fbpx
Working Mum

J’ai vu « Workin’ Moms » sur Netflix: la série vérité que tout le monde ne va pas aimer

Il m’aura fallu deux soirées pour avaler tous les épisodes de la première saison de série canadienne « Workin’ Moms », disponible sur Netflix depuis peu. Toutes les mères qui travaillent savent comme trouver l’équilibre entre carrière et maternité est laborieux et parfois sujet à certains pétages de plomb… Si vous culpabilisez quand vous êtes au boulot parce que vous ne passez pas assez de temps avec vos enfants ou que vous culpabilisez parce que vous délaissez vos ambitions professionnelles pour passer du temps avec vos enfants, vous devriez aimer.

Il y a Kate, qui a un poste à responsabilités dans l’entreprise où elle travaille et qui entend bien le garder malgré la toute fraîche arrivée de son petit garçon. Il y a Anne, psychologue, qui peine à créer du lien avec sa fille aînée et qui vient d’apprendre qu’elle était à nouveau enceinte alors que son deuxième n’est âgé que de quelques mois. Jenny, elle, se sent totalement déconnectée de son mari père au foyer, et de leur bébé. Sa vie d’avant lui manque. Et enfin, il y a Frankie, en plein dépression post-natale…

« Il y a tant de malhonnêté sur la maternité en général »

Elles font toutes parties d’un groupe de paroles dirigée par une consultante en lactation déjantée où on aborde toutes les problématiques liées à l’après-grossesse. La réalisatrice de la série Catherine Reitman, qui est aussi son actrice principale (Kate) a confié: « Il y a tant de malhonnêté sur la maternité en général. La vérité, c’est qu’il s’agit de nombreux moments embarrassants et humiliants. »

J’ai eu du mal à rentrer dedans, pas convaincue par le premier épisode. Mais c’était un soir de flemme, du coup j’ai continué à regarder et j’ai finalement bien aimé. Je vous préviens: cette série n’est pas pour celles qui estiment qu’on n’a pas le droit de se plaindre quand on a des enfants et qui pensent qu’on doit faire croire à tout le monde que tout va bien même quand on a la tête sous l’eau. La série pose la question la plus énervante du monde (parce qu’on ne se la pose jamais pour un homme): les femmes peuvent-elles tout avoir dans la vie? Une carrière, un enfant, une vie de couple épanouie, des copines et quelques soirées de libres pour en profiter?

« Workin’ Moms » n’essaie pas de cacher ce qui est moche, douloureux et humiliant. Catherine Reitman n’enjolive ni d’adoucit rien. La série parle aussi des jugements que les femmes, et les mères encore plus, subissent en permanence. C’est dur mais c’est assez vrai. Si vous cherchez de quoi vous divertir après une journée compliquée à la maison, ce n’est peut-être pas la série qu’il vous faut.

La maternité n’est pas présentée comme un graal absolu mais comme ce qu’elle est: un très joli projet qui demande abnégation et qui provoque de grosses frustrations. Personnellement, j’ai trouvé ça assez drôle et je me suis attachée aux personnages. Je me retrouve dans leur humour cynique, un certain ras-le-bol, et le grand écart permanent qu’on les pousse à faire en permanence pour tout gérer.

« Workin’ Moms » compte déjà trois saisons. Elles devraient rapidement être toutes disponibles sur Netflix.

Publicités

(5 commentaires)

    1. Difficile à dire selon ton degré de sensibilité.. 😅 C’est pas très positif. Mais c’est pas que ça non plus, hein!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

close

Sea You Son, c'est ici, mais c'est aussi là.
Bons plans, discussions enflammées,
ou simplement pour être tenus au
courant des derniers articles...
Un petit clic et c'est réglé.

%d blogueurs aiment cette page :