Enfant, etc

Ma liste de naissance: ce dont j’ai vraiment eu besoin et ce que je n’aurais jamais dû acheter

Je suis mariée à un homme peu inquiet et rarement pressé. On a donc attendu les dernières semaines pour acheter les meubles et les accessoires nécessaires à l’arrivée d’Ezra. Il fallait aller au plus rapide et au plus efficace: mon bébé menaçait de se pointer avec un peu d’avance, j’étais à l’arrêt les trois derniers mois de ma grossesse. J’ai beaucoup acheté en ligne. J’ai lu des milliers d’avis de mères inconnues, fait des comparatifs, pesé le pour et le contre, mis dans mon panier virtuel, enlevé de mon panier virtuel. Et je me suis rendue une fois, une seule, dans un supermarché dédié exclusivement à la puériculture. J’en ai encore des sueurs froides. La maternité est un grand business. Ne vous faites pas avoir!

Je me souviens de ces milles petites choses dont je n’avais jamais soupçonnées l’existence: un mouché bébé électronique, des coussins réhausseurs pour éviter les régurgitations et l’étouffement, des égouttoirs pour biberons, des poubelles à lange et des recharges de sac plastique hors de prix, des babyphones plus tendances que mon iPad… Je suis sortie de là avec l’impression que si je ne me procurais pas toutes ces choses soit mon bébé allait mourir dans d’atroces souffrances soit les services sociaux allaient me l’enlever pour mauvais traitements. Heureusement, j’ai pu compter sur la voix de la raison (ma moitié, pas perturbé par une quelconque montée d’hormones). Deux ans plus tard, je repense à cette tripotée d’accessoires encombrants et à ma liste de naissance. De quoi ai-je vraiment eu besoin? Qu’est-ce que je regrette de ne pas avoir acheté? Un petit bilan pour aider les futures mères à y voir un peu plus clair…

Les 12 choses dont j’ai vraiment eu besoin et que je conseille à tout le monde

Une poussette, en l’occurence, une Bugaboo. Je l’ai testée en long, en large et sur tous les terrains. Ca fera l’objet d’un prochain article. Elle est chère mais elle vaut l’argent dépensé. Elle est maniable, confortable, lookée. Zéro regret.

Une écharpe de portage (Je porte mon bébé, empruntée) et/ou un porte-bébé (Ergobaby, j’ai testé celui d’une copine pendant une balade histoire de voir si mon fils et moi aimions ça avant de l’acheter). L’écharpe te libère les mains, c’est beaucoup plus pratique qu’une poussette quand tu dois faire une course rapide; généralement les petits adorent le côté cocon, qui leur rappelle des souvenirs. Ezra a fait des siestes monstrueuses bien au chaud contre nous. Reste qu’il est devenu lourd assez vite et que passer au porte-bébé, mieux sanglé dans le dos, m’a fait du bien. J’y suis passée à peu près au moment où il voulait voir le monde: j’ai pu le mettre face à la rue. Je sais que c’est possible aussi avec une écharpe mais je n’ai aucune logique et je n’ai jamais compris comment faire ces *$# de noeuds.

Un mouche-bébé à l’ancienne (comme ça), quelques euros à peine à la pharmacie. J’ai testé celui où il faut appuyer sur la poire mais l’aspiration n’était jamais assez forte pour dégager le nez de mon petit chat né au coeur de l’hiver. Et je suis restée pantoise face au prix du mouche-bébé électrique (50 euros pour aspirer des crottes de nez, sorry, je dis non). J’ai donc opté pour la technique: tu aspires les shnots de ton bébé toi-même. Ca prend deux secondes, c’est super efficace (et non, on n’en a – généralement – pas en bouche). Bienvenue dans l’univers glamour de la maternité.

Une baignoire. D’abord Tigex et ensuite, Stokke. J’ai toujours préféré une douche italienne à un bain moussant. Je n’ai donc pas de baignoire à la maison. On a acheté une Tigex. Il faut de la place: elle est grande. Mais elle a des pieds qui arrivent juste à la bonne hauteur et ça vous sauve un dos, ça, ma petite dame. Vu qu’on est des nomades, j’ai malgré tout préféré la baignoire pliable Stokke. Tu l’emportes partout et tu la glisses entre deux valises ou deux meubles: elle s’aplatit complètement. Un super bon investissement.

bain.jpg

Des petits sacs de couchage, des turbulettes, des gigoteuses. Appelez ça comme vous voulez mais ça lui évitait de se découvrir la nuit et elles ont longtemps fait partie du rituel du dodo. Une fois qu’on lui enfilait, il se frottait instantanément les yeux. Il associait sa gigoteuse au sommeil. C’était assez magique! Enorme big up aux gigoteuses qui laissent passer les lanières entre les jambes. Ca te permet de mettre ton bébé au lit chez les copains et de le transporter sans trop le réveiller jusqu’à ta voiture! Il reste bien au chaud et ne remarque rien ou presque.

Des tetras, ces grands morceaux en coton qui servent à peu près tout: essuyer le petit ou ton épaule, l’emballer, l’abriter du soleil. Moins ils sont chers, plus ils sont grands, mieux c’est. Je repense avec émotion aux carrés de mousseline si beaux que j’avais achetés chez Zara Home ou chez aden + anaïs, je n’avais pas envie de les salir, vu le prix…

Et un peu plus tard, le Babycook de Beaba qui chauffe, qui mixe, qui va vite. On peut évidemment tout faire à la casserole mais c’est quand même bien pratique ET transportable. On l’a emmené plusieurs fois avec nous en vacances quand on logeait à l’hôtel avec pension complète. Le temps de prendre une douche, les carottes et les pommes de terre étaient prêtes. C’est toujours mieux que l’industriel, même bio. Comparez les prix: j’ai économisé 50 euros en l’achetant sur Amazon!

Evidemment, un lit mais surtout un lit de voyage. Le plus classique et probablement l’un des moins chers. Après m’être battue quelques fois pour le déplier, je peux dire qu’il est un bel allié.

Une chaise-haute, la Tripp Trapp de Stokke. Elle est connue et son côté évolutif est son plus gros point fort. A tout âge, le petit est toujours à bonne hauteur pour manger ou dessiner. Et en plus, son design sobre fait rarement tache dans le décor.

Un siège auto de la marque Maxi Cosi, la référence en la matière, mais emprunté à une copine qui avait accouché neuf mois avant moi. Ezra a dû aller dedans sept, huit mois. Je suis très contente de ne pas avoir dû l’acheter pour si peu de temps. Mais c’est quand même super pratique pour ne pas le réveiller quand il s’est endormi dans la voiture.

Un relax. Il en a passé du temps à me regarder dans le blanc des yeux assis dans le relax familial qui m’a accueillie trente ans auparavant.

Un sac à langer. Il vous suit partout, il remplacera votre jolie besace en cuir pendant quelques mois. Je l’ai choisi joli plutôt que pratique. Le mien était tout mou et je mettais du temps à trouver ce dont j’avais besoin (j’avais l’impression de jouer à Motus et de tirer la boule noire à chaque fois). Prenez-le à compartiments et s’il y en a un pour tenir le biberon droit, c’est un bonus non-négligeable.

Les trucs que j’ai achetés et dont j’aurais pu me passer

Le nid d’ange. C’est vraiment mignon ce petit sac avec capuche mais j’ai dû l’utiliser deux fois. Ezra glissait dedans et se retrouvait avec le nez caché par le tissu épais (puisque le but, c’est que ça tienne chaud).

NID

Des biberons. Je n’ai pas allaité et j’ai cru que c’est moi qui choisirais la marque de biberons que mon fils prendrait. Naïve, va! C’est bébé qui décide et pour une raison que j’ignore, il a refusé les Avent de Philips et les Tommee Tippee ne l’intéressaient pas plus. Lui, il voulait les biberons MAM, dont le premier a été offert par la pharmacie. Allez comprendre. Je me suis retrouvée avec quelques tétines bien inutiles dans mon placard.

Un organisateur à accrocher derrière le siège passager dans la voiture. J’ai cru qu’on y mettrait ses jouets, ses livres, son doudou. Sauf que personne ne sait y accéder facilement, ni le passager sans défaire sa ceinture, ni le conducteur parce qu’il a autre chose à faire genre regarder la route, ni l’enfant parce qu’il a des bras trop courts. J’ai dû très vite me résoudre que tout traînerait sur la banquette arrière dans un foutoir permanent.

Les trucs que je me réjouis encore de ne pas avoir achetés

Une poubelle à langes. Qui? Pourquoi? Dénoncez-vous! Depuis quand doit-on avoir chez soi une poubelle pour mettre du caca, hein? Depuis quand? Et puis tout ces petits sacs plastique utilisés… Bref, je sortais ma poubelle. Souvent. Voilà.

Un babyphone. J’adore les nouvelles technologies mais je suis old school sur ce coup-là. Bon, déjà, je ne vis pas dans un chateau. Quand Ezra éternue, je l’entends. Alors quand il pleure… Ensuite, je déteste profondément le côté addictif du truc. J’ai déjà mangé chez des copains qui avaient leur machine infernale sur la table et au moindre soupir, ça clignotait en rouge et le son était tellement amplifié qu’un simple gémissement un étage plus haut arrivait à interrompre la discussion. Et puis, je crois que ça pousse un peu trop souvent à aller voir son enfant. Au moindre appel, au moindre cri, on a tendance à aller voir ce qui se passe, quitte à perturber son sommeil et même le réveiller. Un bébé, ça fait vraiment beaucoup de bruit en dormant. Alors oui, parfois, j’ai peut-être loupé quelques pleurs, les moins longs, les plus faibles. Mais mon fils est un super dormeur qui sait se rendormir seul la nuit et je pense que l’absence de babyphone n’est pas étrangère à cette question… Autre réflexion: certaines mères à babyphone font une confiance aveugle à cette technologie. J’en ai vues laisser leur enfant dans une chambre d’hôtel et venir au bar, babyphone à la main, alors que chez elles, elles réagissent au moindre sursaut de l’appareil. Ce grand écart ne cessera jamais de me surprendre… D’autant plus que Test-Achat en Belgique vient de démontrer que les babyphones étaient très loin d’être fiables. Je vous laisse lire ça ici.

Un stérilisateur. Le monde qui nous entoure n’est pas stérilisé. Pourquoi lutter? J’ai toujours bien lavé mes biberons et je les mettais de temps en temps dans une casserole d’eau bouillante, à l’ancienne. Mais quand il s’est mis à ramasser son biscuit tombé par terre, j’ai totalement renoncé. Je fais partie de l’équipe: la stérilisation des biberons, ça ne sert à rien. Voilà, c’est dit.

La base isofix pour le Maxi Cosi. Et pourtant, j’habite en ville. Attacher le siège avec la ceinture prend exactement cinq secondes une fois qu’on a compris le truc.

Les trucs que j’aurais peut-être dû acheter pour me faciliter la vie

Un humidificateur d’air. Quand mon fils était malade, ça aurait peut-être été un peu plus efficace que mettre des essuies mouillés sur les radiateurs… (Old school on disait!)

Un thermomètre infrarouge. Celles qui ont déjà dû déshabiller un enfant de deux ans récalcitrant pour lui mettre un thermomètre dans le derrière comprendront…

Et vous? Quels ont été vos indispensables et les choses dont vous auriez pu vous passer?

 

 

 

 

 

 

Publicités

(23 commentaires)

  1. je suis assez d’accord avec ta liste, je rajouterai dans mes indispensable, une bonne table à langer (une copine l’autre fois m’a dit « je le changerai sur le lit ». euh, si tu tiens à ton dos, non!) ; j’ai aussi pas mal utilisé au début le tapis d’éveil, mais il n’est pas indispensable, ça permet juste de varier un peu plus les lieux pour bébé, pour qu’il ne s’ennuie pas. Et pour moi, le babycook est très dispensable (une casserole et un mixeur ne prennent pas plus de temps, en fait!). Mais chacun voit midi à sa porte, selon son logement, ses habitudes, et son bébé, donc il est difficile d’avoir une liste catégorique!

    1. Oui le baby cook c’est ce que je dis: tu sais d’office tout faire à la casserole mais j’ai trouvé le tout en un très pratique. Et pour la table à langer, je fais partie du groupe de ta copine. 😄 j’en ai eu une quelques mois. Mais je déplaçais son petit matelas sur le meuble de la sdb pour la sortie du bain et on l’a souvent changé sur le lit. 😄 je ne dis pas que ce n’est pas pratique. Mais c’est vrai que j’ai pu m’en passer…

  2. Merci pour ton article ! Je reviens sur le babycook moi aussi : nous n’en avons pas, mais tu dis que tu t’en sers en voyage ? Justement en voyage, je ne compte pas trop les sous, et j’achète des petits pots tout prêts… Parce qu’il faut quand même acheter des légumes, les peler etc., c’est quand même pas super pratique. A la maison je sais pas si ça vaut le coup non plus. En tout cas on n’a pas encore essayé 😉 La poussette, je pense que ça dépend de son mode de vie. Notre cornichon a été porté en boba jusqu’à ses 6 mois, et c’est seulement à partir de là que nous avons acheté une poussette.

    1. On va régulièrement au Club med parce que mon mari y est musicien. Ils ont un resto bébé, et même des petits pots. Le resto bébé n’ouvrait jamais assez tôt pour Ezra. Habitué aux horaires de la creche, il mangeait à 11h15… et les petits pots il n’en a JAMAIS voulu! 😬 Donc oui, j’achetais des fruits et des légumes au maraîcher du coin pour ma semaine et hop, je faisais tout dans ma chambre avant d’aller déjeuner… Du coût, dès qu’il avait faim, je pouvais dégainer mes préparations. J’ai trouvé ça bien pratique. Mais bon, c’est comme pour tout: chacun son expérience. 🙂

      1. Je vois, pour vous c’était l’idéal ! Olala moi je suis contente qu’il aime les petits pots quand même. On lui cuisine un peu mais pas systématiquement :-/

    2. Tu as de la chance, les miens n’ont jamais voulu des petits pots… ni de légumes, ni de fruits… trop habitués aux produits frais… Bref, en vacances sans babycook, c’était vraiment galère de les faire manger…

  3. Pour l’organiseur de siège de voiture, j’ai trouvé ça bien pratique quand ils grandissent et que leurs pieds (sales) touchent le siège devant eux…ça protège 🙂
    Et sinon, j’ai pas mal utilisé le parc. Il y a des pour et des contre, mais moi cela me permettait d’aller aux toilettes sans que bébé soit systématiquement dans son transat et sans le retrouver dans des lieux incongrus (intéressant donc quand ils commencent à bouger- pas marcher parce que là, il y a un risque d’escalade du parc!)

    1. Aaaah malin ça: pour pas salir le siège! Je vais peut être le remettre, j’y avais pas pensé. J’ai oublié le parc, c’est vrai! On l’a pas mal utilisé en fait… 👌 Merci pour l’ajout!

  4. Je suis plutôt d’accord avec tout ce que tu as écris, même si beaucoup reflète simplement un goût personnel (le nid d’ange m’a ENORMEMENT servi donc on est bien tous différents !)

    Je voudrais juste mettre un gros bémol sur les babyphones :
    1/ l’article que tu cites ne parle que des babyphones « connectés » c’est à dire contrôlables depuis un smartphone ou autre appareil mobile. Les babyphones classiques eux ne sont pas concernés. Et effectivement, moi non plus je ne ferais pas confiance à ces machins là !
    2/ Sur le côté « dépendance », je pense encore une fois que ça dépend carrément du caractère des gens. Combien de fois mon fils a pleuré au milieu de la nuit, mais que j’ai attendu quelques minutes pour voir si allait se rendormir seul avant de me lever ! Encore une fois, moi ça m’a rassuré, parce que oui il alerte au moindre mouvement, mais j’ai appris à dormir tranquille grâce à lui. De plus je ne m’en sers que pour la nuit, et quasiment pas pour les siestes. Encore une fois le comportement des gens n’est surement pas lié à un appareil mais surement à leur propre caractère.

    1. C’est vrai, je parle des baby phones connectés ici. Mais dans l’absolu je ne suis pas babyphone. J’ai probablement pris exemple sur mon grand frere, qui a eu trois enfants avant moi… c’est vrai que c’est une question de caractère la façon dont on réagit. Peut être alors que je dirais d’attendre la naissance du petit pour voir si on en a vraiment besoin… ✌️

  5. Très bonne liste!! Par contre contrairement à toi, le nid d’ange ça a été une révélation pour la coque!! Facile à mettre, à couvrir et découvrir, … Je ne supportais plus la combinaison dans laquelle mon bébé se perdait!
    Et le thermomètre infrarouge n’a jamais fonctionné avec ma puce… Je continue à la déshabiller!! Ca fonctionnera sûrement plus tard 😉

    1. Pour le thermo, je continue aussi à la déshabiller. J’ai surtout remarqué cette semaine qu’il devenait moyen d’accord! 😅 J’ai voulu prendre sa température, selon l’appareil, il avait 34… 😄

  6. Bonjour. Je suis une vieille maman..mes aînées ont 22 et 21 ans et mon plus jeune 12 ans . Je trouve votre liste, vos coup de coeur mais surtout vos « inutiles « tout à fait bien et surtout sensés. 😊 il’y a tellement de choses inutiles . Le stérilisateur. ..une casserole de l eau et le tour est joué. En plus stériliser ne sert pas à grand chose quand on une hygiène en cuisine de base et tout simplement normale ! Elever un enfant le soigner au sens de prendre soin de lui ne nécessite pas toutes ces choses inutiles. Il y a 22 ans ma liste était quasi la même que la votre. A part l écharpe de portage qui n existait pas. Et je me souviens avoir inventé bricolé bien avant que cela ne sorte dans le commerce ce truc qui permet d accrocher devant la poussette où il y a le plys jeune enfant, un truc pour y placer debout celui un peu plys grand et ainsi avancer avec les 2 enfants en même temps . Amicalement.

  7. Hello, nouvelle arrivée dans la blogosphère familiale, je dois dire que j’adore toujours lire ce genre d’articles pour voir si effectivement d’autres mamans ont le même avis que moi sur les indispensables et surtout les FAUX indispensables. Et puis lorsque l’on attend son 1er enfant c’est quand meme top de pouvoir se faire une petite idée à l’avance.
    Lorsque j’étais enceinte, j’ai été très peu en magasin de puériculture et la 1ere fois, je n’étais pas à l’aise du tout. Je devais être au début de mon 2e trimestre avec un petit bisou à peine visible encore et je voyais toutes ces femmes enceintes jusqu’au cou, plein de matériel que je connaissais pas partout dans le magasin. Je pensais juste me faire plaisir et acheter de quoi accessoiriser le lit (tour de lit/ drap/ gigoteuse) et une petit doudou; je suis ressortie aussi sec du magasin et j’ai préparé ma liste de naissance en ligne et j’ai dévoré tous les articles ou vidéos dédiées à ce thème!
    Mon mari aussi est du genre « cool » et d’une nature économe. aujourd’hui que bébé a 15 mois, j’aimerais « peut être » changer de poussette car notre poussette naissance est encombrante et lourde. Mais pour lui , non on a une poussette ça suffit, pourquoi en avoir une autre ? Il a pas compris l’intérêt des poussettes 2e age lol. M’enfin on verra car on va déménager. Nous avons aussi beaucoup utilisé l’écharpe de portage et le porte bébé.

    Autre faux indispensables pour moi: le mobile musical (il n’a jamais vraiment servi, nous lui avons préféré une veilleuse musicale et lumineuse qui nous suit partout et qui permet de conserver la même ambiance de dodo même quand on est pas chez nous, elle se remet en route lorsque bébé pleure et la durée est programmable), la balancelle (hyper gros, énergivore car souvent elles sont à pile/ on peut s’en sortir sans SAUF si bébé a vraiment toujours besoin d’être bercé mais il finira pas réussir à s’endormir seul). La chancelière; bébé d’hiver pour nous et pourtant nous n’en avons pas. Nourisson je préférais sortir avec elle en écharpe pour l’avoir près de moi bien au chaud et sinon, dans le cosi c’était en combi avec un plaide doudou.

    Voila voilà

    N’hésites pas à venir faire un petit tour chez moi. Tout conseil ou avis est la bienvenue pour m’encourager et m’améliorer. Tu peux aussi t’abonner et me suivre, je suis sûre qu’entre mamans nous saurons nous compléter!

    Amicalement
    Marilyne

  8. Bonjour pour à fille mon mari se sert beaucoup du porte bebe moi je me sert de la poucette. On aime bien la base iso fixe car la voiture a trois porte. Nous avons pas fait de liste de naissance.

  9. Merci pour cette liste !!! Juste ce qu’il faut ! Les enseignes de puériculture nous font croire que nous avons besoin de choses (parfois même dangereuses) alors qu’il n’y a en fait pas besoin de trop. Et nos enfant ne sont ils pas tout aussi heureux ?!

  10. Coucou tout le monde ! Je viens de lire cet article et je suis plus ou moins d’accord avec tout sauf : le mouche nez électrique perso j’adore! Quand ma fille était bébé (née en septembre donc l’hiver est vite arrivé, avec les microbes et tout ce qui va avec), j’avais toujours peur d’aspirer trop ou pas assez fort ac le mouche-nez classique. C’est clair que c’est pas donné mais j’ai jamais regretté !
    Petit ajout aussi : on a eu la Doona, qui fait poussette et siège-auto en même temps, pour la modique somme de 379 euros (neuve). Alors elle n’est pas tout terrain mais rapport qualité-prix imbattable ! 🙂

  11. Je viens de tomber sur cet article et je suis assez d’accord avec vous sauf … pour le babyphone … pour mon 1er garçon j’avais un babyphone classique ( juste le son) et même si pour la nuit il était pas branché vu qu’on dormait dans la chambre à côté c’était quand même bien pratique : le soir si on avait du monde on pouvait fermer sa porte entièrement sans que le bruit ne le dérange et nous on pouvait l’entendre au cas où ; ou alors dans la journée pendant ses siestes si on avait des choses à faire dans le jardin de pouvoir l’entendre également. Ensuite pour mon deuxième fils j’ai acheté un babyphone vidéo et je crois que c’est le meilleur investissement que j’ai pu faire parce que mon loulou ne pleure pas il n’appelle pas quand il est réveillé ! Il se réveille … et il attend les yeux grands ouverts dans son lit ! Et ce depuis tout petit, donc si je n’avais pas ce babyphone vidéo je ne saurais même pas quand il est réveillé !

  12. J’aime beaucoup cette jolie liste !!! Mon écharpe était IN-DIS-PEN-SABLE, ainsi que le Babycook et la Tripp Trapp ! Je me servais beaucoup de mon expérience en crèche pour constater les trucs vraiment utiles du superflux… Et c’est vrai que parfois, il y a beaucoup de « marketing » pour nous faire croire aux choses vitales ! De mon côté, j’utilise beaucoup le tapis de gym IKEA, où elle joue tous les jours ! Moins cher qu’un parc et top niveau motricité ! J’ai tenté moi aussi de créer ma liste de cadeaux de naissance idéal, ceux que j’ai préféré et si tu peux m’apporter ton avis, avec un bébé un peu plus vieux que le mien, ça ne m’apporterait que du plus ! 😉 http://www.bebeloup.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.