...
Beauté + Food

Perte des cheveux après bébé: ce qui a vraiment fonctionné pour moi

Quand on pense post-partum, on pense souvent aux douleurs qui font directement suite à l’accouchement. On met rarement la perte des cheveux qu’on subit après bébé dedans.

Et pourtant, les effets d’un accouchement peuvent s’inscrire sur le long terme. J’avais la crinière épaisse et naturellement bouclée. Depuis la naissance d’Ezra, en 2015, mes cheveux n’ont fait que s’affiner et se ternir. Pendant des mois, j’avais des poignées entières de cheveux dans la main quand je les lavais. Et ma tristesse capillaire se voyait à l’œil nu. La preuve? Ça, c’était moi en septembre 2017.

cheveux abîmés après grossesse

J’ai passé outre ma phobie du coiffeur et j’ai tout repris à zéro en octobre 2019. Pour inverser la tendance de cette perte de cheveux après bébé, j’ai suivi les conseils d’un coiffeur qui m’a semblé être compétent, avec quelques minuscules ajustements. Nous sommes en mai 2020, soit un peu plus de six mois plus tard, et je vois, enfin, une réelle différence. Voici les étapes suivies et les produits utilisés.

Avant toute chose, il faut couper

Le coiffeur a été clair: pour redonner de l’énergie aux cheveux, il faut couper. C’est radical mais ça permet d’enlever les pointes fillasses. On arrête donc de se dire que « oui mais au moins j’ai les cheveux longs ». Une queue de rat, ce n’est pas avoir les cheveux longs.

Pour ravoir des cheveux plus ou moins longs un jour, il faut repasser par le court. J’ai donc opté pour un carré jusqu’en dessous des oreilles. J’ai visé la simplicité, rien de tel que l’intemporel et l’effortless. Quand les cheveux manquent de matière, une bonne coupe a un effet immédiat sur l’allure générale: ils paraissent tout de suite plus vigoureux. Rien que ça, ça fait déjà du bien au moral.

J’ai coupé mes cheveux en octobre et j’y suis retournée en février. Il m’avait conseillé de revenir encore une fois en avril, avant d’envisager de les laisser repousser un peu. Ça n’a pas été possible. Mais on doit couper toutes les six semaines au maximum.

View this post on Instagram

En décembre 2015, j’ai perdu les eaux… et mes cheveux. 🙆🏻‍♀️Ca fait 4 ans bientôt. 4 ans que mes cheveux ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Vu le nombre de MP reçus suite à ma story, je ne suis pas la seuuuule! Au début, tu crois que ça va être passager et puis, honnêtement, c’est pas comme si tu avais le temps de te préoccuper de la question. Ensuite, t’essaies des trucs et notamment une cure de vitamines que tu oublies de prendre dès la deuxième semaine. Tu les coupes, en pensant que t’es prête désormais à porter les cheveux courts sans te faire penser à ta propre mère quand tu croises ton reflet dans le miroir. 🤦🏻‍♀️ Tu laisses ensuite repousser parce que c’est bon, ils ont eu le temps de s’en remettre de cet accouchement, non? Même toi, tu t’en es remise! 🙄 Mais non… Dans ma lutte personnelle, dès fois que je n’étais pas assez traumatisée par les cheveux qui tapissaient mon évier chaque matin, j’ai croisé une excitée du rasoir qui a ruiné mes boucles et ôté le peu d’épaisseur qu’il me restait. Après 18 mois à éviter les coiffeurs californiens, j’ai osé réessayer. Je suis tombée sur quelqu’un qui avait l’air de savoir ce qu’il fait et qui m’a annoncé mon plan d’action. Il me promet d’ici l’été prochain une crinière digne de ce nom et un joli carré long. Il m’a annoncé qu’on allait commencer par une sacrificial haircut. On coupe pour que ça repousse mieux. Donc j’ai coupé. Et j’ai promis de jeter tous les trucs avec silicone, paraben, etc. et je lui ai acheté toute la gamme naturelle Phyto Paris, avec gelules et produits à appliquer aux racines. Vu la demande, je vous fais le bilan en janvier, après deux mois de traitement. Cette fois, je me promets d’écouter les conseils du coiffeur et d’arrêter de faire n’importe quoi. Si je ne veux pas être chauve à 40 ans, c’est maintenant! 🤣 ————————— @tinybubblessalon #palmsprings #california #expat #expatlife #expatfamily #haircut #newhaircut #shortbobhaircut #coiffure #cheveuxapresgrossesse #pregnancyproblems #grossesse #momproblems #jeunemaman #maviedemaman #momlife #shorthairdontcare #viedemaman #mamanblogueuse

A post shared by Déborah (@seayouson) on

Les produits conseillés par le coiffeur

Le shampooing

Il m’a conseillé des produits spécifiquement destinés à traiter la chute des cheveux due à des variations hormonales. Pour le shampooing, il m’a conseillé Phytocyane de Phyto Paris, un shampooing sans parabènes, sans silicone, vegan, sans huiles minérales. C’est un shampooing qui s’adresse spécifiquement aux femmes stressées, fatiguées, au régime, ou aux hormones déréglées. Bref, c’est parfait pour lutter contre la perte des cheveux après bébé. Le shampooing est probablement très bien mais honnêtement, je le trouvais difficile à rincer. Peut-être que j’en mets trop? Peut-être que je m’y prends mal. Je trouve, en prime, le flacon pas pratique du tout.

Le sérum

Par contre j’ai bien appliqué le sérum revitalisant de la même gamme Phytocyane donc. On le met sur les racines, sur cheveux essorés, et on masse le cuir chevelu. Ça encourage la production de kératine à la racine des cheveux. Ça prend un peu de temps, ce n’est pas forcément le truc que j’avais envie de faire à chaque fois que je lavais mes cheveux mais je me suis forcée et ça a donné un coup de fouet à mes cheveux. C’était une cure d’attaque idéale pour un changement en profondeur.

L’après-shampooing – masque

Toujours chez Phyto Paris, il m’a conseillé le masque fluide repulpant Phytodensia. On peut soit l’utiliser comme après-shampooing soit comme masque en le laissant poser plus longtemps. L’odeur est parfaite et il fait les cheveux super doux.

Les vitamines

Ce n’est pas que pour la perte des cheveux après bébé, elles sont valables pour régler différents problèmes capillaires et elles rendent aussi les ongles plus forts. Je prends les vitamines de la gamme PhytoParis: Phytophanère. Bon point: elles sont parfaitement digestes, ce qui n’est pas le cas de toutes les vitamines du genre. Il m’avait prévenu: le résultat ne se ferait sentir qu’après 2 mois de traitement continu. J’ai dû me forcer à y penser chaque matin, ça demande une vraie discipline, mais ça en valait la peine.

Ce que j’ai changé dans cette routine anti-perte de cheveux proposée par le coiffeur

J’ai changé de shampooing

Je vous le disais, je n’ai pas aimé le shampooing. J’ai donc rapidement changé de crèmerie et j’ai opté pour une gamme naturelle et vendue chez Target aux Etats-Unis: la gamme Jamaican Castor Oil de Shea Moisture. Castor Oil en anglais = huile de ricin en français. Vous en connaissez ses bienfaits pour les cheveux? Elle les renforce, elle stimule la pousse. On conseille d’appliquer de l’huile de ricin sur les cheveux toute la nuit régulièrement afin de les hydrater et de les renforcer.

L’odeur est dingue, le prix mini (6 euros pour le shampooing) et le résultat impeccable. J’ai acheté l’après-shampooing aussi et je n’utilise désormais l’après-shampooing PhytoParis que lorsque je veux me faire un masque. Je trouve que l’alternance fonctionne bien.

J’ai arrêté le sérum

J’ai arrêté le sérum revitalisant. Je m’en suis servie en cure d’attaque. Il est recommandé de continuer régulièrement mais c’est vraiment cher donc je ne le ferai pas toute l’année mais quand j’estimerai ça nécessaire.

Je continue les vitamines

Je continue par contre les vitamines, indispensables pour traiter le problème de la perte de cheveux après bébé en profondeur.

Le petit conseil indispensable

J’avais les cheveux bouclés mais mes boucles ont perdu en densité après une coupe de cheveux désastreuse il y a une grosse année. Je commence à voir le bout du tunnel mais en attendant, je les lisse. Le coiffeur ne me l’a pas interdit mais il m’a dit d’y aller mollo avec la chaleur du fer à lisser et surtout de protéger mes cheveux. Je ne fais jamais exception à la règle désormais.

Ma gamme chouchou, c’est SerieExpert de L’Oréal Professionnel, en vente chez tous les coiffeurs agréés. J’alterne entre la crème de brushing anti-casse et le spray multi-usage Repair 10 in 1. Je vois la différence: mes cheveux sont vraiment moins secs et les pointes s’abiment beaucoup moins vite.

Bilan après 6 mois de traitement

Il y a un monde de différence. Il y a six mois j’avais les cheveux d’une « fumeuse cancéreuse en fin de vie », d’après mon mari. Aujourd’hui, il me caresse les cheveux en me demandant: « Comment va ta perruque? » Mes cheveux sont plus épais, plus brillants et plus en forme. Et je galère moins à les coiffer.

J’attends encore un peu avant de me déclarer officiellement sortie d’affaire. Prochain objectif: relaisser pousser un peu mes cheveux et retrouver des boucles rebondies avec l’aide de labelleboucle. Suite au prochain épisode.

Et vous?

N’hésitez pas à partager en commentaires vos astuces pour empêcher ou résoudre la perte des cheveux après bébé. Ça peut servir à celles qui passent par ici. Et n’hésitez pas non plus à me dire si vous avez essayé les mêmes produits que moi, ça aussi ça donnera des indications aux autres. Merci!


Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!
.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :