Plus que jamais: j’ai vu le dernier film de Gaspard Ulliel (j’en pleure encore)

by seayouson

Le dernier film de Gaspard Ulliel sort cette semaine. Il s’appelle Plus que jamais et il est absolument bouleversant.

La vie de l’acteur français Gaspard Ulliel a pris fin brutalement, lors d’un stupide accident de ski. C’était le 19 janvier dernier, dans la station de ski de La Rosière. Gaspard avait 37 ans.

J’ai vu son dernier film au Festival au Cannes (tous les films que j’ai adorés sont ici), en mai dernier, et je suis sortie de la salle en pleurant à chaudes larmes.

Gaspard avait mon âge, il était beau, talentueux. Le voir si vivant à l’écran, c’est une expérience quasi insoutenable.

dernier film Gaspard Ulliel plus que jamais
Le dernier film de Gaspard Ulliel raconte l’histoire d’une femme en fin de vie.

Le dernier film de Gaspard Ulliel aborde un sujet important: la fin de vie

Mais le film est beau et aborde un sujet important: la fin de vie. C’est l’histoire d’Hélène, quadra condamnée (elle est jouée par Vicky Krieps). Elle est encore là, mais dans le regard de ceux qui l’aiment, c’est comme si elle était déjà partie. Elle ne supporte plus leur pitié.

YouTube video

Sur Internet, elle tombe sur le blog d’un homme malade qui parle de ses problèmes de santé comme elle souhaiterait en parler: avec distance, sarcasme, en affrontant la réalité sans pathos permanent. Elle le contacte.

Il vit dans les fjords norvégiens et il a justement une petite maison à louer, à côté de la sienne, au bord d’un lac. Hélène décide de partir, de s’éloigner de ceux qui ne voient plus que le tunnel là où elle a besoin de se focaliser sur la lumière qu’il y a au bout.

Son conjoint, Mathieu, joué par Gaspard Ulliel, ne comprend pas. Il pense qu’elle peut encore se battre, qu’une greffe des poumons est possible. Il ne comprend pas qu’Hélène n’en est plus là. Elle a accepté l’inéluctable.

Il croit qu’elle a baissé les armes et ne voit pas qu’au contraire, Hélène mène un dernier combat admirable.

Elle se bat pour une fin de vie digne et paisible, au milieu de la nature, plutôt que branchée à des machines au bip strident, clouée dans un lit d’hôpital.

Un sujet lourd traité de façon lumineuse

Plus que jamais, le dernier film de Gaspard Ulliel, est bouleversant par son sujet. Un sujet lourd, puisque le film parle du choix de sa fin de vie, mais traité de façon lumineuse.

gaspard ulliel plus que jamais emily atef

Dans une interview à Ouest France, Emily Atef confie: « Ce moment de fin de vie m’a toujours fascinée. Dans ma famille, quand notre chien est devenu vieux, il est parti de chez nous et on n’a pas compris. »

« Une amie vétérinaire nous a dit que les chiens, comme les chats, les loups, quittent le groupe pour trouver leur petit buisson où ils peuvent partir en toute simplicité et en dignité, sans mettre le groupe en danger. J’ai trouvé cela extrêmement touchant. »

« Je me suis dit : on peut partir comme cela et c’est plus facile que d’être entouré de gens qui pleurent ou qui font tout pour que l’on reste. »

Elle ajoute: « Les personnes malades ou prêtes à partir, on ne leur pose jamais la question de dire ce qu’elles veulent, c’est une sacrée violence. Elles n’osent même pas s’exprimer et dire là où elles voudraient aller, voir ou ne pas voir leurs enfants… »

« Chacun peut avoir son envie. Le film parle de l’émancipation de la personne malade ou prête à partir, pour avoir le choix, le droit de choisir. Mon plus grand souhait, c’est que le public ait besoin après le film d’aller boire un coup et discuter : et toi, que ferais-tu »?

Je ne vous cache pas qu’il est difficile de regarder le film pour ce qu’il est. Malgré lui, à cause de la disparition soudaine de Gaspard Ulliel, il prend une autre dimension. Il devient autre chose avant même d’être ce qu’il est.

gaspard ulliel plus que jamais

On regarde Hélène et Mathieu à l’écran en se disant que celui qui va mourir n’est en fait pas celui qu’on croit. Perso, ça m’a fait mal au ventre en permanence.

Gaspard Ulliel est solaire, touchant, compréhensif et perdu à l’écran. Emily Atef s’attarde sur les étreintes de Mathieu et Hélène et c’est douloureux. Elle filme la peau de Gaspard Ulliel, ses yeux clairs, son chagrin.

Les adieux de ces deux amoureux sont aussi les adieux de Gaspard au cinéma et au public. Quand le film se termine, on est percuté par la brutalité de la vie.

Elle peut s’arrêter d’un coup, de façon terriblement stupide. Un coup du sort, un croisement de piste, un skieur qu’on percute, rideau.

Elle peut s’étirer en longueur douloureusement, comme pour Hélène dans Plus que jamais. La seule chose à retenir c’est qu’il faut en profiter, ici et maintenant, autant qu’on peut.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

1 comment

Célia 29 novembre 2022 - 9 09 14 111411

Pffiou, ça doit être bien prenant. Mais ton article donne envie, ça a l’air beau.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.