fbpx
Californie

Une journée à Venice Beach: l’endroit que tout le monde veut voir en Californie

Pour qui n’y a jamais mis les pieds, c’est assez difficile à imaginer, mais il n’y a pas de « centre » à Los Angeles. La ville est immense, tentaculaire, éclatée sur plus de 1200 km². Le Routard précise que Los Angeles fait 12 fois la taille de Paris , pour situer un peu. Il y a des régions et dans ces régions, des quartiers.

Quand on s’offre une première fois un voyage sur la côte ouest, on s’arrête immanquablement sur les plages les plus proches des points d’ancrage les plus connus comme Beverly Hills dont je vous parlais ici et Hollywood (mon article à ce sujet est à lire ici): Venice Beach et Santa Monica.

Elles sont chères à mon coeur: moi aussi, c’est le premier sable californien que mes pieds ont foulé lors de mon premier voyage. Je préfère être honnête: ce ne sont pas les plus jolies plages de la côte, ni les plus tranquilles. Mais c’est là qu’on va pour être au coeur de l’action…

Venice Beach ne dort jamais

Venice Beach ne dort jamais. Une faune insolite peuple l’endroit: les sans-abris, artistes de rue, tatoueurs, sportifs, vendeurs de came et de camelote se mélangent aux touristes dans un joyeux bordel. Venice est animée, sauvage, étrange. On est entre la libération totale de l’être et le freak show. Le week-end, la grande foule vient admirer les figures des skaters, les dessins des graffeurs, les pectoraux huilés des bodybuilders sur Muscle Beach et le spectacle des danseurs de rue. Le boardwalk est bordé de petites boutiques décalées vendant des shorts au slogan anti-Trump sur les fesses aux T-shirts faisant la promotion du cannabis, légalisé en Californie.

Il fut un temps d’ailleurs, on vous invitait d’ailleurs à aller « voir le docteur » dans l’espace qui lui était dédié. Ce n’est pas Doc Gynéco qui vous recevait mais c’était tout comme: le monsieur en blouse blanche avait le pouvoir de vous prescrire de la marijuana à fumer dans le cannabis store juste à côté. Maintenant que l’herbe est légalisée en Californie et qu’on pousse la porte d’une boutique où acheter de quoi fumer comme on va à la pharmacie, je ne sais pas si l’expérience est toujours valable. Je n’ai pas fait attention lors de mon dernier passage… Si vous y allez prochainement, vous me direz.


Le calme et le charme des canaux de Venice

A Venice, je vous conseille d’aller vous perdre dans le Canal District. Construit en 1905 sous l’impulsion du millionaire Abbot Kinney, ce quartier est un mini- Venise californien. L’avènement de la voiture a valu à de nombreux canaux d’être repavés entre-temps mais ce qui subsiste est ravissant. Les berges sont bordées de maisons aux prix extravagants et reliées par des ponts au charme fou.

Pour les fans de la série Californication, le loft d’Hank, joué par David Duchovny est situé au 26 Brooks Avenue et la maison de Bill, Karen et Mia est au 2420 McKinley. Hank fréquente également une librairie située sur le boulevard Abbot Kinney et il faut absolument que vous l’arpentiez.

C’est une rue qui résume à elle seule le chic californien. Le Californien a du style mais il est détendu. Il porte des vêtements un peu amples qui lui permettent de supporter la chaleur sans souffrance et qui laissent passer le vent léger et doux. Le Californien a toujours un café frappé ou un smoothie à la main et ne semble jamais pressé d’avoir enfin une table dans ce restaurant bondé dont tout le monde lui a parlé. Abbot Kinney est bordé de boutiques mignonnes et de bars trendy.

Pour dormir: l’hôtel Erwin pour son roof top sur lequel admirer la vue après la longue promenade au bord de l’eau. Ou à Venice Suites, sur le boardwalk. Ce sont de vrais petits appartements, parfaitement équipés.

Pour manger: The Waterfront Venice tendance et so Instagrammable ou le Sidewalk Cafe pour voir et être vus.

La plus chouette piste cyclable du monde

L’exploration de Venice Beach ne peut pas se finir sans une promenade le long de la piste cyclable qui la relie à Santa Monica. Je vous conseille de le faire dans ce sens là: Venice-Santa Monica pour le plaisir de marcher en admirant les manèges de la fête foraine installée sur le pier de Santa Monica. On la voit dans plein de films et de séries. Et notamment dans le générique de la série dérivée de Grey’s Anatomy, Private Practice.

La piste cyclable est très bien aménagée et il y a des loueurs de vélo partout. Vous trouverez des tandems, des remorques ou des sièges adaptés pour transporter les jeunes enfants. Vous pouvez aussi l’arpenter à pied, sur l’accotement dédié, ou en trottinette électrique. Bird, Jump, Lime ont envahi la jetée. Qu’importe le moyen de transport, la promenade qui longe cette plage immense est agréable. En bout de course, vous devriez voir quelques acrobates s’amuser dans le sable… Vous saurez alors que l’objectif est proche.

Un tour de manège sur l’océan

Montez sur la jetée en bois et offrez-vous un tour de manège au Pacific Park (5 dollars le billet individuel mais une formule illimitée plus avantageuse existe). Santa Monica a son charme mais on vient surtout ici pour faire du shopping. La Third Street, piétonnière et souvent animée, est là pour ça.

Pour dormir: le Shore Hotel a une situation idéale et le Viceroy est fabuleux. Pour les plus petits budgets (ou ceux qui ne veulent tout simplement pas dépenser tout l’argent pour une chambre d’hôtel où ils ne font que passer), j’ai repéré le Santa Monica Motel.

Pour manger: arrêtez-vous au Perry’s Cafe, installé le long de la mer entre Venice et Santa Monica. Les burgers et les frites sont faits maison, c’est bon et copieux. Sur le pier, il y a le célèbre Bubba Gump, inspiré par le film Forrest Gump avec Tom Hanks.

Conseils en vrac

Que ça soit à Santa Monica ou Venice, si vous n’aimez pas l’impression d’être un mouton, évitez de venir le week-end, voir même en saison. Il y a vraiment beaucoup de monde. Evitez, tant que c’est possible, les parkings privés à 20 dollars la journée. En cherchant un peu, il y a moyen de trouver du street parking gratuit. Du côté des canaux de Venice Beach notamment. Lisez bien les panneaux de signalisation pour être sûrs de pouvoir rester toute la journée. Ils sont un peu compliqués à déchiffrer. Mais ça vaut le coup d’essayer… Votre portefeuille me remerciera.

Sachez que le combo Venice-Santa Monica est évidemment faisable en une journée mais vous n’aurez pas le temps de vous asseoir dans le sable. Prévoyez au moins deux jours si vous voulez vous laisser porter par la vibe et profiter du sunset sans vous presser. C’est ça aussi la Californie…

Publicités

(4 commentaires)

  1. Merci beaucoup ! et bravo pour le Vlog, très sympa à regarder 🙂 Je suis a fond dans la préparation de nos 3 semaines cet été, bon mes grandes sont bien grandes, (18 et 15) mais tes adresses kid friendly seront parfaites pour ma petite dernière de 9 ans 🙂 et tes adresses en général d’ailleurs. Alors merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :