Enfant, etc

Les objets connectés les plus WTF pour nous « aider » à être une meilleure mère

En m’intéressant aux événements, expositions et salons qui se font dans mon coin, j’ai découvert l’existence du salon BabyTech à Las Vegas. Comme son nom l’indique, il rassemble tous les derniers objets à la pointe de la technologie qui se proposent de faciliter la vie des jeunes parents. Le prochain salon se tiendra début janvier, j’essaie de m’y incruster. Mais en attendant, je vous fais déjà le topo des objets connectés les plus What The Fuck et sympa (ou les plus WTF tout court) que j’ai repérés. Attention, il y a du lourd… (Je vous mets les liens d’achat des produits quand c’est possible, on ne sait jamais que ça vous intéresse).

L’objet Pourquoi Pas?

On sait que les bruits blancs apaisent les nouveaux-nés. Minus, Ezra s’endormait paisiblement à côté de la machine à laver et j’en connais certaines qui ont déjà laissé l’aspirateur allumé quand leur bébé était nerveux. Gro-hush a sorti une sorte de gant qu’on enfile et qu’on place près de l’oreille du petit excité alors qu’on le tient contre nous. On choisit au préalable le son qu’on souhaite lui faire entendre: un bruit blanc, des battements de coeur, le bruit des vagues ou la pluie qui tombe. En vente sur Amazon au prix de 35,65 euros. C’est peut-être un chouette cadeau à faire à une maman dépassée.

baby

L’objet « Mon enfant n’est pas une petite plante »

Petit objet complètement bizarre, Starling se clipse aux vêtements de l’enfant dès le réveil et s’enlève avant d’aller dormir. Ce petit objet en forme d’étoile vendu 130 euros à peu près vous rappelle que vous devez parler à votre enfant… En gros, il compte le nombre de mots que vous dites à votre enfant sur la journée. Parce que les études ont prouvé que plus on parle à notre enfant, plus il assimilait de mots, plus il était malin, Starling veut encourager les parents à avoir des interactions avec leurs bambins. Je ne savais pas qu’on avait besoin d’un rappel pour ça. Starling suit les interactions journalières de la famille pendant une semaine avant d’émettre une moyenne de mots prononcés. Et vous fixera un objectif plus élevé à atteindre… C’est un peu comme un podomètre qui compterait vos pas: personne ne vous engueulera à la fin si vous n’arrivez pas à l’objectif fixé mais vous serez content si vous avez atteint le nombre de mots recommandés à la journée. Starling pousse en fait les parents à « passer du temps de qualité » avec leur enfant. Moi, je pensais que c’était logique de s’adresser à son bébé. Ce n’est quand même pas une petite plante dans un coin de la pièce!

L’objet parfait pour les flippées

Nanit, c’est le baby phone de la nouvelle génération. On attache cette petite chose ressemblant à un mini-lamparaire au-dessus du petit lit. Les images sont envoyées en direct sur votre téléphone: vous pouvez donc voir en un clin d’oeil comment la baby sitter s’en sort. Plus besoin de lui envoyer un message pour avoir des détails qui ne combleront pas vos inquiétudes. Perso, je ne vois pas trop l’intéret de faire un break sans enfant pour avoir les yeux rivés sur l’écran pour le regarder dormir mais bon… Nanit enregistre aussi les nuits de votre bébé dans le détail: vous pourrez ainsi repérer ses heures de réveil et essayer de comprendre pourquoi il et accessoirement vous ne dormez pas. Le moniteur vous donne des trucs et astuces pour améliorer son sommeil: peut-être qu’il faisait trop froid dans sa chambre? Si oui, Nanit vous le dira. A distance, vous pourrez aussi murmurer des mots doux à travers le haut-parleur, directement via votre téléphone. Bref, l’appareil vous fait croire que vous maîtrisez le sommeil de votre enfant. Moi, je vous le dis: il fera ses nuits quand il le décidera. Un appareil à 230 euros n’y changera pas grand-chose…

L’objet à tester en voyage

Yoomi a sorti un biberon auto-chauffant. Pas besoin de micro-ondes ou de chauffe-biberon. On appuie sur un bouton et hop, le lait chauffe en 60 secondes jusqu’à atteindre « la température naturelle du lait maternel ». Sympa mais encore faut-il que l’enfant veuille bien prendre cette tétine-là. Parce que je ne sais pas chez vous mais ici, Ezra n’a jamais voulu des bib’ Avent ou Tommy Tippee. C’était des MAM et c’est tout. Mais pour qui veut essayer, c’est une trentaine d’euros sur Amazon.

