaux reçus mais… tout le reste. Achetez moins de jouets, vous rendrez service à votre enfant.

C’est la science qui le dit

Si vous hésitiez encore à réduire le nombre de présents sous le sapin, sachez que les experts en la matière vous invitent très clairement à acheter moins de cadeaux. Selon Claire Lerner, spécialiste des 0-3 ans, les enfants qui reçoivent beaucoup de jouets sont ceux qui jouent le moins. Ils ne savent plus où donner de la tête et n’arrivent à se concentrer sur rien. Michael Malone, professeur de Early Childhood Education à l’Université de Cincinnati, a, lui, remarqué que moins de jouets, ça permettait aux enfants d’apprendre le partage et la coopération, des compétences importantes dans la vie de tous les jours.

Lisez aussi: Chères mères célibataires, comment faites-vous?

Selon l’Université de Toledo en Ohio, avoir moins de jouets oblige l’enfant à être plus créatif et à faire preuve d’imagination. Qui dit imagination dit développement cognitif plus profond. Avec moins de jouets, les enfants jouent plus longtemps et de façon plus inventive.

La seule chose qui compte: se créer des souvenirs

Dans une étude menée auprès de 3000 enfants de 3 à 5 ans à l’Université d’ Oxford , on a constaté que la réussite scolaire dépendait davantage de l’implication des parents dans la vie des enfants que des jouets qu’ils possédaient. Ceux qui avaient moins de jouets mais qui passaient plus de temps avec leurs parents réussissaient mieux à l’école que les autres.

Rejoignez-moi sur Instagram pour toutes les photos en direct de notre vie en Californie.

Les chercheurs, enfin, insistent sur l’importance des expériences: elles augmentent les niveaux de gratitude et de générosité chez les enfants. Le bonheur vient du temps qu’on passe ensemble et non pas des choses que l’on possède. À l’approche des fêtes de fin d’année, c’est toujours bon de le rappeler.

Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!

Publicités

(4 commentaires)

  1. Tu prêches une convaincue ! Je demande aux grands-parents, arrières-grands-parents, oncles et tantes de se cotiser et d’offrir de préférence une carte à l’année pour un parc animalier, un musée ou, pour les deux grands, un petit voyage. Ce sont d’excellents souvenirs qui restent. Mais avec trois enfants, on a quand même plein de jouets à la maison. 😉

  2. Je suis tout à fait d’accord et je consulte très peu les comptes de parents sur les réseaux sociaux en période de fêtes ou d’anniversaires parce que je ne comprends pas qu’un enfant de 2 ans puisse se voir offrir 5 jouets d’un coup. Pour certains c’est peu, pour moi c’est trop, je vois bien comment est mon fils et je suis convaincue qu’il n’est pas le seul : déjà avec deux nouvelles choses en même temps, il se concentre sur un seul jouet pendant des semaines. Alors à quoi bon ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :