...
Famille + Couple

Rupture tragique, pervers narcissique et pression pour « trouver le bon »: trois romans graphiques pour celles qui galèrent

Ce n’est pas parce que je suis aujourd’hui heureuse en couple que je ne me souviens pas des jours et des mois où j’ai rampé devant un homme qui ne m’aimait plus. Je suis d’ailleurs, je crois, heureuse en couple parce que j’ai un jour été dévastée. J’ai eu des histoires d’amour légères et des histoires d’un soir. Plein. J’ai eu une petite poignée d’histoires qui ont compté plus que d’autres mais une en particulier qui m’a marquée au fer au rouge. J’ai détesté Noël tellement je me sentais seule et tellement je trouvais ceux qui m’entouraient maladroits. À l’approche des fêtes, j’ai une pensée pour celles qui ont été larguées. Voici trois romans graphiques à s’offrir en cas de rupture ou à se faire offrir pour apaiser le flot de nos larmes.

C’était il y a un siècle et pourtant, je n’ai pas oublié la peine, l’attente, l’incompréhension, le doute, les remises en question, le goût du sel sur mes lèvres, les paupières lourdes d’avoir trop dormi pour oublier ou pas assez à cause du manque, le réveil qui sonne et qui fait aussi mal qu’un coup de poignard dans le ventre parce qu’il rappelle que l’autre n’est plus là. Je n’ai rien oublié et je ne veux rien oublier parce que c’est ce souvenir-là qui me permet de profiter d’autant plus de mon couple actuel, apaisé et équilibré.

Suivez-moi sur Instagram et Facebook

J’avais envie de vous faire un petit topo de trois romans graphiques que j’ai lus récemment, que j’ai trouvés formidables et qui sont à lire pour la beauté de l’histoire ou à offrir à une copine au cœur brisé. Ils disent les mots qu’on a parfois du mal à trouver.

Le silence des étoiles de Sanäa K

Parmi mes romans graphiques préférés, voici celui sur la rupture. Dans Le silence des étoiles, Sanäa K ne raconte rien d’autre que l’histoire de la vie: on aime, on croit que c’est pour toujours, et puis non, l’autre s’en va sans même une explication. Et quand bien même il y a une explication, on ne veut pas l’entendre. On souffre, on ne sait plus respirer, on croit qu’on ne va jamais y arriver, on suffoque, le temps passe, on va enfin un peu mieux, on recommence à rire. Et c’est pile à ce moment-là que celui qui nous a brisé le cœur décide de revenir.

livre rupture romans graphiques le silence des étoiles saäna k

En lisant Le silence des étoiles, j’ai ressenti sa peine comme si c’était la mienne. Les sentiments sont décrits très justement, les illustrations nous plongent avec facilité dans l’univers de cette jeune femme en pleine rupture. Elle dit vivre en coloc’ avec le fantôme de son ex, elle ne sait pas qu’on est assises à-côté d’elle de son appartement. On l’accompagne lors de ses petites victoires du quotidien, celles qui permettent de rester debout, on souffre avec elle quand elle attend un SMS qui ne vient jamais.

Lisez aussi: Les 8 règles d’un confinement en famille serein

C’est une très belle histoire, qui a des petits airs de Sex & the city lors des passages où Sanäa est en compagnie de son groupe d’amis. Après l’obscurité vient la lumière. Il y a de l’espoir dans ce roman. Sanäa rappelle que même quand on est à terre, et même si on n’oublie pas, on s’en remet et on en sort grandie. Je confirme. Infos ici.

(Mini-parenthèse: Je vous mets le lien Amazon mais sentez-vous libre d’aller l’acheter ailleurs. Je trouve qu’Amazon permet de lire les autres avis des gens, de voir des extraits, du coup ça me semble complet, d’autant que vous mettre le lien d’une librairie en Belgique si vous êtes en France et vice-versa, ça n’a pas de sens… mais RIEN ne vous oblige de l’acheter là.)

Tant pis pour l’amour de Sophie Lambda

Il fait partie des romans graphiques qui parlent de rupture mais il s’intéresse à un sujet plus précis. Tant pis pour l’amour de Sophie Lambda est sous-titré: « Ou comment j’ai survécu à un manipulateur ». Il est à offrir à celles qui sont en couple avec un pervers narcissique, qui savent que quelque chose ne va pas mais qui ont trop la tête dans le guidon pour trouver le courage d’agir.

livre rupture romans graphiques tant pis pour l'amour

Quand Sophie rencontre Marcus, c’est le coup de foudre, l’évidence. Mais très vite, Marcus ment, exagère, invente, accuse à tort. Sophie se croit coupable, alors qu’elle n’a rien fait. Sans s’en rendre compte, elle sombre. Sophie Lambda nous raconte une histoire d’amour entre une jeune fille émotionnellement « normale » et ce qu’on appelle un pervers narcissique.

romans graphiques tant pis pour l'amour rupture pervers narcissique

On vit avec Sophie l’ascenseur émotionnel typique de ce genre de relation. Un jour tout va bien, le lendemain, on se fait accuser de tous les maux. On ne sait plus quoi penser, on se dit qu’on n’a peut-être fait quelque chose de mal, qu’on aurait peut-être dû se taire, anticiper la colère qu’on allait provoquer… Ce roman graphique assez sombre, tant dans le propos que visuellement, est très bien documenté.

Il donne de vrais clés pour s’en sortir. Sophie Lambda nous décrit les stades par lesquels on passe, les mécanismes à mettre en place pour avancer. Parce que la rupture ne suffit pas quand on est aux prises avec un vrai manipulateur. Il laisse rarement sa victime s’échapper facilement. C’est poignant et instructif. Infos ici.

romans graphiques rupture tant pis pour l'amour

Idéal Standard d’Aude Picault

Idéal Standard nous raconte la vie de Claire, infirmière, la trentaine, qui enchaîne les relations amoureuses sans intérêt jusqu’au jour où elle rencontre Franck. Elle croit que ça y est: elle a décroché la timbale.

livre rupture idéal standard romans graphiques bd

Mais entre ce que la société nous vend et la réalité, il y a une marge. Claire déchante très vite. Idéal Standard raconte la pression que les gens nous mettent et celle qu’on se met aussi en permanence. Claire fait l’amour en rentrant le ventre, elle refait la déco et son mec se fait chambrer par ses copains (« Tu t’es bien fait choper »), ça parle de charge mentale, de l’homme qui jouit sans se préoccuper du plaisir de sa partenaire, d’une grossesse qui tombe mal…

C’est un peu désabusé mais c’est aussi ça, la réalité. Claire a voulu cocher les cases qu’on lui disait de cocher mais elle se rend compte que la vie, c’est surtout être en harmonie avec soi. À offrir à celles qui n’ont pas encore « trouvé le bon » et qui voudraient bien que la société arrête de le leur rappeler. Toutes les infos sur Idéal Standard ici.

Rupture ou non, ça donne envie de les lire, ces romans graphiques, non?

livre rupture romans graphiques vie de couple aude picault idéal standard

.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :