Le sentiment que tout expatrié connaît mieux que personne

by seayouson

S’expatrier, déménager souvent, ça rend tout éphémère et donc tout, plus intense. Une fois qu’on quitte son chez-soi et qu’on décide de découvrir un autre pays, c’est souvent pour un moment défini. Être expatrié, c’est savoir que nos jours sont comptés et apprécier ce sentiment du tout éphémère. Et ce, même si les jours se comptent en années. Une fois qu’on s’est expatriés, on sait que rien n’est jamais définitif. Et du coup, on voit tout ce qui nous entoure autrement.

Dans notre pays d’accueil, tout est nouveau

C’est facile à comprendre quand on pense au pays dans lequel on débarque. Quand on arrive sur place, on voit la vie et tout ce qui nous entoure sous un nouveau jour. Et c’est normal: tout est nouveau! Tout est une expérience, même la difficulté. Chaque écueil est une aventure. Les difficultés, ça permet de mieux connaître son pays d’accueil, de mieux appréhender la culture qu’on va tenter de faire nôtre.

Quitter le pays qui nous a vu grandir le rend plus joli

Mais c’est aussi le cas quand on est dans le pays qui nous a vu naître et grandir. On sait qu’on va le quitter, du coup, on lui trouve subitement des circonstances atténuantes. On a, pour lui, une certaine tendresse. On voit les choses qui nous entourent autrement. Tout est plus joli. Dans mon cas, alors que je m’en plains depuis deux ans, je me retrouve à admirer le ciel belge toujours un peu gris même quand il fait bleu en souriant. C’est typique de l’endroit où je suis né. Ce ciel-là, il fait partie de moi.

Le sentiment que tout expatrié connait

Le sentiment que tout expatrié connaît par rapport à son pays d’origine; c’est un peu le même sentiment quand notre ex, qu’on a quitté sans ménagement, nous annonce qu’il a rencontré quelqu’un d’autre. On se souvient de ses qualités, du grain de sa peau qui nous a tant plu à l’époque, de ses fossettes craquantes. On sait qu’on en a fini avec lui, on le sait depuis longtemps, mais on n’oublie pas ce qu’on a vécu pour autant.

Partir permet d’apprécier vraiment ce que l’on a, ce que l’on connait depuis des années, ce qui nous a construit, ce qui nous nourrit.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.