Voyage en famille

La bonne idée de cet hôtel qui ferait bien d’en inspirer d’autres

C’est une promesse qu’on s’est faite en Californie: on allait profiter de notre bref retour en Belgique pour redécouvrir le pays où l’on est né. Partir loin, ça permet de voir les choses autrement. Mais c’est aussi pour nous l’occasion de nous interroger sur l’endroit où l’on voudra un jour, pas trop lointain, poser nos valises pour un peu plus longtemps. On a donc décider de parcourir la Belgique de long en large, pour ne pas rester bloqués bêtement sur les coins que l’on connaît depuis toujours. Il n’est jamais trop tard pour la découverte. Premier arrêt à la Barrière de Transinne, dans les Ardennes entre Wellin, Paliseul et Libramont, à une heure de route de la frontière française. Quelle belle surprise!

Br_Transinne-59

La grande bâtisse en pierres qui date de plus d’un siècle est installée en bord de chaussée. L’hôtel, rénové récemment, dispose de 28 chambres charmantes. Petite particularité: certaines sont réservées aux gens qui viennent accompagnés de leur chien. L’établissement est dog friendly, avec des forfaits spéciaux pour les animaux à quatre pattes. Une gamelle remplie et quelques jouets les attendent notamment à l’arrivée. Je suis venue sans chien mais avec mon fils et là, petite danse de la joie: dans ma chambre, une petite porte s’ouvrait sur un espace qui lui était entièrement réservé. Au lieu du traditionnel lit bébé dans la chambre des parents (coucou l’intimité), le canapé qui se déplie ou bien le lit de camp qu’on déplie à côté du double, la Barrière de Transinne a pensé au confort des parents et tout le monde ferait bien de prendre exemple. La petite chambre d’Ezra disposait d’un lit évolutif, d’une petite chaise à sa taille, d’une lampe en forme de ballon en train de s’envoler et, attention vraiment adorable, un petit coffre renfermait quelques livres. Vous auriez dû voir son sourire et sa fierté quand il a découvert son joli coin dodo.

 

 

On a adoré le restaurant de l’établissement: déjà, parce qu’Ezra a été plutôt sympa ce qui n’est pas toujours le cas. Mais surtout parce que c’était vraiment bon et vraiment pas cher pour la qualité proposée dans l’assiette: le menu quatre services, avec deux entrées, un plat, un dessert est à 45 euros. Le menu « Découverte » en 3 temps (avec une entrée en moins) est à 37 euros. C’est de la cuisine du terroir pleine de saveurs et de finesse. Le chef Jérôme Simon officie en cuisine depuis novembre 2017. Son parcours est parsemé d’étoiles (il a travaillé au K2 de Courchevel, deux étoiles au Michelin, ou au 1741 à Strasbourg, une étoile au Michelin, entre autres adresses). Originaire d’Hannut, il a enfin décidé de mettre son talent au service de ses compatriotes. On peut le voir travailler en direct: les cuisines sont ouvertes sur la salle. Une transparence toujours rassurante et intéressante.

Barrière de Transinne-11

Le petit-dej est à tomber. Là encore, que de l’artisanal. La pâte à tartiner était un délice. Ezra s’en est tartiné le visage. C’est généralement le signe d’une avidité qui témoigne du bon goût de ce qu’il mange.

 

La Barrière de Transinne est un excellent spot pour visiter les Ardennes. On est au coeur de la forêt, il y a de jolie promenades à faire. Le village juste à-côté mérite le coup d’oeil. Redu est surnommé le village du livre: il n’y a que des bouquinistes et des établissements de restauration. Ezra a pu se dégourdir les pattes à la petite plaine de jeux du coin, choisir un livre en seconde main et manger une crêpe avec l’argent des quelques livres qu’on a revendus un peu par hasard parce qu’ils traînaient dans ma voiture et que je ne savais justement pas où les donner. On a également visité le parc animalier de Bouillon. Je ne savais pas qu’il en existait un jusqu’alors. Ca fera l’objet d’un autre article parce qu’il était super et que je pourrai ainsi vous raconter ma passion (j’ironise grave) pour les macaques et autres mammifères poilus.

Toutes les infos sur la Barrière de Transinne ici.

(3 commentaires)

  1. La petite chambre d’enfant attenante à la vôtre est en effet la meilleure idée qu’un hôtel puisse avoir. Quel plaisir de ne pas avoir à se coucher comme les poules, enfin je veux dire en même temps que son enfant 😉 C’est clairement l’une des raisons pour lesquelles je refuse de dormir à l’hôtel avec ma Louloutte ; je privilégie la location d’appart ou de maison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s