Les 5 désavantages d’une liseuse

by seayouson

Je vous ai déjà expliqué à quel point je trouve ma liseuse Kindle formidable et j’ai répondu aux questions qu’on me pose le plus souvent au sujet de la lecture sur liseuse. Mais il faut être honnête: la liseuse électronique a beau avoir de vrais points forts, elle a aussi quelques désavantages. Et ce sont ces quelques désavantages qui font que je n’arrêterai jamais de me rendre en librairie et que je n’arrêterai jamais de lire des livres papier. La liseuse reste, à mes yeux, un super complément aux livres traditionnels.

Le prix

L’un des plus gros désavantages de la liseuse: le prix des livres numériques. On pourrait s’attendre à ce que le livre numérique coûte beaucoup moins cher que le livre papier mais la différence de prix n’est pas assez notable pour que ça soit follement avantageux pour notre portefeuille. Je vous prends quelques exemples:

  • Le livre Il nous restera ça de Virginie Grimaldi est vendu 19,90 euros en livre grand format et 14,99 euros en version numérique.
  • Le roman Trois de Valérie Perrin est vendu 9,40 euros en poche et se vend 9,90 euros en version numérique sur Amazon. Étonnant, n’est-ce pas?
  • Le dernier roman de Guillaume Musso, Angélique, est sorti le 22 septembre. Il se vend 21,90 euros en grand format et 13,99 euros en format Kindle.

Ce dernier exemple est curieux: le livre de Guillaume Musso est plus récent que celui de Virginie Grimaldi. Il se vend plus cher en format papier mais moins cher en version numérique. Bref, un livre numérique reste toujours moins cher que sa version papier, mais ça reste cher quand même.

On ne peut pas le prêter

Un livre numérique, ça reste cher et on en a une utilisation limitée. Acheter un livre papier, c’est avoir la possibilité de le transmettre à sa sœur, à sa pote, à son collègue. J’adore faire passer les livres que j’ai aimés. Je trouve que c’est une jolie attention que de dire à quelqu’un: j’ai pensé à toi en lisant ça, je crois que ça va te plaire, tiens, je te le prête. Une lecture est faite pour être partagée. Du coup, je ne suis que frustration quand je finis un roman que j’ai adoré et que je ne peux pas le prêter aux gens de mon entourage.

liseuse kindle

On a du mal à se voir avancer dans sa lecture

Et c’est un peu frustrant. Ça peut paraître anecdotique mais pour moi, ça fait partie des désavantages de ma liseuse: ma Kindle m’indique mon avancement dans l’histoire en pourcentage. Mais je ne peux pas voir, en un coup d’œil, combien de pages il me reste à lire jusqu’au prochain chapitre. Il faut accepter d’avancer un peu à l’aveugle. On ne voit pas non plus si le livre qu’on s’apprête à lire est gros ou non. La tablette de lecture dit combien de pages il y a, mais un chiffre, ça parle moins qu’un regard posé sur la tranche d’un livre.

On ne peut pas (vraiment) lire de BD (ou de beaux livres)

Parmi les autres désavantages de la liseuse: les liseuses actuelles sont majoritairement en noir et blanc. Il existe quelques liseuses proposant de la couleur (comme celle-ci par exemple) mais honnêtement, les technologies ne sont pas encore assez développées en 2022 pour que ça vaille le coup. La couleur se justifie par exemple pour une bande dessinée. Le hic, c’est que la liseuse (couleur comme noir et blanc) ne permet pas une lecture fluide des cases de BD. On ne peut pas passer d’une case à l’autre d’un clic: il faut les agrandir au doigt, ce n’est pas très pratique. Donc acheter une liseuse couleur pour lire une BD et finir par galérer pour voir les dessins de près, ça n’a pas grand intérêt. En plus, les liseuses couleur offrent une expérience de lecture moins agréable sur un texte classique en noir et blanc.

C’est très moyen pour la littérature jeunesse

Rien ne sera jamais aussi bien qu’un bel album de littérature jeunesse. Ezra a bientôt 7 ans et il est capable de lire avec fluidité. Il commence à lire des petits romans de lui-même mais le texte est encore aéré par des illustrations. Et il en a besoin pour que ça ne soit pas trop indigeste et pour ne pas se décourager. En noir et blanc, ces illus ne sont pas aussi chouettes.

Je ne me vois clairement pas lui lire des albums joliment illustrés sur liseuse. Rien ne vaut le livre physique pour lui donner et entretenir le goût de la lecture. Il doit manipuler son livre, sentir le grain du papier sous ses doigts, observer les détails dans l’image et voir la vivacité des couleurs. Un album pour enfants dégage une émotion qui lui est propre. Les images, ici, sont aussi importantes que le texte.

À partir de quel âge acheter une liseuse à son enfant? Personnellement, je lui en achèterai une quand il ne lira plus (ou quasi) que des romans. Je dirais vers 9-10 ans, pas avant. Je pense que, comme je le fais pour moi, je lui achèterai toujours des livres en complément à sa liseuse.

Bref, vous l’aurez compris, j’adore ma liseuse Kindle et je ne m’en passerais pour rien au monde mais elle a aussi ses désavantages. C’est normal: rien n’est jamais parfait à 100% dans la vie. Plusieurs modèles de Kindle existent, et il y a aussi plusieurs modèles de liseuses Kobo. Faites votre choix et souvenez-vous: l’important, ce n’est pas le gadget mais la lecture!

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

1 comment

Caroline 29 septembre 2022 - 12 12 33 09339

Super série d’article ! J’ai une liseuse aussi, que j’utilise surtout pendant les vacances ou que seule la version numérique est dispo à la médiathèque. Ce qui me freine, ce n’est pas tant la sensirialité du papier mais le fait de ne pas me rendre compte où j’en suis dans le livre et SURTOUT combien de pages il me reste pour finir le chapitre. Je dois être un peu psychorigide, ca me perturbe de m’arrêter en plein milieu d’un chapitre ^^’ Mais pour les vacances ca change la vie de pouvoir emmener un max de livres sans encombrement. Et je n’avais pas pensé au fait de pouvoir avoir toujours son livre sur soi, mais c’est vrai que c’est agreable aussi. Bref, merci pour ces articles !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.