fbpx
Las Vegas Voyages en famille

Pour un shoot de culture américaine: Monster Jam

Il y a 11 ans, j’avais été invitée à assister au spectacle Monster Jam dans le stade de l’université de Las Vegas. C’était ma première fois dans la ville du vice. Je ne savais plus où donner de la tête. J’étais éblouie, interpellée, surprise et je me perdais perpétuellement dans les dédales des casinos. C’est évidemment le but: ne jamais trouver la sortie et finir par vider ses poches à une table de jeu…

Des paillettes dans les yeux de mon fils

J’avais trouvé le show Monster Jam bruyant, un peu beauf, je ne voyais pas vraiment l’intérêt. Une décennie plus tard, je me suis retrouvée à l’exact même endroit, dans la tribune dans face. J’ai fait 4 heures de route, de mon plein gré, pour mettre des paillettes dans les yeux de mon fils. Je me suis réellement intéressée au show et j’ai trouvé ça vraiment sympa. Explications.

Samedi soir à Las Vegas. Il y a 12 ans ou à peu près, j’étais à l’exact même endroit. C’était ma première fois à Las Vegas, j’étais invitée par le boulot pour faire un reportage sur les Monster Trucks. J’étais ressortie à moitié sourde et je ne comprenais pas le délire. Me revoilà dans le même stade, au même événement, pour faire plaisir à mon fils. On a regardé les grosses voitures en écraser de plus petites, en faisant des aaah et des oooh. Il a fait sa première ola et vu son premier feu d’artifice. C’était cool! Certaines choses qui nous emballaient à moitié deviennent magiques quand on les voit à travers les yeux de nos enfants. ❤️ (Et puis bon, cette fois j’avais prévu le coup: j’avais des boules quies. C’était nettement plus supportable. 🤓) ———– #monsterjam #monsterjam2019 #monstertrucks #monstertruckshow #lasvegas #sunset #lasvegaslife #familyvacation #familyweekend #weekendenfamille #nevada #familytrip #vacancesenfamille #visitlasvegas #maviedemaman #maman #viedemaman #petiteenfance #californieenfamille #ezraauxusa

168 Likes, 7 Comments – Déborah (@seayouson) on Instagram: « Samedi soir à Las Vegas. Il y a 12 ans ou à peu près, j’étais à l’exact même endroit. C’était ma… »

Les Monster Trucks sont des grosses voitures d’environ 3,2 mètres de haut, 3,65 mètres de large, 5,2 mètres de long. Une roue fait la taille d’un homme, pour que vous puissiez un peu situer la grandeur du mastodonte. Certaines voitures pèsent jusqu’à 5 tonnes. Un moteur Monster Jam, c’est 1.500 chevaux. Chaque voiture porte un nom et a un design bien à elle. Parmi les plus connues: Grave Digger, Scooby-Do ou encore Zombie Fire avec ses bras tendus devant elle.

Lisez aussi: La Greystone Mansion à Beverly Hills: lieu de tournage célèbre… et hanté!

Une course de vitesse d’abord, un contre un

C’est un sport moteur dangereux: vitesse et cascades incroyables sont au programme. Samedi, le spectacle se divisait en deux, comme c’est souvent le cas. D’abord, on assiste à une course de vitesse. Deux voitures s’affrontent sur le même parcours d’obstacles installés sur le terrain de foot recouvert de boue. La plus rapide à passer la ligne blanche remporte la mise. Ca sert un peu d’échauffement pour la seconde partie, la plus fun: les figures de freestyle.

Lisez mon interview sur le blog de Smadjita pour en savoir plus sur les raisons, les joies et les difficultés de notre expatriation.

Des cascades qui finissent mal

Chaque Monster Truck doit impressionner le public avec des sauts et des pirouettes dans les airs. Chacun dispose de deux minutes. Certaines n’en utilisent que quelques secondes s’explosant au sol dès la première voltige. Les voitures retombent lourdement sur le sol, certaines prennent feu, perdent leur pare-choc, leurs roues…

Processed with VSCO with al3 preset

Parmi les acrobaties préférées de la foule: le backflip, soit un cumulet arrière. Celui qui retombe sur ses pattes malgré la destruction totale de sa machine est chaleureusement applaudi. On se croirait dans une démonstration de catch mais il s’agit vraiment ici d’une compétition. Les pilotes sont à l’abri dans leur cockpit en acier. On n’en a pas moins peur pour eux.

Rejoignez-moi sur Instagram pour toutes les photos en direct de notre vie en Californie.

Comme au cinéma

Alors que j’étais complètement passée à côté du truc en 2008, j’ai vraiment trouvé ça cool cette fois. D’abord, évidemment, parce que mon fils était captivé. A bientôt 4 ans, en bon petit garçon qu’il est, il adore jouer aux voitures. Il se sentait dans son univers.

Processed with VSCO with al3 preset

Dans les gradins du stade, c’était très familial. On vient manger des pop-corns devant Monster Jam comme on irait au cirque ou au cinéma. C’est du grand spectacle: c’est animé, ça applaudit, il y a des feux d’artifice régulièrement et le public fait des vagues pendant la pause. Accessoire absolument indispensable si vous assistez au show: un casque de protection pour les oreilles des plus jeunes et des boules Quiès pour les plus grands. Sans ça, mon cerveau n’aurait pas tenu le choc.

J’ai bien aimé l’idée que ça soit les fans qui départagent les pilotes. Tout le monde est invité à voter via une appli à la fin de chaque démonstration de freestyle et les points s’affichent directement sur l’écran géant du stade. On se prend au jeu: on fait péter les scores en fonction des notes de ceux qui sont passés juste avant. Ça donne une vraie importance à ceux qui ont payé leur place. C’est valorisant et ça les pousse à s’impliquer encore plus.

Ce n’est plus seulement un sport d’homme

Alors qu’il y a encore une dizaine d’années, c’était vraiment un sport moteur exclusivement masculin, cette année, je me suis réjouie de la présence de femmes pilotes sur la piste. Cynthia Gauthier était de la fête ce week-end. Canadienne, francophone, ancienne championne de motocross, elle fait partie de l’écurie Monster Jam depuis 2015. Elle confiait dans une interview accordée un peu plus tôt cette année: « Une fois qu’on porte notre casque sur la piste, on est tous égaux. » Et c’est vrai! Impossible de différencier un homme d’une femme dans son bolide. Ici, on juge la dextérité, l’instinct du pilote, son habilité à faire les bons gestes au bon moment.

Lisez aussi: Doggy bag, eau gratuite, Coca à volonté: le restaurant en Californie

N’empêche, elle nous a fait une grosse frayeur samedi soir. Avec son bolide, Cynthia Gauthier a traversé la piste quasiment en volant et elle a piqué du nez à l’atterrissage. Ça aurait pu être dramatique. En la regardant tomber, je me demandais quelle était la partie de l’acrobatie « prévue » et celle qui ne l’était pas. Je vous laisse voir son incroyable et dramatique saut en vidéo ci-dessous.

Festif et bon enfant

Assister à un show Monster Jam, c’est s’imprégner à fond de la culture américaine. Les gens sont les uns contre les autres et agitent leur drapeau au passage de leur camion préféré. C’était festif, bien organisé et vraiment bon enfant. Pour le côté pratique, le parking était gratuit et les toilettes aussi. Ce qui ne cesse de m’étonner en Californie quand on a pratiqué les prix des parkings au Sportpaleis d’Anvers ou à Forest National. Les Monster Jam sont passés à Anvers le mois passé, ils seront en Californie en janvier. Mais je vais éviter de le dire à mon petit garçon qui avait envie de pleurer quand on a quitté le stade. « On peut revenir voir les Monster Trucks demain? », implorait-il.

Infos pratiques

Si vous êtes de passage en Californie en janvier, sachez que Monster Jam s’arrête à Anaheim les 11 et 25 ainsi que le 8, 22 et 23 février. Anaheim, c’est aussi là qu’est installé le parc Disneyland. Finalement, les deux ne sont pas si éloignés: on est ici pour s’en prendre plein les yeux et le merchandising dérivé est infini. Pas la peine d’arriver des heures à l’avance: c’est bien organisé. Mais n’arrivez pas en retard sous peine de manquer l’hymne américain, sympa à écouter au milieu des locaux.

Pour les vrais fans, sachez que les chauffeurs rassemblent leurs camions lors d’un événement se déroulant quelques heures avant le grand show: la Pit Party. On peut aller admirer les peintures sur la carrosserie, leur parler, demander des autographes, il y a des activités pour les enfants. Si vous avez le temps, c’est à voir (vous devez avoir un ticket pour le show prévu dans la soirée pour avoir accès à la Pit Party).

Toutes les dates de Monster Jam sont ici.

Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!
Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

close

Sea You Son, c'est ici, mais c'est aussi là.
Bons plans, discussions enflammées,
ou simplement pour être tenus au
courant des derniers articles...
Un petit clic et c'est réglé.

%d blogueurs aiment cette page :