J’ai roulé en Jogger de Dacia: mon avis honnête sur cette voiture familiale à prix accessible

by seayouson

Lors de mon passage en Belgique, entre la Californie et l’île Maurice, j’ai eu la chance et l’honneur de tester durant quelques mois le nouveau Jogger de la marque Dacia et je vous livre ici un avis honnête.

Je vous la fais en bref: Dacia, c’est une marque qui propose des voitures robustes à des prix accessibles. Dacia va à l’essentiel: ses véhicules ne s’encombrent pas d’options inutiles. Une voiture, c’est fait pour nous amener d’un point A à un point B. Pas besoin de sièges chauffants hors de prix pour ça. La marque va à l’essentiel puisque ce qui compte, c’est d’arriver à destination et que le voyage soit agréable. Et je crois qu’on est tous d’accord pour dire qu’il l’est grâce aux gens qui se trouvent dans le même habitacle que nous, pas grâce à un éventuel toit panoramique.

dacia jogger sea you son

Le Jogger est une voiture familiale confortable qui dispose d’une version sept places, ce qui permet évidemment d’embarquer du joli monde, mais on peut aussi ôter les sièges du fond pour s’offrir un plus grand coffre. C’est une voiture fonctionnelle pour les familles et pratique aussi pour ceux qui ont des passions qui prennent de la place (le surf, la pêche, le vélo…) Ou qui déménage beaucoup, comme nous.

Si Dacia et moi, on a « matché », c’est parce qu’on a les mêmes valeurs. Vous le savez: j’aime bien les trucs sans chichis, j’aime qu’on aille droit au but avec moi, et j’aime aussi qu’on ne se moque pas de moi financièrement parlant. Et puis, Sea You Son est un blog qui traite principalement de parentalité et vu qu’il s’agit d’une voiture familiale… Tester le Jogger était définitivement logique dans mon esprit!

Ce que j’ai préféré

Le réservoir LPG du Jogger: un carburant plus propre et (beaucoup) moins cher que les autres

Je vous ai promis un avis sincère alors je vous le dis: ce que j’ai préféré dans ce nouveau Jogger de Dacia, c’est le réservoir LPG. Le prix de l’essence s’envolait et passait régulièrement la barre des 2 euros lorsque j’usais le bitume en Jogger. Le LPG, lui, affichait fièrement son 0,70 centimes d’euros le litre. Je ne vais pas faire semblant: avant d’avoir les clés de mon Jogger, je savais à peine ce qu’était le LPG. Il s’agit en fait de gaz et truc complètement fou: en plus d’être vraiment, vraiment moins cher que l’essence ou le diesel, il est considéré comme un carburant propre. Il pollue en tout cas moins que les carburants traditionnels. Mais comment ça se fait que ce n’est pas plus développé alors?

J’ai appelé Yves Vandamme, le directeur marketing de Dacia Belux pour en savoir plus. « Le LPG était répandu dans les années 80 et 90, mais il y eu quelques accidents et après, plus personne ne voulait rouler au LPG. Il n’y avait tout simplement plus d’offres de la part des constructeurs de voitures. »

Le Jogger fonctionne à la fois avec de l’essence et du LPG. Quand le réservoir de LPG est vide, la voiture passe automatiquement en mode essence. C’est bien pratique sachant que des pompes LPG, il n’y en a pas à tous les coins de rues. Il y en a, et je l’ai vérifié en Belgique, en France et en Espagne, mais il faut savoir où elles se trouvent. J’avais installé une app bien pratique pour avoir les adresses des pompes LPG partout en Europe et ça m’a bien aidée lors de mon roadtrip en Espagne.

Bon, n’empêche: comment ça se fait que c’est si peu cher le LPG alors que c’est meilleur pour la planète que le reste? « Le LPG a été un peu oublié », m’explique Yves. « C’est une question d’offre et de demande. Au final, sans le vouloir vraiment les gouvernements font un geste écolo. Les gouvernements n’ont pas estimé nécessaire de mettre des accises au même titre que sur l’essence et le diesel. Il y a trop peu d’utilisateurs, donc même en remontant un peu le prix, ça ne change rien pour eux. Ils préfèrent mettre les accises sur ce qui est consommé. »

Tant mieux pour les utilisateurs de LPG dont j’ai fait partie plusieurs mois: je faisais une petite danse de la joie en faisant des pleins à 30 euros!

L’avis d’une maman sur le Jogger de Dacia.

L’espace dans l’habitacle

Évidemment, j’ai surkiffé la place dans la voiture. On n’est que trois mais on adore s’étaler, embarquer nos copains ou ceux d’Ezra en virée. On a bien profité de cet espace formidable dans l’habitacle.

La voiture qui se déverrouille sans devoir sortir ses clés de sa poche

J’ai adoré ne pas devoir sortir mes clés pour ouvrir ma portière. Les portières se déverrouillent automatiquement à l’approche du véhicule. Hyper pratique quand on a les mains occupées, ce qui est souvent mon cas.

L’absence d’options superflues

J’ai longtemps eu une voiture de société pleine d’options dont je ne savais trop que faire. Alors oui, c’est rigolo les gadgets. En tout cas, au moment de la prise en main du véhicule. Mais ensuite, soit je ne les utilise pas, soit ça bipe régulièrement et ça me soule. Bref, je vous le disais, je suis fan du côté efficace et pratique du Jogger. Il y avait un GPS avec un écran super large, un support de téléphone bien pratique, une caméra de recul, des tablettes à l’arrière pour que les enfants puissent manger et boire sans tout renverser. Perso, je n’ai pas besoin de plus.

Les petits bémols selon mon expérience et ma vie perso

Du bon son

Du bon, bon son. Je n’écoute des podcasts ou de la musique qu’en voiture. C’est à peu près le seul endroit où je suis (parfois) seule. Du coup, j’aime bien les grosses basses. On est sur une installation basique dans le Jogger. Ça fait le job pour écouter les infos le matin mais j’étais un peu frustrée quand je voulais écouter Ed Sheeran à fond les ballons.

La petite organisation que demande le LPG

Le LPG nécessite une petite organisation. Il faut des adaptateurs (différents selon les pays) à visser sur le réservoir. Je chipotais un peu à la pompe à essence. Comme je vous le disais: on ne trouve pas des pompes partout donc ça nécessite d’être prévoyant (ce que je ne suis pas vraiment dans la vie quotidienne). Et les voitures LPG sont souvent interdites de parking souterrain. Dans le centre de Bruxelles, pour me garer, j’ai bien galéré. Mon avis est que le faible prix du LPG mis de mon Jogger Dacia compensait, dans ma tête, le temps passé à tourner à la recherche d’une place. Mais je préfère être honnête.

Une étoile au crash test: ce que ça veut dire

Actuellement, Dacia se porte bien. À l’heure où les prix explosent, on cherche tous à dépenser notre argent de façon intelligente. « Les ventes seront meilleures que l’année dernière », me dit Yves Vandamme. « Il y a un intérêt pour la marque. Les nouveautés du côté de la Sandero et du Jogger aident: on est plus présents dans la presse, les gens commencent à mieux nous connaître. Mais les gens viennent chez nous parce qu’ils veulent acheter l’essentiel, pas moins, pas plus. Et c’est le pilier de la marque. »

Je ne peux pas vous parler de Dacia sans évoquer le mauvais résultat du Jogger au crash test: la voiture n’obtient qu’une étoile sur cinq. Dis comme ça, ça fait peur: on pourrait croire qu’on n’est pas en sécurité au volant ou en tant que passagers. Mais c’est un peu plus nuancé que ça. Yves Vandamme m’explique qu’avec les années, les critères de jugement sont devenus plus sévères et qu’il est de toute façon très difficile d’obtenir les 5 étoiles. Le Jogger perd par exemple des points parce que la voiture ne dispose pas d’une armada de dispositifs automatiques pour éviter les accidents.

Exemple: le Jogger dispose du freinage automatique ABS mais pas du système de freinage qui permet de nous corriger automatiquement si on dévie de notre trajectoire. C’est un choix volontaire de la marque: ne garder que les choses essentielles. Autre exemple? Le Jogger ne prévient pas le conducteur si une personne installée au troisième rang n’attache pas sa ceinture. Il n’y a pas de petit bip d’alerte. « Ça nécessitait de tirer un câble jusque-là alors que ce sont des sièges qui ne sont pas occupés à chaque fois », note Yves Vandamme. « Si on ajoute ces options-là, les voitures vont coûter plus cher. » On ne peut donc pas tout avoir.

Yves Vandamme est réaliste: vu que Dacia n’équipe pas ses véhicules de 1000 options, la marque ne dépassera plus jamais les 2 étoiles. Cela dit: n’est-on pas, de nos jours, dans l’ultra sécurité? « On vit dans une époque où tout doit être complètement sécurisé. On n’accepte pas les risques logiques propres au déplacement dans la ville. On est tellement nombreux à vélo, à pied, en voiture, les gens se croisent et il y a toujours un risque qu’on se heurte. »

En conclusion

On ne peut pas tout avoir. Ici, on a une voiture à prix doux (à partir de 16.890 euros), spacieuse, agréable à conduire et aux options des plus classiques. Le strict minimum. Moi, ça me convient. Et vous?

Toutes les infos officielles: prix, technique, vente sont sur le site de Dacia ici.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.