Microkiné: mon expérience et les explications détaillées de celle qui m’a « libérée »

microkiné

J’en avais déjà entendu parler. Je me disais que ça avait l’air très efficace, à en croire tous ceux qui m’entourent, mais je n’avais jamais encore éprouvé le besoin de prendre un rendez-vous. Et puis, après des semaines et des semaines de nuits ponctuées de cauchemars chez mon petit garçon de cinq ans, j’ai décidé de l’amener chez Candice Thilly, microkiné à Rhode Saint Genèse. Il aura fallu une seule séance d’étranges et très légères manipulations sur différentes parties de son petit corps pour que les cauchemars disparaissent.

Candice parle peu lors de la séance mais elle m’a expliqué que parfois, la personne n’arrive pas à digérer une peur ou une angoisse et que cette peur ou cette angoisse allaient se loger dans le corps… Il faut l’en déloger, histoire qu’on se remette à fonctionner correctement. Après la séance d’Ezra, j’ai envoyé mon mari chez Candice. Et j’y suis passée à mon tour pour vous faire un retour fidèle.

Microkiné: mon expérience perso

L’année a été compliquée pour tout le monde, s’il existe des solutions pour s’alléger un peu et vivre les prochains mois de façon plus sereine, je prends. Il a fallu quelques légères pressions sur mon corps (habillé, je précise) pour que la microkiné m’annonce que j’avais beaucoup de tristesse en moi, que j’avais perdu ma joie de vivre et que j’étais surtout épuisée. “Même si vous dormez 12 heures d’affilée, vous vous réveillerez fatiguée”.

Suivez Sea You Son sur Instagram et Facebook

Elle m’avait dit que j’allais me sentir “redémarrer” après la séance. Et quelques jours plus tard, effectivement, j’ai remarqué que j’étais nettement plus en forme. Je me traîne moins, j’ai moins souvent les yeux qui piquent et l’envie de faire une sieste a (plus ou moins) disparu (parce que j’adore faire des siestes!). Je me sens plus alignée avec moi-même. Mais du coup, quoi? C’est psychologique ce truc ou il y a une explication rationnelle derrière la microkiné. J’ai appelé Candice pour en discuter et comprendre: c’est quoi exactement la microkiné?

La microkiné, c’est quoi exactement ?

Elle entre dans le vif du sujet avec ces mots: “Chaque être humain a la capacité de s’adapter à toutes les agressions de la vie quotidienne: elles peuvent être physiques (quand on tombe), nerveuses (quand on subit un stress intense) ou émotionnelles (un déménagement, séparation, décès). Mais de temps en temps, l’organisme est dépassé par l’agression parce qu’elle est trop forte pour lui. La mémoire de l’événement qui s’est produit s’inscrit alors dans les tissus et ça entraîne une perte de la mobilité de ce tissu.” 

La microkiné est une technique micro-palpatoir qui permet de retrouver les traces de ces événements qui ont dépassé la capacité d’adaptation de la personne. Le microkiné “donne une information au corps du patient”. Cette information lui donne la clé afin de lui permettre de s’auto corriger. “Ca fait appel aux capacités d’auto-guérison du corps. L’amélioration se fait dans la semaine généralement. Ça peut prendre jusqu’à trois semaines environ.” A la fin de la séance, il faut boire beaucoup d’eau, afin d’aider le corps à éliminer ses mémoires.

microkiné avis

Quand consulte-t-on un microkiné ?

Faut-il forcément avoir vécu un événement hyper tragique ou être en dépression pour consulter? Non, parce qu’on a tous des capacités d’adaptation différentes, on ne vit pas tous les choses de la même façon. Candice me donne un exemple: “Imaginons: vous sortez votre poubelle et pile devant chez vous, il y a un accident de voiture. Certains vont être dépassés parce que l’événement était violent et totalement inattendu alors que d’autres ne vont rien en faire… Et deux personnes qui vivent un même choc peuvent aussi l’inscrire à des endroits différents dans leur corps.” La microkiné, c’est donc un traitement qui s’adapte à chacun. dépendant de l info que le patient donne a son thérapeute.

