Voyage en famille

L’Antelope Canyon: dans l’antre de la terre, avec un enfant qui chouine

Le vent souffle en Arizona,
Un État d’Amérique dans lequel Ezra zona…

On avait testé Las Vegas avec un enfant, ça s’était moyennement bien passé. Vu qu’on n’apprend visiblement pas de nos erreurs, on a décidé d’aller visiter l’Antelope Canyon en Arizona le mois dernier en famille. Et pour corser l’affaire, on avait rendez-vous avec un copain photographe professionnel en recherche de modèles pour alimenter son site Internet et montrer l’étendue de ses services. On l’avait prévenu: Ezra est au moins aussi patient que sa mère et cette même mère (coucou) avait eu la bonne idée de réserver une visite dans le canyon le plus étroit et le plus difficilement accessible. Ooh, ça va, j’avais envie de voir… Je ne savais pas trop bien ce que j’allais faire de lui pendant la mini-séance photo. J’étais prête à improviser.

Notre visite d’Antelope Canyon était une étape parmi une foule d’autres dans notre road-trip en famille de 9 jours. On est parti de Californie, on a traversé l’Arizona, on a vu une partie de l’Utah et on est redescendu par le Nevada. On a beaucoup roulé, on en a pris plein la vue, on a mangé du bitume pendant plusieurs centaines de kilomètres sous le soleil, on a changé de motel tous les soirs. Ezra a été super tout le temps, Sauf dans l’Antelope Canyon. Évidemment. L’esprit de rébellion des enfants.

AZ-0025

L’Antelope Canyon est une petite merveille de la nature, creusé par la pluie et le vent. Il y a deux canyons: le Upper, facile d’accès, large, hyper fréquenté, et le Lower, plus sportif, plus étroit, fréquenté aussi mais un peu moins vu son accès plus compliqué. Dans l’un comme dans l’autre, impossible d’y pénétrer sans un guide Navajo. La surveillance est primordiale: les crues peuvent être violentes, imprévisibles et mortelles. Comme conseillé un peu partout, j’ai réservé ma visite en ligne et j’ai ainsi pu choisir mon créneau horaire à l’avance. Sachant qu’Ezra fait sa grande sieste de la journée le matin (oui, je sais, c’est bizarre), j’ai pensé que midi serait idéal. Il aurait dû être en forme et donc de bonne humeur. En théorie. Et vous savez ce qu’on dit? Un jour, j’irai vivre en théorie parce qu’en théorie, tout se passe bien…

AZ-0014

Les Najavos nous demandent de nous présenter une demi-heure avant l’heure prévue et tentent de contrôler le flux de touristes, déjà hyper nombreux en février alors que ce n’est pas encore la pleine saison. Pour parer à tout pétage de plomb, j’avais un sac sur le dos avec une banane, une compote, une tute, un doudou, quelques petites voitures. Le minimum syndical de survie avec un enfant de 2 ans. J’ai appris une fois sur place que les sacs étaient interdits. J’avais envie de répondre à la dame de l’accueil « qu’alors, faudra pas s’étonner… » À ce moment-là, on attendait depuis vingt minutes, sans l’ombre d’un canyon à l’horizon et en regardant Ezra couché à plat ventre sur le carrelage du centre d’accueil, je me doutais que la visite allait être compliquée. Avec le recul, je pense qu’il a été impressionné et que la présence d’une tierce personne sur nos talons l’a perturbé. Mais on va penser que je lui trouve des excuses…

AZ-0009

On atteint le Lower Antelope Canyon après quelques mètres dans le sable. Ezra avait juste envie de s’installer avec un seau et un râteau. On a déjà dû le traîner un peu et négocier. Une fois à l’entrée de la gorge, il faut descendre des escaliers métalliques très raides. Impossible de le laisser y aller seul et avec lui dans les bras, c’était faisable mais assez flippant. Une fois en bas, on ne sait pas marcher cote à cote tellement le chemin est étroit et il faut se méfier des parois qu’on risque parfois de se prendre dans le visage. La visite n’est évidemment pas privée: on est coincée entre deux flots d’inconnus qui ont envie de profiter des lieux et ils ont bien raison parce que c’est magnifique. Je vous le dis: c’est encore pire que l’avion quand ton enfant est agité… Ezra rêvait d’escalader les parois mais c’est interdit. Il voulait faire rouler sa petite voiture sur le mur mais là encore, ça risquait de dénaturer le paysage. Bref, il a beaucoup râlé, beaucoup geint et entre deux bouderies, on s’est fait prendre en photos et on a levé le nez.

AZ-0010

C’est époustouflant. La puissance de l’eau a creusé la roche de telle façon qu’on croirait l’action divine. Elle a dessiné des creux, des vagues, des rebondis dans les parois. C’est d’une beauté à couper le souffle. Le soleil qui s’invite entre les rochers, sa lumière qui s’infiltre, brutale, au détour d’un chemin, fait ressortir les couleurs de la pierre. On passe de l’obscurité fraîche à la clarté franche et chaleureuse. D’infimes poussières volettent dans le halo de lumière. C’est mystique. C’est le genre de trucs à voir une fois dans sa vie et c’est justement pour ça qu’on ne s’est pas privé de le faire malgré notre mignon petit boulet (appelons un chat, un chat). On ne reviendra probablement jamais dans la région, en tout cas ce n’est pas prévu, on n’a pas de regret: on a vu ce qu’on voulait et ce qu’il fallait voir. On est sorti de là malgré tout un peu soulagé: on pouvait enfin lâcher la bête.

Je vous conseille la visite, avec ou sans enfants et de réserver en ligne. Même s’il est possible de se pointer sans réservation, l’endroit est surbooké, hyper fréquenté en haute saison, prenez les devants, surtout en famille. Ce n’est pas donné: 40 euros par adulte environ, mais ça vaut le coup. C’est l’Amérique que j’aime: sauvage, majestueuse, inimitable, dépaysante. Voici un aperçu de notre séance photo dans le Canyon. Il y a des jolies photos romantiques mais surtout des clichés photobombés par notre incruste de marmot. C’est la vraie vie, c’est ça qui est marrant… Admirez et dites-moi ce que vous en pensez.

Au rayon informations pratiques, on a réservé le Lower Antelope Canyon ici et vous trouverez le site du photographe Louis David, Belge installé à New York, ici.

AZ-0030AZ-0011AZ-0022AZ-0027AZ-0031AZ-0024AZ-0032AZ-0026
AZ-0018

Publicités

(14 commentaires)

    1. Je crois, heureusement, que c’est surtout nous que ça gênait. L’acoustique faisait en sorte qu’il ne dérangeait pas les autres. Enfin, je n’ai vu personne s’agacer particulièrement de mon boulet de fils. 🙂 Heureusement… On voulait anticiper. Pour éviter qu’il empêche les autres personnes de visiter tranquille. Du coup, on était peut-être un peu sensible à la moindre ralerie…. 😀

  1. Et cet endroit…Même avec un petit filou, j’avoue que ça me fait juste complètement rêver! (mais ça devait être une expérience doublement inoubliable, hein!!!)

  2. c’est incroyablement attirant comme endroit ! et ça donne des idées de voyage … je ne sais pas, à quel âge recommandes tu de partir pour un enfant ?
    Ca me rappelle Petra, oui Petra en Jordanie, certaines de ces « cave » me rappellent cet endroit… merci d’avoir ravivé ma mémoire et mon envie de bougeotte.
    Ce doit être tellement génial pour un enfant ce genre d’endroit, encore vierge de toute touche humaine.

    1. Je pense qu’Ezra était assez grand pour y aller. Le vrai problème, c’était la présence du photographe. Je n’ai pas été focus sur lui, du coup il était en recherche d’attention comme c’est souvent le cas dans un endroit où il n’a pas de repère. Je pense qu’en famille, peu importe l’âge, tout le monde en sort impressionné et émerveillé. La visite en tant que telle passe très vite… Pas le temps de s’ennuyer.

    2. Et oui, face à l’immensité des paysages, je me dis souvent que le cerveau d’Ezra va être imprégné par toute cette beauté. L’Arizona, le Lac Tahoe, l’océan… Je me demande si ça lui donnera inconsciemment l’envie de voyager plus tard, de découvrir d’autres horizons…

  3. j´ai plaisir a revoir les photos de mon voyage de 3 mois en 1978, je n´ai dormi que 2 fois dans le même motel, j´ai fait 25000km, départ chutes du niagara, tour complet,et retour par chicago,visité un max, j´ai adoré, et pris quelques kg.

    1. En vivant ici à temps plein, on fait attention à ce qu’on mange. Du coup, on craque pour les fast-food quand il n’y a vraiment pas d’autres choix. Résultat: je perds du poids, ici. :-))) Les chutes du Niagara font partie de nos prochains objectifs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.