Quel soutien-gorge pour faire du sport?

by seayouson

Faire du sport, c’est bien, mais faire du sport avec un soutien gorge adapté, c’est mieux. Difficile de s’activer quand on n’est pas bien soutenue. Je lisais justement récemment que la course à pied pouvait endommager le tissu mammaire durablement si on ne portait pas la lingerie adéquate. Ça pousse à réfléchir. D’autant que l’idée du sport, c’est de se sentir mieux dans son corps, pas de le violenter.

Quel type de sous-vêtement faut-il donc enfiler pour faire du sport quand on est une femme? D’ailleurs, un même soutien-gorge de sport est-il valable pour tous les sports? J’ai longtemps cru que oui, mais en réalité, quand on y pense, un prof de yoga n’a pas les mêmes besoins qu’un prof de zumba. À l’écrit, en tout cas, ça me semble incroyablement logique. 

L’importance de la matière du soutien-gorge de sport

Un soutien-gorge de sport se choisit en fonction de sa matière, d’abord. Il faut un tissu respirable comme du nylon, du polyester ou du Lycra. On doit se sentir soutenue mais l’air doit pouvoir circuler. Il faut que la transpiration puisse s’évacuer facilement. 

Deux coupes, plein de possibilités

On choisit son soutien aussi en fonction de sa coupe. Il faut évidemment qu’il s’ajuste parfaitement à notre poitrine pour éviter d’être dérangée lors de certains mouvements brusques, mais aussi pour empêcher les frottements, qui peuvent faire mal.

Le mantra à se répéter: on dit non au rebond. Il y a deux styles proposés sur le marché. La brassière ou le crop-top, d’un côté, pour un effet compression. On l’enfile généralement par-dessus la tête, bras en l’air. C’est une très bonne option pour les poitrines menues. 

Et il y a le soutien-gorge de sport qui encapsule les seins: chaque sein a sa coque. C’est comme un soutien-gorge tradi mais avec un soutien supplémentaire. C’est idéal pour les poitrines plus imposantes.

A savoir: un soutien-gorge de sport doit être plus serré qu’un soutien-gorge ordinaire mais il ne doit pas gêner la respiration pour autant. On choisit donc sa taille habituelle et on est attentive à la façon dont il s’adapte à notre corps. Comme pour les fringues ou les chaussures, la taille du soutien de sport varie d’une marque à l’autre. Il faut parfois en essayer plusieurs avant de trouver le bon.

Petite astuce: le tissu du bonnet doit être lisse. Des plis dans le tissu signalent généralement que le bonnet est trop grand. 

Sportive mais sexy

Il est loin le temps où la brassière ultra couvrante était la seule option de lingerie sportive proposée sur le marché. Désormais, le sous-vêtement destiné à l’activité physique se fait sexy, lui aussi. Un coup d’œil sur le site Dessus Dessous suffit pour s’en rendre compte: parmi les modèles proposés, il y a de jolies découpes, de la dentelle qui s’invite dans le décolleté et parfois même des armatures pour un effet balconnet du plus bel effet…

Conseils d’entretien

Bon à savoir avant de choisir la lingerie qui vous accompagnera durant votre séance de cardio: un soutien-gorge de sport a une durée de vie limitée. Le tissu technique souffre à chaque lavage, ce qui le rend moins efficace. Idéalement, lavez votre soutien-gorge de sport à l’eau froide, évitez l’adoucissant et ne le mettez pas au sèche-linge.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.