yoomi.jpg

L’objet pas si idiot

Le mini-thermomètre DolPhin se plugge sur votre smartphone. Pour mesurer la température du lait, du bain ou du gamin himself, il suffit de faire entrer le petit embout en contact avec la surface dont on souhaite connaître la chaleur. Si vous avez déjà un thermomètre de contact, ça n’a aucun intérêt… Mais si pas… Il ne pèse que 13 grammes. Franchement, pas mal pratique pour partir en vacances, non?

thermo.jpg

L’idée à la noix

Il existe aussi des moniteurs de couches intelligents. Pee Pee Smart se glisse dans le lange de votre bébé et vous indique s’il a fait pipi et s’il faut le changer. Au passage, il rassemble et sauvergarde les données sur votre téléphone en jurant que ça vous servira pour l’apprentissage de la propreté. Monit, société coréenne, va encore un peu plus: elle nous évite de mettre notre nez sur les fesses de bébé pour savoir s’il a fait caca. Ce moniteur-là détecte le pipi et le caca, youhou! Il évite « les irritations », jure-t-il. Mouais.

smartpee

En cherchant des infos sur Monit, histoire de ne pas vous raconter n’importe quoi je suis tombée sur Wet-Stop, un petit objet connecté qui réveille l’enfant qui fait pipi au lit avec une alarme stridente. Différente à chaque fois pour qu’il ne s’y habitue pas. Ca le stoppe dans son élan et « ça le motive à aller uriner aux toilettes. » Ca ressemble à de la torture moderne non? Les commentaires sous le produit sur Amazon sont pourtant dithyrambiques.

Je vous passe l’application qui jure qu’elle sait « traduire » les petits bruits de bébé en langage humain compréhensible, la table à langer qui fait balance en même temps, la tétine dont l’embout en caoutchouc fait aussi thermomètre ou la chaussette connectée qu’on enfile au nourrisson et qui nous permet de surveiller sa température, sa respiration, ses battements de coeur…

Pour rappel, aucun de ces petits objets, aussi malins soient-ils, ne nous donneront jamais un mode d’emploi clair et précis expliquant le fonctionnement d’un bébé. Et même s’ils nous donnent l’illusion d’être au plus proche de notre enfant, il nous en déconnecte en fait totalement. En se reposant sur la technologie, on passe à côté de ce qu’il veut nous dire vraiment. La voix maman entendue à travers le haut-parleur d’un téléphone ne remplacera la voix de maman qui fait vibrer sa poitrine et que bébé écoute paisiblement, l’oreille contre les battements de coeur. Je dis ça, je dis rien…

Publicités

(6 commentaires)

  1. Et ben dis donc ! Il y a des objets (notamment ceux que tu cites à la fin) dont j’ignorais complètement l’existence ! Il y en a beaucoup (beaucoup) pour lesquels j’ai soufflé de désespérance en lisant leurs « intérêts ». Moi perso ça me fait peur. Je suis donc ENTIÈREMENT D’ACCORD AVEC TOI concernant ta conclusion !

  2. Je suis comme Charlotte, tout ça, ça me fait un peu peur … ca retire la part de feeling, on répond juste a des sollicitations de « robots » et on en oublie de voir notre enfant et d’écouter notre instinct.
    Il faut de tout pour faire un monde.

  3. Je n’arrêtais pas de voir des pubs/des demandes d’avis de maman pour les nounours Myhummy, censés endormir bébé avec des bruits blancs. Moué … Un téléphone laissé la avec des sons du même type trouvé sur le net peut tout aussi bien marcher ..

    Comme toi, je pense que les jeunes parents qui pensent qu’en claquant le pognon de leur liste de naissance dans un objet qui soit disant aidera bébé à faire ses nuits plus vite, sont bien naïfs. ‘Fin moi je dis ça, mais avant la naissances jumeaux j’avais acheté une veilleuse qui jouait de la musique et qui permettait de parler à bébé en me disant que ça allait suffire pour les rendormir sans me lever …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.