Mes tests beauté

Une petite chose à faire avant l’été pour faire peau neuve et se sentir plus légère

L’herbe coupée, le citron, le bitume mouillé par une pluie brève et intense, la menthe, la fleur énervée d’être restée invisible trop longtemps et qui, comme pour se venger, embaume jusqu’à l’écoeurement. Ca titille les narines et ça fait un bien fou: le printemps est arrivé tardivement en Belgique comme en France et je sais que, comme moi, ici en Californie, vous l’avez senti arriver avant même de l’apercevoir. Et déjà dans l’air flotte une odeur d’été… Les saisons ont un parfum particulier. Et vu qu’on parle d’odeur, c’est généralement le moment de troquer sa fragrance d’hiver pour la légère et l’estivale. Si vous n’avez pas l’habitude de le faire, je vous le conseille… En changeant de fragrance, entre deux saisons, on s’allège un peu, on sent la carapace hivernale céder, on redécouvre notre sensualité, nos narines s’émeuvent à nouveau du sillage qu’on laisse derrière nous. Je vous parle du parfum que je ne quitte plus depuis bientôt deux ans dès l’arrivée des beaux jours et je pense à tous ceux qui m’ont marqué. D’hier à d’aujourd’hui, voici les parfums que je n’oublierai jamais.

Anaïs Anaïs de Cacharel, le parfum caché dans un flacon tout rond qui signe la sortie de l’enfance, le premier, le tendance, le discret. Ne surtout pas se démarquer. Connaître ses premiers vrais émois amicaux et ses premiers coups de coeur amoureux, s’enfermer dans sa chambre pour écrire des poèmes, écouter Céline Dion (ouais, ouais…). Devenir femme mais en douceur.

J’ai 15 ans, je porte CK One de Calvin Klein. J’aimais ses publicités en noir et blanc et son côté androgyne. Sa mixité en faisait une fragrance rebelle, ce que j’espérais être à l’époque. Léger et frais, il ne marquait pas tant les esprits mais c’était un parfum qui parlait de liberté et d’audace, pas étonnant qu’il m’ait tant touchée ado.

Résultats de recherche d'images pour « CK one calvin klein pub »

Fahrenheit de Dior, le premier parfum reniflé dans le cou d’un homme. Mélangé à l’odeur de la veste en cuir de mon premier copain, je l’adorais. C’est la première fragrance que j’ai mise sur mes poignets en douce, pour la renifler en cachette et en rêvant. Malgré les frissons que ce parfum provoquait en moi, j’ai demandé à mon amoureux d’alors d’en changer… quand mon père l’a adopté à son tour…

Angel de Mugler, le parfum de ma mère. On le dit sensuel, je trouve son odeur de barbe à papa écoeurant. Alors que je rencontrais les nez créatifs de Mugler à l’occasion du lancement de leur dernière oeuvre il y a une petite année, ils constataient: « Angel, on aime ou on déteste ». Je fais partie de la deuxième catégorie mais ça me fera toujours, toujours, penser à ma mère.

J’ai grandi, j’ai rangé le CK One et je porte Boss Woman. Je me souviens du jeans que je portais encore à l’époque et d’un pull gris que je ne quittais jamais. Je n’ai qu’à penser à mon « uniforme » d’adolescente en train de faire sa mue vers l’âge adulte pour me souvenir de l’odeur. Le pouvoir du cerveau, c’est dingue.

Image associée

Gentleman de Givenchy. C’est le parfum d’un homme qui n’a rien à prouver en matière de séduction. Il sait ce qu’il vaut et il sait le pouvoir qu’il exerce sur les femmes mais il n’en fait pas toute une affaire. C’est un parfum qui va bien à mon mec, prévenant et attentionné. Je ne savais pas encore que c’est cette odeur-là qu’il portera le jour de notre mariage…

On connaît le pouvoir qu’un parfum exerce sur nous quand en manquer nous semble insupportable. J’ai découvert que j’avais cette affection immense pour Terracotta de Guerlain, sorti en 2014, et inspiré de la célèbre poudre du soleil de la marque. Je ne concevais pas de quitter la Belgique pour la Californie sans avoir un flacon rempli avec moi. Il fait, pour le moment, partie de moi. C’est un prolongement de ma personnalité. C’est un parfum qui sent l’été, la crème solaire, le temps qui s’étire, le sable chaud, les vacances. Un parfum qui colle bien à ma vie de ces quelques derniers mois… J’aime ses accords de lait de coco, de fleur de Tiaré et de fleur d’oranger. Je le trouve hyper addictif et il influence mon humeur: il allège la charge de mes matins chagrins.

IMG_0063

Parce que c’est ça le pouvoir du parfum. C’est comme porter de jolis sous-vêtements sous des fringues qui ne laissent rien deviner. Ça nous donne de l’assurance. C’est connu: la beauté et la confiance en soi se trouvent dans les détails… Evidemment, dans cette liste, je pourrais ajouter un parfum, particulier, inimitable, impossible à reproduire: celui de la peau de mon grand garçon, un mélange de chocolat, de crème hydratante et de lait les bons jours. Version moins romantique: d’haleine douteuse et de pieds qui transpirent, les mauvais. On est pas sur Insta ici, on n’est pas obligé d’enjoliver, hein!

Plus sérieusement, c’est quoi les parfums qui ont marqué votre vie à vous et celui qui marquera votre été?

(7 commentaires)

  1. J’avoue ne pas être très « parfums » de grandes marques, je suis plus sensible aux eaux, ou à rien du tout, ça dépend de mes envies… je suis versatile en fait, je n’ai pas de parfum attitré!

    J'aime

  2. Je suis pareille que toi, je peux retracer ma vie en parfum et croiser une fragrance sur quelqu’un peut me faire voyager des années en arrière dans des souvenirs.

    Un parfum, pour moi ça finit une tenue, ça donne une signature. j’aime l’idée qu’on puisse me reconnaître en sentant mon parfum sans même m’avoir vu… Laisser moi aussi ma trace (en toute subtilité,)

    J'aime

      1. Je mixe en fonction des ambiances, Coco Mademoiselle pour le travail, Miss Dior Blooming pour les soirées, … et d’autres encore et encore …

        J'aime

  3. Je suis déçue, tu ne fais pas référence à ta collection de flacons de parfum d’adolescente…
    En tous cas, pour moi tu auras toujours 15 ans et l’odeur du CK One 😉

    J'aime

    1. ❤ C'est vrai. Je ne parle pas non plus de la farde où j'avais mis toutes les publicités de parfum que j'aimais bien dans des feuilles plastifiées. Tu mets quoi toi d'ailleurs pour le moment?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s