Ama la girafe: le réseau social malin des enfants de 5 à 11 ans

by seayouson

Ezra s’est fait une nouvelle copine: elle s’appelle Ama et c’est… une girafe! On l’a reçue peu avant les fêtes de fin d’année. On m’avait dit qu’Ama la girafe avait des pouvoirs magiques et on a pris le temps de les découvrir avant que je vous en parle ici. Ama la girafe est une grande peluche qui sert de mascotte à une sorte de réseau social adapté aux jeunes enfants. Je vous vois faire les gros yeux. Je sais, les écrans et les enfants, c’est maaal. Mais pas avec Ama. Je vous explique pourquoi.

Ama la girafe montre aux enfants que le monde est vaste et multiple

Enfin, c’est plutôt Séverine de Sadeleer, anthropologue spécialisée en santé publique, à qui l’on doit cette jolie girafe, qui va vous expliquer son fonctionnement. Séverine a travaillé sept ans en Afrique. « J’ai été charmée, séduite, émerveillée par la résilience qu’ont les enfants. Avec un rien, ils font un tout », dit-elle joliment. « Ils ont une joie de vivre communicative. Je me suis toujours dit: le jour où je rentre en Europe, il faudra que je trouve le moyen de faire un lien entre les enfants de là-bas et ceux d’ici. » Elle a mis ses projets à exécution. Son idée? Faire comprendre aux enfants que le monde est vaste et multiple et que la différence est une force.

ama la girafe et sa créatrice Séverine de Sadeleer

Ama la girafe, communauté solidaire pour les 5-11 ans

Ama, c’est une « communauté solidaire » plus qu’un réseau social pour les 5-11 ans, selon Séverine. « Il n’y a rien d’instantané, pas de live. C’est plutôt comme une boîte aux lettres, ça remet au goût du jour la correspondance épistolaire. »

Chaque enfant est mis en relation avec un binôme de son âge ou à peu près. L’idée est de jouer aux journalistes et de relever quelques missions. C’est Diane Drory, psychologue, psychanalyste et auteure belge spécialisée dans l’écoute de l’enfance, qui a créé les petits défis. C’est pour vous dire qu’Ama la girafe est une affaire sérieuse.

L’enfant choisit le thème qui l’inspire: les animaux qui vivent près de chez moi, c’est quoi le bonheur?, de quoi as-tu peur?, ce dont je suis fier/fière, je me présente: ma famille, mes amis, ma maison, mon quotidien, etc. Il se munit d’un téléphone portable ou d’un iPad et il filme, il photographie, il montre ou raconte à son binôme ce qu’il souhaite montrer ou raconter. Il peut aussi dessiner et demander à ses parents de poster la photo de son dessin sur la plateforme.

Les enfants partent à l’aventure dans leur quotidien

« Ces thèmes encouragent les enfants à partir à l’aventure dans leur quotidien. Ce sont des aventures porteuses de sens. Il y a aussi des aventures de responsabilité citoyenne. On demande par exemple à l’enfant: que vas-tu faire pour améliorer le monde dans lequel on vit? En réalisant ces petits reportages, l’enfant va prendre conscience qu’il est aussi responsable du monde qui l’entoure. »

Il va aussi confronter sa vision du monde à celle de l’enfant auquel il est associé. Ils ne vivent pas la même chose, ils n’ont donc pas les mêmes façons d’être heureux. L’enfant peut aussi être mis en relation avec un enfant qui est à l’hôpital. Ca permet à l’enfant hospitalisé d’avoir une petite bouffée d’air frais, de s’évader de son quotidien. Et à celui qui est en bonne santé de développer de l’empathie et de la bienveillance.

YouTube video

Je vous l’ai dit: l’enfant est associé à un autre môme francophone du même âge. Il peut venir d’Afrique, du Canada ou de la ville voisine. C’est Séverine qui lie les duos actuellement. Un algorithme prendra le relai plus tard.

Du temps d’écran positif

J’ai testé Ama avec Ezra et il a adoré le principe. Il a fait quelques vidéos des choses qu’il aime faire à la maison pour son binôme dont il attend le retour avec impatience. La communauté Ama peut « liker » le contenu posté et décider si l’aventure est passionnante, chouette, touchante ou créative. Ici, on ne s’exprime que pour faire une remarque positive.

Ama la girafe, c’est du temps d’écran positif. Je ne peux pas laisser Ezra seul devant l’écran, il est encore trop jeune, c’est donc aussi un moment de partage familial.

Ama peut s’utiliser seul mais peut aussi servir d’outil pédagogique pour connecter deux classes entre elles. N’hésitez pas à la suggérer à l’enseignant de votre enfant.

Ama la girafe a déjà trouvé ses points de vente mais vous pouvez l’acheter en ligne sur le site officiel au prix de 59,9 euros.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.