...
News

« Dix jours sans maman »: c’est encore permis des films pareils sur la paternité?

La bande-annonce m’avait déjà gentiment exaspérée. Le film n’a pas fait mieux. « Dix jours sans maman » sort aujourd’hui au cinéma et c’est un film qui fait passer les pères de famille pour des idiots égoïstes, les mères de famille pour des cruches, et les enfants pour des sauvages. Bref, ça ne rend service à personne.

Antoine, Franck Dubosc, est directeur des ressources humaines dans une grande enseigne de bricolage. Alors qu’il est sur le point d’être numéro un de l’entreprise, le grand patron s’apprêtant à prendre sa retraite, un arriviste lui fait de l’ombre et Antoine ne pense qu’à ça. On se demande d’ailleurs pourquoi il a fait quatre enfants tant il les regarde à peine. Sa femme Isabelle a renoncé à son job d’avocate et à toute ambition personnelle pour s’occuper de sa famille qui ne se rend évidemment pas compte de ses efforts.

Tout le monde sait bien qu’une femme au foyer a tout le loisir d’aller au cinéma, tranquille, entre 9 heures et 16h30. Le jour où le beau-frère d’Isabelle félicite Antoine pour la cuisson parfaite de ses chipolatas au barbecue alors que c’est la seule chose qu’il a faite de la journée, tandis qu’elle s’activait en coulisses, c’en est trop pour Isabelle.

Elle annonce qu’elle part dix jours à Mykonos et elle laisse Franck se débrouiller avec les enfants. Vous imaginez aisément la suite. Il y a autant de suspense que dans Les Feux de l’amour. Franck découvre très vite que « oh la la, c’est difficile » de s’occuper de quatre enfants mais il arrivera bien sûr à la conclusion que « c’est la plus belle chose au monde, je vous aime mes amours ».

Lisez aussi: « Chanson douce »: faites-vous vraiment confiance à ceux qui gardent vos enfants?

« Dix jours sans maman » entretient tous les clichés et je ne vois absolument qui s’en sort dans l’affaire. Le personnage joué par Aure Atika est complètement surfait. Quelle mère passe sa main comment ça sur la nappe du petit-déjeuner et a un tel petit air satisfait quand les tartines sortent du toaster? Qui met d’ailleurs une nappe à la table du petit-déjeuner qu’on prend en quatrième vitesse le matin, en semaine? Ok, je comprends bien qu’on veut faire savoir aux spectateurs que la mère de famille trouve une certaine satisfaction dans les petits détails du quotidien, qu’elle veut parfaits. Mais c’est complètement irréaliste.

Rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook

Franck Dubosc est… Franck Dubosc, mais en plus gênant que d’habitude. Il est père de famille désormais, en vrai. C’est dommage de ne pas avoir envie d’élever le niveau quand on parle de la condition des pères alors qu’on en est un. Je veux dire… Antoine ne connaît pas le nom de l’école de ses enfants, et encore moins le chemin pour y aller. Il croit que son fils de deux ans sait s’habiller tout seul et il ne comprend rien à ce qu’il raconte parce qu’il n’a jamais vraiment interagi avec lui. Perso, je ne trouve pas ça drôle mais triste.

Quand Antoine essaie de se rattraper d’avoir viré une employée qui a volé trois pauvres vis dans son magasin et qu’il se rend chez elle pour faire amende honorable, il critique le physique de son petit garçon qu’il voit en photo et qu’il appelle Dumbo parce qu’il a les oreilles décollées. Là encore, rire du physique d’un enfant, c’est vraiment encore permis en 2020?

Lisez aussi: À toi, la maman dont l’enfant est malade cette semaine…

Enfin, quand sa femme rentre de voyage et qu’elle s’étonne du calme général qui règne sous son toit, Antoine lui dit que tout s’est merveilleusement bien passé. Donc en plus d’être un sale égoïste, c’est un menteur qui, avec ce mensonge, tente de faire savoir à sa femme qu’il n’y a qu’elle qui est débordée quand elle s’occupe de leurs enfants.

Bref, « Dix jours sans maman » enfonce des portes ouvertes et il est clairement temps d’arrêter de « rire » du fait que certaines hommes font des enfants dont ils ne s’occupent pas. Parce qu’en fait, ça n’a rien de drôle.


Soutiens-moi: paie-moi un caféSoutiens-moi: paie-moi un café
.

(6 commentaires)

  1. Mais tellement d’accord avec toi ! Comment peut-on écrire de tels scénarios et sortir de tels films en 2020?!? Qui rit encore de ces soi-disant blagues ? Je ne comprends vraiment pas. C’est si difficile de faire une comédie en France qui n’est pas une suite de clichés sexistes, racistes?? Merci pour cet article !

  2. Tu es allée le voir pour le boulot ? Parce que franchement payer une place de ciné pour voir un film avec F Dubosc c’est de l’argent jeté par les fenêtres ! Effectivement ça a l’air d’être un déplorable navet qui ne rend justice ni aux pères ni aux mères…

  3. Dubosc… tout un programme!
    Rien qu’à voir le titre, l’on comprend aisément que l’on n’aura pas affaire à un navet, cela insulte les légumes, mais plutôt à un film d’avion.
    Genre de film que l’on parvient à regarder lors des voyages en transport en commun quand MiniNous daigne rejoindre Morphée, que NouvelleMaman a enfin trouvé sa position, que les annonces sont terminées…
    Puis le voyage est terminé mais pas le film, mais ce n’est pas grave, on n’a pas besoin de voir le reste…
    Pour une fois le voleur de temps qu’est Dubosc en général, n’a pas réussi. Au lieu de nous voler une heure et demie, il est parvenu à nous « occuper ».
    Au secours!…

  4. Et je ne sais pas si tu as vu son interview… dans laquelle il avoue préférer partir en déplacement professionnel que d’être à la maison avec sa famille… j’avoue avoir été choquée et surtout, à la place de ses gosses, ben merci bien ! Avoir des enfants n’est pas tout rose chaque jour, mais de là à avouer à la terre entière ne pas aimer s’en occuper, bonjour le rejet… certaines personnes ne devraient pas en faire (surtout si le sens de l’humour est héréditaire… vaut parfois mieux couper la branche…) Je n’ai pas vu le film, ne le verrai pas, tout ce que ça apporte, c’est de l’eau au moulin des femmes qui considèrent les hommes comme des incapables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :