Ses livres d'enfant validés par maman

« Maman, dans tes bras »

Je sais que le plaisir de la lecture n’est pas inné chez tous les enfants. Il ne l’est pas non plus chez tous les adultes. En Californie, l’école oblige les gamins à lire 20 minutes par jour. J’ai donc vu des parents interrompre les activités extérieures joyeuses et nécessaires de leurs enfants parce que « allez, la maîtresse a dit qu’il fallait lire ». La contrainte est probablement la pire méthode du monde pour donner envie à un enfant de s’intéresser à quelque chose. J’ai même vu chez Barnes & Nobles, la Fnac du coin, des marques pages destinés aux mômes qui chronomètrent le temps de lecture. Je trouve ça tellement triste de lire parce qu’on y est obligé et pas parce qu’on y prend du plaisir.

J’ai mis des livres dans les mains d’Ezra dès sa naissance. Je les choisis évidemment adaptés à son âge et à ses intérêts. La seule règle à suivre: s’amuser. Il a le droit de m’interrompre, de tourner les pages, et tant pis si ça manque de délicatesse et que ça froisse les feuilles. Petit, je le laissais même mordiller les couvertures: c’est une manière comme une autre de s’approprier un objet. Alors oui, les livres en prennent solidement dans la tronche et je n’ai pas de petite bibliothèque instagrammable, tout est mélangé dans un fouillis monstrueux parce que je tiens à ce que les bouquins soient à sa hauteur et qu’il peut y chipoter à sa guise. Mais le résultat est là: Ezra aime autant lire un livre que jouer aux petites voitures et je le surprends souvent assis dans sa chambre avec le bouquin du moment. Justement, je vais vous en présenter quelques-uns sur ce blog. Je suis toujours à la recherche de chouettes livres pour lui, avec des messages sympa, pas gnangnan. J’évite autant que possible les Tchoupi (désolée pour les inconditionnels mais il m’exaspère) et les Petit Ours Brun, neuneu à mort. Donc n’hésitez pas à commenter pour me donner vos idées. Voici donc mon premier bouquin coup de coeur, lu, relu, dans un sens puis dans l’autre.

« Maman, dans tes bras » de Soledad Bravi
(Collection Loulou & Cie, Ecole des Loisirs)

maman3.jpg

Vous connaissez d’office les illustrations de Soledad Bravi: elle dessine dans le Elle, dans les Carnets des paresseuses et j’en passe. C’est toujours drôle, proche de notre réalité, coloré. Je ne suis pas surprise qu’Ezra aime son trait de crayon, épais, évident, simple et intelligent. J’ai acheté « Maman, dans tes bras » avant de quitter la Belgique. Il avait 18 mois, ça ne l’intéressait qu’à moitié. Six mois plus tard, il le connaissait par coeur. Il l’a rebaptisé « le livre de la maman ». Chaque page montre un petit garçon, toujours le même, appeler sa maman: parce qu’il ne trouve pas ses baskets rouges, parce qu’il a faim, qu’il a fait un cauchemar, qu’il ne se sent pas bien ou qu’il s’ennuie.

maman2.jpg

Ce sont des situations qu’Ezra, à 2 ans, vit quotidiennement. Il s’y retrouve à fond. Ces dernières semaines, la page où le petit garçon est assis sur son petit pot et appelle sa mère parce qu’il a « finiiii » faisait particulièrement écho en lui. Ce n’est pas une histoire continue, on le prend dans le bon ordre ou pas, mais j’aime bien la fin: le petit garçon appelle son papa qui lit son journal bien peinard plusieurs fois… pour lui demander où est sa maman. Ça vous parle?

Petit bonus, le fond de chaque dessin est d’une couleur vive différente: j’en profite souvent pour lui apprendre le nom de la couleur qui lui saute aux yeux à chaque fois qu’on tourne une page. Bref, une super lecture, foncez!

(4 commentaires)

  1. La lecture… un rituel que j’appréciais tellement toute petite, que je partageais avec mon frère ensuite, puis plus grande ce fut moi (non sans fierté) qui lisait l’histoire sous le regard bienveillant de ma Maman et le sourire de mon petit frère. Une fois grands, nous n’avions pas le droit de regarder la TV, mais le droit de lire jusque 21h puis 21h30 (la folie)

    J’espère bien que mini-Doudou appréciera ce moment autant que moi … Doucement sans forcer en gardant en tête de passer un bon moment avant tout.

    Et puis « Maman, dans tes Bras » il est forcément formidable avec une illustratrice aussi excellente que Soledad !

    J'aime

  2. Oh il a l’air génial. Milo a le livre des bruits d’elle depuis qu’il a un an, j’adore les illus et ça permet de suivre l’évolution du langage, c’est un de livres préférés. Celui là pourrait bien être le prochain ! Merci pour le conseil !

    J'aime

    1. J’ai failli commencer cette rubrique par le livre des bruits… qu’on a également et qui nous a suivi depuis la Belgique. Il adoooore! J’ai aussi le livre des couleurs à Bruxelles mais à 18 mois, il ne lui faisait ni chaud ni froid. On le retrouvera le mois prochain, je me demande si ça lui parlera plus… 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s