LISEZ AUSSI: J’ai fait une constellation familiale: tout ce que ça a changé en moi

Candice m’explique que, quand quelqu’un consulte pour un problème émotionnel, la personne a parfois du mal à remonter la pente: “Imaginez-la descendre les escaliers et s’enfoncer dans ses problèmes. En microkiné, on peut aider à inverser la tendance: on met la personne face à l’escalier qui remonte. Elle voit la lumière et elle doit mettre des choses en place pour remonter cet escalier.” 

Mais quand consulte-t-on un microkiné? Quand peut-on prendre rendez-vous? À quel moment peut-on se dire: ok, là, c’est nécessaire et ça sera utile? “Quand on en a envie. On préconise une consultation une fois par an, même quand tout va bien. C’est bien pour vider le sac à dos de la personne, l’alléger de tout ce qu’elle porte et traverse.” Certains consultent pour un divorce. “Ce sont des gens qui viennent tous les deux mois, pour se remettre un petit coup de pouce afin de continuer à avancer sans prendre d’antidépresseurs par exemple.” 

La microkiné, préventive ?

Je comprends donc que la microkiné peut donc aussi être préventive. Candice Thilly m’explique que la microkiné permet de traiter une certaine “fragilité organique”. “C’est une médecine de terrain qui va permettre de nettoyer un maximum de chocs, toxines, et autre pollution qui peuvent s’accumuler dans le corps et mener vers « un encrassement » de ce dernier. Et peut-être, à terme, vers une maladie. » Je l’arrête un instant. Dis comme ça, ça m’interroge. Certains estiment que la microkiné est un peu “un truc de charlatan”.

Candice m’explique : “Puisqu’on est dans du préventif, on ne saura jamais vérifier si une maladie ne s’est pas développée grâce à des séances de microkiné… puisqu’elle ne s’est pas développée.” Logique. « On voit que les gens se sentent mieux et que certains de leurs symptômes disparaissent grâce à la microkiné. » On continue la discussion et Candice me fait remarquer que toute notre vie, le corps produit des cellules parfois de façon anarchique. “Le corps contrôle ces cellules mais pourquoi tout à coup le corps peut perdre pied et développer un cancer ?”

Du bébé à l’adulte

Comme on vient de le dire: tout le monde peut faire de la microkiné. Même les bébés. “Le foetus capte beaucoup d’informations pendant la grossesse. Si les parents vivent un décès, par exemple, ou si l’un des deux perd son boulot… On peut retrouver cet événement chez le nourrisson. Ca peut faire des enfants agités ou des enfants qui ne dorment pas…” La naissance en soi peut être aussi difficile pour le bébé. Ça vaut donc la peine d’aller faire une séance de microkiné avec un nouveau-né. “Et une séance d’ostéo. Comme ça, le bébé part d’une page blanche.” 

Des résultats « plus spectaculaires » chez les enfants

Je lui parle d’Ezra, qui n’a plus eu de cauchemars après une seule séance. “Le résultat est plus spectaculaire chez les enfants”, confirme-t-elle. L’enfant étant plus jeune, il a moins de blocages. Chez un adulte, on est « court-circuité » par plusieurs choses en même temps. “Chez l’adulte, le corps va faire ressortir son besoin du jour. Et nous, on donne une info au corps par rapport à ce blocage-là. Mais on ne peut pas travailler sur tout en même temps. C’est comme quand on pèle un oignon: on n’arrive pas tout de suite au cœur. Chez les enfants, on est tout de suite au cœur du problème parce qu’il y a moins de couches.”

Faut-il y « croire » pour que ça fonctionne ?

Bon, j’insiste un peu, parce que franchement, ça me travaille: est-ce qu’il faut croire à la microkiné pour que ça fonctionne? “Non”, me dit Candice. “On travaille sur les tissus dans le corps.” C’est concret. Mais il faut être ouvert. “Je pense qu’une personne a la capacité de ne me donner aucune information si elle n’est pas en adéquation avec le traitement qu’elle subit. J’ai un jour eu un mari qui était envoyé par sa femme. Il n’avait pas du tout envie d’être là, il ne me donnait accès à rien. Il faut venir consulter en étant prêt à faire changer les choses.”

Pour mon interlocutrice, la microkiné est complémentaire à la médecine traditionnelle. “On ne se substitue pas à un médecin. On est là en complément. On ne soigne pas un cancer mais un médecin ne va pas savoir soigner tous les traumatismes non plus. Il y a longtemps, un vieux monsieur que je connaissais bien m’avait expliqué qu’il était tombé d’un tracteur tondeuse et que depuis, il avait affreusement mal à la jambe. Il avait fait des radios, une scintigraphie, mais on ne voyait rien, et il n’en dormait plus la nuit de douleurs, il avait maigri. En fait, sa membrane interosseuse était bloquée. Il a fait une séance de microkiné et le lendemain, ses douleurs avaient disparu, lui permettant de retrouver le sommeill. Il a eu un choc qui touchait à la mécanique du corps. »

« Vous pouvez venir en microkiné parce que vous êtes complètement bloqué du dos. Le trauma peut être dans les tissus mous, qu’on ne voit pas à la radio. On ne verra même pas de lésion à l’échographie. Ou bien, ça peut être quelqu’un qui a mal à l’estomac, la personne va faire une endoscopie qui ne révèle rien. Mais pourtant, la personne souffre bel et bien à son estomac. La médecine soigne la lésion. En microkiné, on va plutôt rétablir la fonction du tissu. C’est d’ailleurs la limite de la microkiné : s’il y a une lésion, la médecin prend le relais. »

Un microkiné certifié est kiné ou médecin

La formation de micro kiné dure deux ans et est accessible aux kinés et aux médecins. “Il y a une exigence de connaissance à la base.” Mais la microkiné, qui n’est pas reconnue par la mutuelle, est encore aujourd’hui décriée par de nombreux médecins. Ça n’empêche pas les patients de répondre présents. “Ce n’est pas une thérapie où on part sur dix séances. J’en conseille trois, maximum.” Le prix de la consultation varie entre 50 et 70 euros.

Ce n’est pas reconnu parce que la technique est “difficile à prouver scientifiquement”. Mais comment sait-on si on a affaire à quelqu’un de confiance? “Il y a un site qui référence les microkinés mais il faut payer pour être dessus, et tout le monde ne le fait pas. » On trouve un bon micro kiné par le bouche à oreille, surtout. “Et il n’y a aucune relation de dépendance. Si je n’apporte pas de solution au bout de deux séances, j’invite le patient à se diriger vers autre chose.”

La différence entre microkiné et kinésio

Dernière petite note qui a son importance: la microkiné et la kinésio, ce n’est pas la même chose. Je le croyais, à la base. “La kinésio aide à rééquilibrer globalement le corps, en travaillant sur l’influence transgénérationnelle parce que parfois il y a des schémas qui se répètent de génération en génération. La kinésio travaille aussi sur le karma, c’est-à-dire :  quel est notre chemin dans cette vie-ci? Qu’est-ce que j’ai à comprendre? On ne va pas chez le kinésio parce qu’on a mal au dos ou qu’on a des aigreurs d’estomac. On est plus dans un émotionnel qu’on ne maîtrise pas.”

Candice peut renvoyer un patient vers un kinésiologue. “Moi, je travaille sur le vécu, sur ce qui est ici et maintenant. Quand je ne retrouve pas de traces de blocage, alors qu’il y en a visiblement un, je peux envoyer le patient en kinésio ou ailleurs. Il y a parfois des choses qui sont au-delà de notre compréhension.” 

Bref, je suis désormais convaincue personnellement par la technique. Je ne vous en parlerais pas, sinon. Il est urgent de prendre soin de sa santé physique et mentale. Dites-moi dans les commentaires si c’est une pratique que vous connaissiez avant cet article ou pas? L’avez-vous déjà tentée?



.

5 Commentaires

  1. J’ai été chez la micro kiné pour moi, j’avais un problème à un oeil et c’est une ophtalmo qui m’a dit d’y aller. Je pensais y aller pour une chose et c’est tout autre chose qui en est ressorti. Je pense y retourner car ça soulage…

  2. Merci pour cet article hyper intéressant. J’ai découvert la micro-kiné à la naissance de ma fille, sur les conseils de ma sage-femme, suite à une césarienne traumatisante. Les infos qu’elle a capté chez ma fille m’ont bluffées et j’ai vu rapidement la différence. J’en ai refait pour moi après mes deux accouchement aussi et pendant ma dernière grossesse. Et mon petit garçon y a eu droit aussi après sa naissance. C’est clairement une pratique que j’aimerai mettre en place annuellement, au même titre que la consultation chez le dentiste et chez le gynéco 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.