...
Famille + Couple

Non, l’été n’est pas annulé… alors qu’est-ce que vous attendez?

Non, l’été n’est pas annulé. Même si c’est difficile à croire…

Les avions sont toujours cloués au sol, les faillites sont annoncées, les frontières restent fermées, les camps d’été sont compromis. Nos plans estivaux sont annulés ou repoussés. Il faut se rendre à l’évidence: l’été à venir ne ressemblera à aucun autre. Certains diront qu’en temps de pandémie, « il y a quand même plus important que nos vacances ».

Mais nous évoluons dans une société qui nous a appris à travailler durement toute l’année pour avoir le droit de relâcher la pression quelques semaines par an. Quand on capitalise tout là-dessus, que c’est la carotte, l’objectif qui nous permet de tenir le rythme annuel infernal, la situation actuelle a de quoi être déprimante.

Rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook

Vous ne connaîtrez pas ça…

Alors non, cette année, vous ne connaîtrez pas le frisson de la découverte musicale sur la plaine asséchée de Werchter. Vous ne lèverez pas les bras en l’air en hurlant un refrain qui sonne tellement juste et qui vous fait tellement de bien. Il n’y aura pas de bousculade dans le parterre de fans ni de bières fraîches qu’on boit comme de l’eau, pour apaiser la gorge sèche d’avoir trop chanté.

été soir

Vous n’attendrez pas votre valise sur le tapis roulant de l’aéroport où vous viendrez d’atterrir, les yeux rivés sur le défilé des bagages comme pour les faire tourner plus vite, impatiente d’enfiler votre maillot et de plonger dans la piscine. Votre enfant, en attente de son premier camp scout, ne connaîtra peut-être pas cette année les gloussements nocturnes sous la tente et les veillées au coin du feu.

Lisez aussi: Nous n’avons que 18 étés à passer avec nos enfants

Les terrasses de café n’accueilleront pas les fans de foot pour les matchs de l’Euro. On ne se tombera pas dans les bras lorsque Kevin Debruyne et Eden Hazard enchaîneront les buts, on ne criera pas notre déception d’une même voix grave lorsque Thibaut Courtois en prendra un.

Mais l’été n’est pas annulé

L’été tel qu’on l’imaginait, tel qu’il était prévu, n’aura pas lieu. Mais l’été tout court n’est pas annulé. Parce que l’été est un état d’esprit, une façon de voir la vie.

La sensation du soleil sur votre peau nue n’est pas annulée. Les glaces qui rafraîchissent et qui font coller les doigts des enfants ne sont pas annulées. Les soirées cinéma qu’on improvise dans le jardin, l’odeur du gazon fraîchement coupé et les apéros qui s’éternisent ne sont pas annulés.

Cet été, c’est promis, il y a aura des ciels en feu, une lumière qui enveloppe et apaise, un soleil qui pique les yeux et fait rougir la peau. Et justement, il y aura aussi la crème solaire qu’on étale sur la peau avec délice. Et aussi les piques-niques dans le jardin, les nuits à la belle étoile, les escapades d’une journée en plein air qui nous font revenir à la maison souriants, décoiffés et les jambes lourdes.

Lisez aussi: La nouvelle réalité de nos enfants

Cet été encore, vous trouverez le roman impossible à lâcher, le page-turner, que vous serrerez de joie contre votre coeur à la fin de la lecture tant il vous a plu. Il y aura encore des éclats de rire, des barbecues qui font chauffer les joues, des discussions à bâtons rompus et des conversations pour ne rien dire.

Il n’y aura, par contre, pas l’urgence du quotidien. Et ça, c’est bien.

La légèreté, l’insouciance, le plaisir d’oublier l’endroit où on a déposé son téléphone ne sont pas annulés. Vous pourrez éteindre l’ordinateur, la télé, arrêter de vous faire polluer l’esprit par la morosité ambiante. Vous pourrez faire l’autruche, profiter des plaisirs simples de la vie et de la nature. Marcher pieds nus dans le jardin ou dans le sable reste permis. Le bruit des vagues et celui du ruisseau qui cascade dans la forêt se feront toujours entendre.

Vous ne passerez peut-être pas le temps espéré dans la villa du Sud de la France que vous aviez réservée mais vous en profiterez pour passer du temps de qualité chez vous. Depuis quand ça n’était pas arrivé? Vous dormirez la fenêtre ouverte, vous marcherez pieds nus dans la cuisine, et vous pourrez savourer le plaisir simple et pourtant pas acquis pour tout le monde d’avoir un toit au-dessus de votre tête.

Cet été, il n’y aura pas de saison des mariages mais ça n’empêchera pas l’amour.

Il n’y aura pas de festivals d’été mais ça n’empêchera pas la musique.

Il n’y aura pas de château de sable sur la plage mais ça n’empêchera pas de passer du bon temps en famille.

L’été n’est pas annulé. Les cahiers seront fermés. Les enfants pourront dormir et comme chaque été avant celui-ci et comme ça sera le cas pour tous ceux qui suivront, ils trouveront le temps long. On espérera ensemble que l’école reprenne et qu’on en reprendra le chemin en septembre avec le cœur qui bat un peu plus fort et les mains serrées sur les lanières du sac à dos.

Chaque année, l’été sonne comme une récompense et nous rappelle que des jours plus lumineux sont à venir.

L’hiver ne durera pas éternellement.

Peut-être que cet été 2020 nous rappellera à quel point les plaisirs de la vie de famille, le plaisir de passer du temps ensemble, comptent plus que tout le reste. Qu’il marquera un tournant salutaire dans notre façon de faire usage de notre temps libre. C’est tout le bien que je vous souhaite.


Soutiens-moi, paie-moi un caféSoutiens-moi, paie-moi un café
.
Publicités

(3 commentaires)

  1. C’est vrai, l’été ne sera pas annulé, et il ne faut pas l’oublier. Il sera juste différent, il faudra se réinventer remplacer les vacances ou festivals impossibles par d’autres choses tout aussi agréables. Juste changer les habitudes et trouver du plaisir dans chaque petite choses de la vie ou dans de nouvelles choses. Tout est possible malgré ce qui est impossible !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :