Beauté + Food Californie Voyage

L’ignominie de la pizza américaine

Je vis au pays de l’hamburger. Une viande piquée aux hormones entre deux buns trop sucrés, du ketchup et des frites trop fines et trop salées: c’est le repas typique de l’Américain aux revenus moyens. Les fast-foods pratiquent des prix qui défient toute concurrence et font, au passage, grimper le prix de l’assurance maladie. C’est la loi de l’offre et de la demande. Le cholestérol fait des ravages, l’obésité morbide est une norme. Les Américains mangent sur le pouce. Ici, on ne s’éternise pas à table.

Selon des données dévoilées par l’Organisation de coopération et de développement économiques en mars dernier, l’Américain moyen passe 1 heure et 1 minute à table par jour contre 1h32 pour le Belge et 2h11 pour le Français. Ce dernier arrive en tête du classement.

Aux States, on aime la bouffe à emporter. C’est le pays du fast-food. Le cheeseburger arrive en tête des préférences pour manger vite et (pas) bien, la pizza arrive en deuxième position. Un article paru dans Libé en avril 2007 nous apprenait qu’un Américain mangeait en moyenne 13 kilos de pizza par an contre 5 pour un Italien. Je vous laisse « digérer » l’information… Quand on parle de pizza, croyez-moi, ça n’a pas grand-chose à voir avec ce que vous imaginez.

Vous imaginez ceci…
Ca ressemble en réalité à cela.

La pizza américaine, importée par les Italiens à New York dans les années 30, est une ignominie. Oubliez la pâte croustillante et moelleuse à la fois, la mozzarella filante, la sauce aux tomates fraiches et le basilic justement dosé. Ici, la pâte est épaisse, grasse et indigeste, la mozza n’en a que le nom et chez Bill’s Pizza, mais c’est un exemple parmi d’autres, le basilic recouvre à peu près tout le dessus. La taille de la pizza est affolante: chez nous, on mange à trois sur une pizza de taille normale et à la fin, je suis écoeurée et j’ai mal aux artères, pour vous dire où on en est.

Dans le coin, Pizza Hut et Domino’s Pizza sont les rois et j’ai renoncé à ma quête de la pizza idéale. Les Américains n’ont tout simplement aucune idée de ce que c’est et quand on s’approche de quelque chose qui y ressemble, on s’en sort pour 16 dollars. La pizza se mange à la chaîne, souvent à la slice et avec du pepperoni qui ressemble plus à du plastique qu’à de la viande. Son industrialisation et son épaississement font qu’on ne la cuit quasiment pas, ici, au feu de bois.

En Californie, la pizza est au menu des cantines scolaires. Comme les hamburgers. Et ce, dès 2 ans et demi: je vous en parlais ici avec l’inscription d’Ezra à l’école. Preuve qu’ils ne voient pas où est le problème? En 2011, les élus américains considéraient la pizza comme… un légume, en raison de la présence de la sauce tomate. La majorité estimait qu’il s’agissait « d’un repas sain » alors que c’est digne d’une orgie alimentaire et qu’on a de la graisse qui ressort par les pores de la peau en la mangeant (j’exagère à peine).

Voici le menu du mois de janvier de l’une des écoles maternelles (preschool) qu’on a visitées pour Ezra à Palm Springs. Le mercredi, c’est McDo, le vendredi, c’est Domino’s Pizza. Bon appétit, les petits!

Les Américains prennent toutes les libertés avec l’originale et inégalable Margherita qui porte le nom de l’épouse d’Umberto Ier de Naples. C’est elle qui a choisi les ingrédients composant la pizza margherita, synonyme de l’unité italienne: de la tomate, de la mozzarella et du basilic. Soit du rouge, du blanc et du vert: les couleurs du drapeau de l’Italie. Vous replacerez l’anecdote à vos prochains repas entre potes. Aux Etats-Unis, les Américains, pas gênés pour un sou, la recouvrent de frites ou de spaghettis, de gyros ou de cheeseburgers. Plus c’est gras et copieux, mieux c’est. Moi, je crie au scandale, en rêvant de finesse et de simplicité.

En regardant le fromage couler et imbiber le carton de ma pizza locale, je rêve des pizzas de la Pizza è Bella au Sablon, de celles de chez MiTo à Ixelles, des pizzas de chez Saco à Schaerbeek et des merveilles de la Bottega de la Pizza à Saint-Gilles. Et vous, c’est quoi vos bonnes adresses? Faites-moi saliver…

Publicités

(15 commentaires)

  1. Haha ! Cet article m’a bien fait rire ! Les spécialités culinaires des différents pays m’ont toujours fasciné.. Mais alors là ! Des frites ou un cheeseburger sur une pizza, que dire ? Une seule chose me vient en tête : bon courage :p Le gras tue le gras là :p

  2. Pour avoir déjà mangé une pizza aux frites en Italie, je dis non ! Degueulasse ! Aucun goût 😞 Je trouve ça étonnant autant de malbouffe dans des écoles… Et les parents ne réagissent pas ? Surtout que il y a beaucoup de répétitions au fil des semaines !
    La pizza est un plat magnifique. Personnellement je suis de la Team Chèvre / Miel et Margherita ☺️ Mais depuis que je suis végétalienne, je me fais ma propre pizza maison ! La pizza peut tellement être une recette équilibrée… Ils manquent tellement de bonnes choses ! 😉

  3. Écoute, figure toi que j’ai déjà mangé de la pizza à… la patate, devine où ? En Italie. Oui Madame. Une sombre histoire de mauvaise traduction ^^ Et bien c’était quand même meilleur qu’une Dominos (mais pas terrible non plus, faut pas déconner). Bon appétit en tout cas 😛

  4. pizzas atomisantes ? Un peu oui :-)) et cette autre manie de se balader avec un gobelet en carton…peuvent pas s’asseoir et déguster leur expresso peinard nos amis us ?
    alleï, une fois, là dessus je vous dis: bonne annéééé

  5. Il y a d’autres restaurants aux US.
    Stop using stereotypes. There are other places than Walmart and Domino’s Pizza! It is nice to be a « purist » but each region adapts the cuisine to their customers. A pizza in Italy is not a pizza in New York (very good) just as Chineese food is not the same in China, Europe or the States. Enjoy and discover the differences.

    1. J’y vis, on a testé au moins 15 pizzerias, même en dehors des chaînes. La pizza reste la même. 😉 Grasse, épaisse, gigantesque et sans saveurs. Je sais que chaque pays adapte la nourriture à sa clientèle mais justement aux Etats-Unis, tout est gras et on connait leurs problèmes d’obésité. Pas sûre du coup que ça soit une bonne idée…

  6. Hello,

    J’ai vu sur la chaine Vice, the pizza show avec Franck Pinello. Ce n’est peut-être pas dans votre coin, mais les pizzeria aux states qu’il visite (en général) ont l’air plus authentiques et donnaient envie ^^

  7. Pas fan non plus, et pourtant on s’y habitue à leur plats gras salés et sucrés!
    En rentrant en Belgique nous avons trouvé que tout était trop fade. Il nous a fallut une bonne année pour nous réhabituer aux gouts naturels des aliments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.