Déprimant et important: mon avis sur le documentaire de Selena Gomez

by seayouson

J’ai vu le documentaire de Selena Gomez et je vous donne mon avis.

« Tout ce que j’ai voulu, je l’ai eu. Et ça m’a tuée. » Voilà la phrase choc que prononce Selena Gomez au tout début de son documentaire My Mind & Me, diffusé depuis quelques jours sur Apple TV.

Comment voir le documentaire de Selena Gomez gratuitement?

Avant que vous me disiez: oui, ok, mais je n’ai pas Apple TV, sachez que vous pouvez obtenir deux mois d’abonnement à la plateforme justement grâce à ce documentaire.

Attention, cette offre gratuite ne fonctionne que jusqu’au 2 décembre. Pour voir gratuitement au documentaire de Selena Gomez, cliquez ici.

My Mind & Me traite de problèmes de santé mentale et l’idée est que le maximum de personnes puissent le voir. Cette parenthèse étant faite, j’aimerais vous dire pourquoi je vous le recommande.

D’abord, je plante le décor.

Qui est Selena Gomez?

Selena Gomez, chanteuse et actrice originaire du Texas, a commencé sa carrière à l’âge de 7 ans dans la série pour enfants « Barney & Friends ». 

À 12 ans, Disney Channel lui met le grappin dessus et sa carrière décolle grâce à Hannah Montana, d’abord, mais surtout grâce à la série Les sorciers de Waverly Place où elle joue le rôle d’Alex Russo.

Aujourd’hui, elle a 30 ans, elle a sorti plusieurs albums, elle tourne dans des pubs, dans des films. Elle a fait la une des journaux pendant des années pour sa relation tumultueuse avec Justin Bieber.

Selena Gomez, c’est 355 millions de followers sur Instagram. À titre de comparaison, Lady Gaga, c’est 55 millions et Beyoncé 281 millions.

Selena Gomez documentaire avis

Selena Gomez a tout pour être heureuse mais elle ne l’est pas: pourquoi?

Bon, donc, Selena Gomez a tout pour être heureuse. En tout cas, toutes ces choses qu’on fantasmait avant l’avènement de Facebook, Instagram et Tik Tok: l’argent, la reconnaissance, une carrière épatante et fulgurante, la jeunesse.

En réalité, elle ne l’est pas du tout, heureuse, et c’est ça qu’elle raconte dans My Mind & Me. On la suit lors des répétitions de sa tournée Revival, en 2015.

YouTube video

Elle se trouve nulle, elle déteste son corps d’enfant de 12 ans, elle se demande, en pleurant, à quel moment on cessera de l’associer à sa carrière chez Disney et à sa relation avec Justin.

Selena Gomez est rongée par la pression et ça fait mal à voir.

La douleur est omniprésente dans ce documentaire. Il y a la douleur du corps: Selena souffre d’un lupus, une maladie auto-immune qui s’attaque à ses nerfs et à ses articulations.

Et il y a la douleur du coeur: les paparazzi lui jettent le nom de son ex au visage lors de toutes ses actions quotidiennes. A la sortie de l’aéroport, devant son hôtel ou alors qu’elle va juste s’acheter de quoi manger.

La descente aux enfers de Selena Gomez

Selena Gomez raconte pourquoi elle a annulé sa tournée Revival après 55 concerts. Elle expliquait à l’époque qu’elle souffrait de crises d’angoisse. En réalité, elle était proche du suicide.

Elle a fini par se faire soigner en hôpital psychiatrique pour des troubles psychotiques. Elle a été diagnostiquée bipolaire. Une info que la mère de Selena a apprise via TMZ, le site spécialisé en célébrités.

Perso, la célébrité ne m’a jamais fait rêver mais quand je vois ça, encore moins!

Le documentaire montre Selena au plus mal. Elle pleure beaucoup tout au long du film. On sent sa fragilité, et le poids qui pèse en permanence sur ses épaules. Ou qu’elle se met, elle-même.

Mon avis sur le documentaire de Selena Gomez: c’est important, déprimant, touchant et malaisant.

Franchement, ça m’a fait de la peine tout le long: à quoi bon ce succès-là, les belles maisons, et les applaudissements si rien, vraiment, ne nous apporte du plaisir?

Selena Gomez est très entourée, elle a de bonnes amies. Et pourtant, la solitude qu’elle ressent transpire à chaque minute. Une solitude que chante (très bien) son ex, Justin Bieber sur Lonely.

Pourquoi j’ai ressenti un petit malaise en regardant My Mind & Me

Tout au long du documentaire, Selena Gomez se plaint d’être en permanence exploitée.

Elle en veut aux journalistes qui l’interviewent, parce qu’ils vendent des papiers grâce à elle sans jamais vraiment s’intéresser aux réponses qu’elle leur donne.

Elle est fatiguée des attentes que tout le monde a à son sujet. Je le comprends pleinement. Ca doit être insupportable. Et à la fois, elle exploite sa vie la plus intime, de son plein gré, dans un documentaire.

Bien sûr, ça fera du bien aux jeunes (et moins jeunes) qui la suivent: ils sauront qu’ils ne sont pas les seuls à ne pas supporter, à se sentir mal en permanence.

Mais il y a un petit côté mise en scène et mercantile qui contredit un peu la démarche.

Un single (très bien foutu par ailleurs, il reste en tête!) portant le nom du docu accompagne sa sortie.

YouTube video

C’est toujours le cas dans ce genre de docu, ce sentiment contradictoire… Selena Gomez en parle aussi dans le doc, consciente qu’elle se sert des autres pour bâtir son récit médiatique. Mais je ne peux pas le passer sous silence.

Pourquoi le documentaire de Selena Gomez fait polémique

À peine sorti, My Mind & Me fait déjà polémique. En effet, Selena Gomez passe sa greffe de rein de 2017 sous silence. Vous allez me dire: c’est son droit.

Sauf que le rein lui a été donné par une amie, Francia Raisa, qu’elle ne prend pas la peine de remercier ni même de citer dans son film.

Selena Gomez a simplement réagi en disant qu’elle s’excusait de n’avoir pas pu remercier « toutes les personnes qu’elle connaissait » dans son film.

Depuis, les deux jeunes femmes ne se suivent plus sur les réseaux sociaux.

La photo qui montre Selena tenir la main de Francia Raisa et qui date du 14 septembre 2017 est abondamment commentée sur le profil Insta de la chanteuse depuis la diffusion du documentaire.

« Francia devrait reprendre son rein de ton corps », écrit une femme, au milieu d’autres commentaires du même acabit (et d’insultes).

Selena Gomez va bien aujourd’hui, même si sa santé mentale restera fragile. En exposant ses plus grandes faiblesses, la chanteuse remet son équilibre en jeu.

My Mind & Me: mon avis sur le documentaire de Selena Gomez

C’est un documentaire touchant et déprimant. J’ai aimé le regarder et m’interroger sur cette gloire que tout le monde semble rechercher de nos jours alors que tout prouve que ça ne rend pas heureux.

Et puis, c’est bien de voir des gens connus nous montrer l’envers du décor. De dire que non, pour eux non plus, ça ne va pas bien.

Assumer d’être bipolaire, c’est très courageux.

Ça remet en tout cas un peu l’église au village: ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on fait, quoique les réseaux sociaux nous disent toute la journée, c’est qui l’on est.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.