fbpx
News

« N’attendez pas qu’on vous dise quelle est votre place, prenez-la »

Le Super Bowl a eu lieu ce dimanche aux Etats-Unis. On est allés manger à Indian Wells, les terrasses des restaurants étaient vides. Tout le monde avait déserté pour assister en famille et entre amis à la maison à la grand-messe du football américain. Je n’ai pas regardé le match, qui visiblement était « le plus ennuyeux de l’histoire » mais j’ai regardé quelques pubs. Les publicités diffusées pendant le Super Bowl marquent souvent l’histoire du genre. Et sont, je trouve, représentatives de leur époque pour la plupart. Ainsi, cette année, Amazon a fait dans l’humour en évoquant son intelligence artificielle Alexa et tous ses dérivés ratés. La pub montrait notamment un chien portant un collier « intelligent » qui commande de la nourriture à chaque aboiement.

J’ai bien aimé celle mettant en scène Sarah Jessica Parker dans la peau de Carrie Bradshaw. Au lieu de commander un traditionnel Cosmopolitan, elle opte pour… une Stella Artois. Ce n’est pas la bière que je préfère, mais elle est belge malgré tout! Cocorico!

Mais j’avais surtout envie de vous montrer la pub Pampers. Elle montre John Legend changer la couche de son petit garçon et inventer une chanson sur le thème du caca qui pue. Il a besoin de choeurs pour le soutenir: de nombreux papas apparaissent alors derrière lui. Ils ont tous un bébé en porte-bébé. Ils se mettent à chanter.

Dans un autre plan, Adam Levine des Maroon 5 est en train de changer sa fille. Quand il a fini, les papas l’entourent et il soulève son bébé, comme on soulève Simba dans Le Roi Lion. Chrissy Teigen, femme de John Legend, passe alors la porte et déclare: « Doit-on, vraiment faire ça à chaque fois? » Les mecs ont l’air de suggérer que oui…

Je ne sais pas très bien quoi penser de cette publicité. Je trouve ça chouette que les papas mènent la danse, pour une fois, dans une publicité pour des couches. Mais je rejoins Chrissy sur l’idée qu’il n’y a quand même pas de quoi sortir les trompettes. Chez moi, le papa a toujours fait sa part spontanément et n’a jamais demandé de médaille pour avoir changé Ezra. J’ai tellement de mal à imaginer que ce geste banal est si exceptionnel pour certains. Mais si c’est le cas, tant mieux de voir des stars masculines se mobiliser pour que ça change… C’est comment chez vous à ce niveau-là?

Autre publicité marquante: celle de Bumble, une appli de rencontres qui donne le pouvoir aux femmes. Seules les femmes peuvent prendre contact pour la première fois avec un « match » potentiel sur l’appli. Ce sont elles qui lancent la discussion. Serena William se met en scène en faisant ce qu’elle sait faire de mieux… On la retrouve donc sur un court de tennis où elle débite un message hyper inspirant.

« Le monde vous dit d’attendre. (…) Mais si j’avais attendu qu’on m’invite à y aller, je ne me serais jamais démarquée. » Elle ajoute: « Si j’avais attendu qu’un changement se produise, je n’aurais jamais fait la différence. Alors faites le premier pas. N’attendez pas qu’on vous dise quelle est votre place, prenez-la. N’attendez pas que les gens vous trouvent. Trouvez-les. Au travail. En amour. Dans la vie. Et surtout, n’attendez pas qu’on vous donne le pouvoir. Parce que voici ce qu’ils ne vous diront pas: nous l’avons déjà! » Le genre de texte qui fait du bien à lire le lundi matin, non?

Publicités

(5 commentaires)

  1. Bonjour 🙂

    Je vous rejoins sur l’histoire des couches.
    Je trouve la pub marrante et je pense que ça permet d’inclure aussi les papas dans le jeu (généralement, on ne voit que des femmes dans les pubs de couches).
    Mais je suis bien d’accord sur le fait qu’il n’y a rien d’exceptionnel à voir un père s’occuper de son enfant. A la maison, c’est 50/50. Et en « bonus », il fait la cuisine. Malheureusement, autour de moi, on trouve ça tellement inédit que je me sens à la limite de la mère indigne alors que ça devrait être comme ça pour tout le monde !

  2. J’avoue que la pub des pampers est vraiment pas mal. Oui ca devrait être normal comme geste pour un papa, mais ça ne l’est pas encore tant que ça culturellement. On dit bien souvent que le papa « aide ». Le montrer, le mettre en scène, ça ne peut participer qu’à banaliser la chose.

    Même si Carrie est le personnage que j’aime le moins dans Sex and the City, ça fait du bien d’avoir un petit clip dans l’ambiance de la série.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :