J’ai exploré les réflexes archaïques de mon enfant: ce que ça a changé (en mieux)

by seayouson

Je suis assez cartésienne concernant la santé. Mais je ne suis pas butée: j’accepte l’idée que la médecine traditionnelle n’a pas réponse à tout. J’explore, quand c’est nécessaire, la médecine dite « alternative » ou « complémentaire ». A côté de mes rendez-vous annuel chez le pédiatre, j’ai tenté la microkiné (je vous en parlais ici) et les constellations familiales (une réussite, dont je vous parlais ici). Depuis décembre, j’explore les réflexes archaïques de mon enfant.

En discutant avec une copine, je me suis rendue compte que certaines petites choses du comportement de mon enfant pouvaient en fait être un problème de réflexes archaïques non intégrés. Il a longtemps avalé tout rond ses aliments, il a du mal à rester assis sur sa chaise en classe, il a eu quelques difficultés de coordination de mouvements, il est distrait, il oublie à peu près tout, tout le temps… Attention: il va très bien, selon mes critères. Mais à l’école, son petit côté dans la lune commençait à lui poser quelques soucis dans un enseignement assez rigide.

Je me suis donc dit que si je pouvais l’aider à se centrer un peu plus, ça pouvait lui faciliter la vie. Mais reprenons depuis le début, parce que je vous rassure: moi non plus, je n’ai pas compris de quoi on me parlait la première fois que j’ai entendu parler de réflexes archaïques.

Les réflexes archaïques, c’est quoi?

Ce sont des mouvements automatiques et involontaires qui apparaissent dès la naissance chez le bébé (et même avant, dans l’utérus, pour certains). En gros, ce sont des choses que le bébé fait spontanément, sans qu’on doive les lui apprendre. Genre agripper les doigts (c’est le réflexe de préhension) ou téter le sein de sa mère (le réflexe de succion) ou un biberon… Le but? La survie. En (très) résumé (et très imagé), c’est un peu comme si on vous lâchait dans la jungle alors que vous avez toujours vécu en ville et qu’on vous disait: débrouille-toi. Vous allez développer des aptitudes spontanées, trouver de nouvelles façons de faire, de façon instinctive, sans même y réfléchir.

À la naissance, le médecin vérifie les réflexes primitifs du tout-petit, afin de s’assurer rapidement qu’il est « en parfait état de marche ». On dresse un rapide état des lieux du développement moteur de l’enfant avec quelques stimulations sensorielles. Parmi les réflexes primaires vérifiés dès les premières minutes de vie, il y en a un dont vous vous souvenez forcément si vous êtes maman. On prend le nourrisson face à soi et quand on lui fait toucher le sol avec ses pieds, il va immédiatement faire mine de marcher. Cette marche automatique n’est pas quelque chose de conscient, c’est en lui, c’est un réflexe archaïque.

Quels sont les réflexes archaïques?

Les réflexes archaïques sont nombreux. En voici quelques-uns, la liste est non-exhaustive.

Il y a le réflexe tonique asymétrique du cou: c’est grâce à lui que le bébé peut tourner la tête d’un côté et de l’autre. Tant qu’il n’a pas intégré ce réflexe-là, votre bébé sera incapable de ramper et de marcher à quatre pattes.

Le réflexe spinal de Galant apparaît vers la 20e semaine de grossesse. C’est lui qui permet au bébé de trouver la porte de sortie dans le canal utérin lors de l’accouchement. Comment le réflexe de Galant se repère chez un enfant? On le couche sur le ventre et on fait glisser son doigt d’un côté et de l’autre de la colonne vertébrale. L’enfant fait pivoter ses hanches du côté qui a été stimulé.

YouTube video

Le réflexe tonique labyrinthique, c’est celui qui permet au bébé de garder la position foetale pendant la grossesse. Une fois né, c’est lui qui permet au bébé (et ensuite à l’enfant) d’avoir une posture adéquate.

Le réflexe d’agrippement palmaire permet au bébé d’attraper des choses: votre doigt, son biberon… Une fois bien intégré, il permet par exemple à l’enfant plus grand de bien tenir son crayon lors de l’apprentissage de l’écriture.

Le réflexe de Moro, c’est cette position surprenante qu’adopte régulièrement le bébé quand il dort. Vous savez: cette position de petit Jésus sur la croix? L’enfant sursaute et il écarte soudain ses jambes, ses bras et ses doigts, avant de les ramener le long de son corps.

Pour que vous compreniez mieux de quoi il s’agit, cette vidéo est assez bien faite.

YouTube video

Pourquoi, parfois, ça coince

Les réflexes archaïques peuvent ne pas s’intégrer lorsque l’enfant grandit à cause d’une grossesse difficile, alitée ou stressante. Ça peut être à cause d’un accouchement compliqué (parce que le bébé avait le cordon autour du cou, parce qu’il a fallu utiliser les forceps, parce que ça s’est conclu par une césarienne d’urgence…). Il est possible aussi qu’un souci survienne dans les premières semaines/premiers mois de vie de l’enfant (parce qu’il a passé trop peu de temps au sol et sur le ventre, trop de temps dans un transat, parce qu’il a eu du reflux…).

Les réflexes archaïques intégrés peuvent, en prime, resurgir lors d’un choc émotionnel. Ils étaient intégrés et subitement, ils ne le sont plus. Et tout le développement de l’enfant s’en ressent.

Et comment ça se manifeste un réflexe primitif non intégré?

L’école a tendance à mettre des étiquettes sur le front des enfants. C’est souvent dans le milieu scolaire que les problèmes de comportement sont remarqués. Je suis allée voir Noémie van Wageningen, spécialiste des réflexes archaïques chez l’enfant, et quand je lui ai expliqué qu’Ezra avait du mal à rester assis sur sa chaise, elle m’a dit que le réflexe spinal de Galant était peut-être à mettre en cause.

Elle l’a donc mis à quatre pattes et a passé son doigt de haut en bas, le long de sa colonne vertébrale. Hop, son bassin a bougé spontanément quand elle est arrivée dans le bas des reins. Et à son âge, il n’aurait pas dû faire un tel twist des hanches. Un réflexe spinal de Galant non intégré peut expliquer pourquoi un enfant se tortille tout le temps sur sa chaise. Ça peut expliquer pourquoi il ne tient pas en place, pourquoi il s’affale sur son bureau, pourquoi il se met à genoux sur sa chaise au lieu d’y déposer les fesses…

Ce réflexe primaire-là n’est pas le seul à être pointé du doigt: le réflexe tonique symétrique du cou est également mis en cause dans ces cas-là. Noémie m’a dit que mon fils est « mal assis » parce qu’il avait, en réalité, sûrement mal au corps à cause de ce réflexe mal intégré. Et il croit que cette douleur est normale, puisqu’il l’a toujours connue.

Son manque de concentration n’en est en fait pas un

Chez Ezra, le réflexe de Moro n’a pas été intégré (ou en tout cas pas complètement) non plus. Il est extrêmement réactif au bruit. Son père a, un jour, crié lors d’un match de foot: Ezra a sursauté comme jamais et il s’est mis à pleurer sous le choc. Selon Noémie, Ezra ne manque pas de concentration à l’école, mais il est en hyper vigilance constante.

Je ne lui trouve pas d’excuse mais j’avais tiqué quand on m’avait dit qu’il manquait de concentration. Je n’étais pas d’accord: quand quelque chose l’intéresse, il est capable d’y passer des heures dans le silence le plus complet. En fait, il réagit au moindre bruit et stimuli comme les bébés qui sursautent dans leur sommeil. Quand il est à la maison, il est en sécurité, donc il peut se concentrer facilement. Les bruits qu’il entend autour de lui sont ceux avec lesquels il a grandi. Ils ne l’inquiètent pas. En classe, c’est autre chose. Dès qu’un bic tombe sur le sol pendant sa dictée, qu’un copain éternue au fond de la classe, boum, son cerveau décroche en mode: peut-être est-ce le signal d’un danger?. Intéressant. Le réflexe de Moro intervient aussi dans son côté distrait.

Et si les réflexes archaïques ne sont pas intégrés chez un enfant, on fait quoi?

Pour permettre aux réflexes de s’intégrer enfin et permettre à l’enfant de grandir et d’évoluer en toute conscience, des exercices sont prescrits. Il s’agit de petits mouvements de bercement le plus souvent, dans différentes positions. Rien de bien compliqué, ni de désagréable. Ezra appelle ça: les petits massages. Par exemple, il est couché à plat ventre et il doit faire basculer son corps de droite à gauche à un rythme régulier. C’est tout bête mais c’est un peu contraignant parce que ça doit se faire idéalement entre cinq et dix minutes par jour tous les jours et j’ai du mal à être régulière.

Ça a changé quoi chez mon enfant?

Mais il a déjà bien bossé et entre le bulletin scolaire de décembre et celui du mois de mars, trois mois plus tard, les progrès sont énormes. Il n’a plus de remarques sur son attitude globale et il cartonne désormais à ses dictées alors qu’il ramait grave jusque-là. Comme je vous le disais au début de cet article, je suis assez cartésienne et je ne dis pas que tout vient de là. Mon fils grandit également et c’est peut-être/sûreent simplement ça, aussi, qui lui permet de rester plus longtemps assis sur sa chaise sans (trop) bouger. Mais je pense, sincèrement, que l’expérience a amélioré sa vie à l’école.

Si votre enfant a du mal à se concentrer, s’il est maladroit, trop impulsif, a du mal à lire ou écrire, qu’il tient mal son stylo, s’il est anxieux, stressé, souvent fatigué. Si votre enfant est sujet à l’hyperactivité, s’il a des troubles d’apprentissage, s’il a des difficultés scolaires, un déficit de l’attention, une hypersensibilité, un TDAH… Peut-être que le problème vient d’un réflexe archaïque non intégré. La piste mérite en tout cas d’être creusée.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

6 comments

Claire 24 mars 2022 - 19 07 46 03463

Trop contente que cette piste lui ai fait du bien. En tous cas, c’est sûr que ça ne fait pas mal ? et ça vaut pour les adultes aussi ??

Reply
Claire 24 mars 2022 - 19 07 48 03483

Argh, mes emoticones ne sont pas passés. Il faut lire 😉 puis 🙂

Reply
Anne-Marie 24 mars 2022 - 20 08 21 03213

Merci beaucoup pour votre article. J’aime apprendre, m’intéresser à ces médecines différentes, aider les enfants et leur parents. Mes enfants ont grandi et j’ai toujours beaucoup de tendresse pour les mamans. Merci pour votre sensibilité, votre clairvoyance, votre beau chemin. ??

Reply
Anne-Marie 24 mars 2022 - 20 08 22 03223

Mes emoticones ne sont pas passés. C’était des cœurs.

Reply
Kate 25 mars 2022 - 3 03 08 03083

Hello! Trop cartésienne pour y accorder du crédit, même si j’opérai bien y croire car j’ai un enfant Tdha. Le mien est hyper concentré dans ses activités à la maison (lecture, jeux vidéo ou non). Mais à l’école, ça coince, car visiblement, il ne trouve pas passionnant les dictées et la grammaire (alors que j’adorais ça moi!). En dehors de la maison, il est réceptif à tous les stimulus (bruits, et odeurs surtout)! Il déteste quasi tous les aliments, ne veut pas y goûter, mais les reconnaît hyper facilement à l’odeur. Il nous évité plusieurs fois les aliments brûlés dans le four car premier à ressentir l’odeur! Bref, ça se sent que cet enfnat reste une énigme pour moi. Et il a 11 ans!

Reply
Anne-Claire 25 mars 2022 - 10 10 45 03453

Exactement la même expérience ici, avec Noémie aussi ?

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.