fbpx
Voyages en famille

Le Texas ne ressemble pas du tout à ce que je croyais

Quand on me parlait du Texas, j’imaginais de grandes plaines arides et des cowboys mal lunés. Ou des gens armés dans les supermarchés. En vrai, j’ai passé 10 jours au Texas et je n’ai rien vu de tout ça. A peine une affiche anti-avortement placardée sur la lunette arrière d’une voiture. Sur tous les clichés que j’avais en tête, un seul était vrai : les Texans aiment la bidoche et la sauce barbecue. En mars dernier, j’ai passé sept jours à Austin et un peu moins à San Antonio. Personne ne m’avait dit que le Texas était en fait un repaire de geeks à tendance bobo et le paradis du food truck gourmet.

Austin, ville cool

J’étais à Austin pour le festival South by Southwest, qui mélange cinéma, musique et nouvelles technologies. Dis comme ça, vous comprenez pourquoi il y avait du beau monde dans le coin à cette période-là. Je vous la fais à l’envers : demandez-vous pourquoi ce festival hype a choisi de s’implanter à Austin… Parce que la ville est cool et fréquentée par des gens qui le sont tout autant.

Austin est une ville peuplé d’étudiants. Ce qui explique son côté jeune, détendu, écolo, avant-gardiste par rapport au reste des Etats-Unis. Austin est fière de sa différence. Le slogan « Keep Austin Weird », destiné à l’époque à promouvoir les petits commerces locaux, est devenu celui de la ville. Je n’ai pas trouvé Austin bizarre mais c’est vrai qu’Austin dénote par rapport aux autres villes américaines. Ici, les petites boutiques sont préférées aux grosses chaînes et ça donne un vrai charme à notre balade.

La beauté du Capitole

A Austin, on va visiter le Capitole, siège de la législature de l’Etat. Le bâtiment surmonté d’une immense coupole visible de loin est entouré d’agréables jardins dans lequel on peut laisser les enfants courir et faire semblant d’armer les canons. Le bâtiment est plus grand que le Capitole de Washington, plus connu. Pour l’anecdote, le Capitole d’Austin dispose de 400 pièces et 9000 fenêtres laissent entrer la lumière. On visite le Capitole gratuitement. La visite complète peut prendre trois heures mais même si vous manquez de temps, n’hésitez pas à vous y rendre. La rotonde mérite le coup d’oeil. On peut également voir le Sénat et la Chambre des représentants.

L’endroit idéal en famille

Comme d’habitude, on voyageait en famille à Austin et on a eu un énorme coup de cœur pour le Zilker Metropolitan Pak, non loin de l’agitation du centre. Au milieu de ce gros poumon vert, on trouve une gigantesque plaine de jeux, traversée par le Zilker Zephyr Miniature Train, un petit train dans lequel on embarque pour une petite poignée de dollars.

Ca n’a pas énormément d’intérêt pour des adultes mais si ces mêmes adultes sont accompagnés d’un jeune enfant, je les encourage à s’offrir un tour du parc. Dans le parc, il y a aussi une piscine naturelle dans laquelle il doit faire bon batifoler lors des grosses chaleurs estivales. On n’a pas eu l’occasion d’y plonger, la météo n’étant pas de notre côté ce jour-là mais pour la petite histoire, c’est dans cette piscine que Robert Redford aurait appris à nager à l’âge de 5 ans.

En famille, n’oubliez pas non plus de vous rendre au musée des enfants d’Austin, dont je vous parlais ici.

Pour une virée shopping et découvertes, on fait un détour du côté de South Congress, alias SoCo pour les gens du coin ou les gens cool. Le quartier rassemble bars, restaurants, boutiques de fringues originales, ça grouille de monde, les façades sont mises en valeur par des tags colorés. Pour traîner et s’imprégner de l’ambiance d’Austin, c’est idéal.

Si vous êtes à Austin entre fin août et début septembre, installez-vous sous le pont de Congress Avenue à la tombée du jour pour admirer le ballet des chauves-souris en pleine transhumance.

On dort où?

J’ai dormi dans le motel Orangewood Inn and Suites Midtown, à l’extérieur de la ville, entre l’autoroute et les traditionnels diners américains. Bon rapport qualité prix. Voiture indispensable.

On mange où?

Au Terry Black’s Bbq, un sandwich avec de la poitrine de boeuf. Le Texas brisket est un classique de la région. On l’accompagne de haricots et de mac’n’cheese.

Au Hopdoddy (plusieurs adresses dans la ville), un hamburger au brie et oignons caramélisés avec des frites de patate douce.

Au Café Crêpe, une crêpe gourmande au jambon, fromage, béchamel et oignons jeunes.

Ou bien on s’arrête sur n’importe quel parking rempli de food trucks. Tout est bon.

San Antonio ou la petite Venise du Texas

Sur la route de San Antonio, je m’attendais là encore à trouver de grandes étendues désertiques mais je pense que j’ai dû me tromper d’Etat dans ma tête. A San Antonio, l’attraction principale s’appelle le River Walk. C’est le Venise du coin. Sur 24 kilomètres, un cours d’eau traverse la ville et les berges ont été aménagées pour que la promenade soit la plus agréable possible. Spoiler: il n’y a que des restaurants et des bars. C’est joli mais c’est un peu Disneyland. Quand on y est allé, il y avait un monde fou et de grands bateaux transportant des touristes faisaient l’aller-retour sur la rivière.

Non loin du River Walk, la Tower of the Americas offre une vue panoramique à 228,6 mètres de hauteur. Pour info, il y a un restaurant au sommet. Je ne peux pas vous dire si c’est bien, nous n’y sommes pas montés.

Parmi les endroits à visiter dans le coin, il y a la Mission San José, restaurée en 1930. Cette mission espagnole a été construite en 1720 et abritait, à son apogée, 300 Indiens.

Bambi en liberté

Moins mis en valeur dans les classements des choses à faire à San Antonio, je vous conseille d’aller vous poser au bord de la piscine naturelle du San Pedro Springs Park, le deuxième plus vieux parc des Etats-Unis. Il y a une petite plaine de jeux mais c’est surtout l’espace de détente près du bassin qui vaut le coup.

Autre parc sympa: le McAllister Park. Là encore, on a traîné à la plaine de jeux avant de se perdre dans la forêt et de croiser des biches en liberté à tous les coins de sentiers.

Avec les enfants, on fait une virée au Kiddie Park, qui existe depuis 1923. La restauration en 2009 a gardé le parc en état. C’est old school et super mignon. Ezra s’est éclaté, bien plus qu’à Disneyland: il n’y avait aucune file nulle part, le pass illimité coûte à peine 13 dollars (9, le mercredi). Les manèges sont super pour les jeunes enfants: ils peuvent tout faire. Un vrai bon plan à faire en famille.

On mange où?

Au Saloon et Musée Buckhorn, dans le centre. Pas forcément pour la qualité des assiettes mais pour le style inimitable de l’endroit.

Au WD Deli, pas très loin du Kiddie Park. Des soupes, des sandwichs, des cookies.

On dort où?

Au Best Western Ingram Park Inn à l’entrée de la ville pour son petit prix et sa piscine centrale.

Publicités

(2 commentaires)

  1. J’avoue que ton titre colle bien à l’article ! Merci pour toutes ces bonnes idées et adresses ! J’espère un jour venir aux Etats Unis et ton blog me sera d’une grande utilité 😉 D’ailleurs petite question : les voyages en van, ça se fait bien là bas ? 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

close

Sea You Son, c'est ici, mais c'est aussi là.
Bons plans, discussions enflammées,
ou simplement pour être tenus au
courant des derniers articles...
Un petit clic et c'est réglé.

%d blogueurs aiment cette page :