J’ai vu « Pieces of Woman » sur Netflix et je vais avoir du mal à m’en remettre

by seayouson

« Pieces of Woman » aurait dû sortir au cinéma, il est finalement à voir sur Netflix. Je ne vous cache pas que je vais avoir du mal à m’en remettre de ce film absolument bouleversant.

Je couvre chaque année plusieurs festivals de cinéma à travers le monde. Je pensais, avant, que les films qui y étaient présentés étaient réservés à une élite. Je les imaginais un peu chiants pour tout avouer. Et puis, j’ai couvert le Festival de Cannes, la Mostra de Venise ou encore le Festival de Toronto, et après une tripotée de claques et des litres de larmes, je sais à quel point ces festivals regorgent de pépites. Je me laisse désormais porter par leurs sélections aux petits oignons et je n’ai plus peur du cinéma coréen, roumain ou hongrois.

YouTube video

Justement, j’ai vu « Pieces of woman » du Hongrois Kornél Mundruczó sorti hier sur Netflix. Il a été présenté à la Mostra de Venise et Vanessa Kirby (la Princesse Margaret dans « The Crown ») y a reçu le prix de la meilleure actrice. J’aurais adoré le voir sur grand écran mais je me dis qu’en étant sur Netflix, il a accès à un large public. Et il le mérite. Ce film est une pépite. J’en suis encore bouleversée à l’heure où je vous écris.

Un accouchement à domicile qui tourne mal

Quand on la rencontre dans « Pieces of woman », Martha (Vanessa Kirby, donc) est sur le point de donner naissance à son premier enfant, une petite fille. Elle a décidé d’accoucher à la maison, aidée par son conjoint Sean (Shia LeBoeuf) et une sage-femme en qui elle a toute confiance. Mais les choses ne se passent pas comme Martha l’avait espéré: alors qu’elle a perdu les eaux et que les contractions se rapprochent et se font de plus en plus intenses, elle apprend que sa sage-femme est occupée sur un autre accouchement. L’une de ses collègues la remplace au pied levé. L’accouchement tourne au cauchemar: le bébé décède.

Suivez-moi sur Instagram et Facebook

pieces of woman netflix vanessa kirby
Pieces of Woman est à voir sur Netflix d!s à présent.

« Pieces of Woman » raconte comment on se remet d’un drame aussi dévastateur. Comment on va de l’avant alors que toutes nos projections de bonheur s’effondrent. Martha et Sean ne vivent leur deuil ni n’expriment leur douleur de la même façon. La mère de Martha amplifie leur difficulté à communiquer en cherchant un coupable. Elle veut que la sage-femme présente le soir de l’accouchement paie pour la mort de sa petite-fille. Mais la vengeance et la punition ne feront pas revenir l’enfant…

Un deuil impossible à faire

« Pieces of Woman », c’est l’histoire d’un deuil impossible à faire et de la renaissance d’une femme qui s’affranchit de tout pour pouvoir continuer à respirer. C’est un film qui m’a broyé le coeur. Je préfère vous prévenir: si vous n’avez pas le moral actuellement, c’est compliqué à regarder. Mais si vous cliquez sur Play, vous serez, comme tout le monde, sous le choc dès les premières vingt minutes. Je n’avais jamais vu un accouchement filmé de cette façon au cinéma, avec autant de justesse et d’intensité. Vanessa Kirby est exceptionnelle dans ce plan séquence puissant.

pieces of woman netflix
Parmi les plans qui m’ont fait pleurer, celui-là. Une simple clope fumée à la fenêtre avec la neige qui tombe dehors et l’émotion me submerge.

Le cas Shia

Shia LeBoeuf, dans le rôle du conjoint impuissant, m’a bouleversée. Il est nerveux, brut de décoffrage, désespéré. Il ne sait que faire de son chagrin ni comment combler le fossé qui l’éloigne chaque jour un peu plus de celle qu’il aimait tant. J’ai adoré Shia LeBoeuf dans deux de ces derniers films: « The Peanut Butter Falcon » et « American Honey ». Il joue toujours des personnages sur le fil, à fleur de peau, sur le point d’exploser. Les personnages qu’il joue n’ont finalement jamais l’air bien différent de ce qu’il est en réalité. Mais en vrai, ça a l’air bien moins sympa si l’on en croit les témoignages de ces dernières copines. Shia a d’ailleurs été exclu de la promo du film pour des accusations de violence physique et psychologique sur son ex. En attendant, à l’écran, il est magnétique.

film pieces of woman vanessa kirby

« Pieces of Woman » (produit par Martin Scorsese) est d’autant plus poignant que le réalisateur s’est basé sur un scénario de sa femme. Ils ont vécu ce drame personnel il y a quelques années. Ils en ont fait une fiction. Mais le voyage émotionnel des personnages et particulièrement la façon dont la famille gère ce traumatisme est leur « histoire exacte », selon des propos racontés par le Hollywood Reporter.

Bref, vous l’aurez compris: « Pieces of Woman » m’accompagnera longtemps. Au cinéma, 2021 commence bien. C’est déjà ça.

LISEZ AUSSI: Je n’ai plus de télé mais un projecteur et je ne ferais marche arrière pour rien au monde

OU ENCORE: 4 films tristes et beaux, qui bouleverseront les parents




Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.