fbpx
Grossesse + Accouchement

Enceinte et au repos forcé: ce que j’aurais voulu savoir

J’allais bien, mon bébé allait bien, c’était du coup l’annonce à laquelle je ne m’attendais pas. Enceinte, j’ai dû être alitée. J’ai été forcée au repos plus de trois mois avant mon accouchement. C’était en septembre 2015, je rentrais de vacances, et je me souviens du choc quand on m’a dit que je devais me calmer. La prise d’effet fut immédiate. Je me souviens de ces journées interminables et de mon ennui profond comme si c’était hier.

J’ai passé un hiver pluvieux enfermé entre mes quatre murs alors que j’avais prévu de profiter de mes dernières semaines d’autonomie. J’ai dû arrêter de travailler, de sortir de chez moi, de faire des courses, de cuisiner, de faire à manger. Mon homme a pris courageusement le relais et il est devenu père avec un peu d’avance. Il en a du moins eu les responsabilités.

Je devais juste garder mon bébé au chaud le plus longtemps possible. J’ai super mal vécu le truc et je me dis que j’ai été un peu bête, finalement. Je vous dis, en vidéo, ce que j’aurais voulu savoir à l’époque. Je pense finalement que je le savais mais j’aurais dû le comprendre et l’accepte…

Si cette vidéo peut aider celles qui sont alitées à un peu mieux le vivre, j’en serais ravie! Faites tourner! Et n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour recevoir les alertes lors de la publication d’une nouvelle vidéo.

Rejoignez-moi sur Instagram pour toutes les photos en direct de notre vie en Californie.

À voir aussi: La phrase qui m’énervait trop pendant ma grossesse

enceinte pinterest
Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :