Birthday blues: l’anniversaire de mon enfant me fout le bourdon

by seayouson

Ça fait quelques jours que je suis envahie par un spleen pas possible et je me rends compte que c’est peut-être un Birthday Blues en lien avec l’anniversaire, demain, de mon fils.

J’essaie de poser des mots dessus depuis quelques jours. J’ai même commencé à raconter les jours précédents sa naissance sur Instagram. Mais j’ai arrêté, rattrapée par la vie et le bourdon que ça me file cette année.

Tout ce que ça m’inspire c’est: 7 ans, putain.

Voilà ce qui résume le mieux mon état d’esprit.

C’est sûr, ce n’est pas très lyrique.

birthday blues
Le birthday blues, c’est généralement une petite déprime qui survient lors de son anniversaire. Là, j’ai le spleen à l’approche de celui de mon fils: c’est grave Docteur?

Je ne sais pas pourquoi ça me déprime sachant qu’on se prend des vacances géniales demain grâce à Dan: il joue de la musique dans l’un des Club Med de l’île Maurice et on a la grande chance, Ezra et moi, de pouvoir l’accompagner.

J’ai une belle vie. Bien sûr, je me pose des questions pour la suite, je ne suis pas toujours tout à fait sûre de l’orientation professionnelle que j’ai envie de prendre, j’ai des doutes, comme tout le monde.

Mais j’aime, je suis aimée, je vis au soleil, on est en bonne santé et on a des chouettes copains. Tout va bien.

Et puis là, boum, birthday blues de fou furieux. Et ce n’est même pas mon anniversaire mais celui de mon enfant.

Enfin, quelque part, si, c’est aussi le mien: ça fait 7 ans, demain, que je suis devenue maman. Ca fait 7 ans que tout a changé.

Je pense à la chanson La Quête d’Orelsan et je me dis que les deux premières phrases du refrain sont probablement celles qu’Ezra chanterait tandis que moi, je chanterais les deux autres.

À cinq ans, j’voulais juste en avoir sept
À sept ans, j’étais pressé d’voir le reste
Aujourd’hui, j’aimerais mieux qu’le temps s’arrête
Ah, c’qui compte c’est pas l’arrivée, c’est la quête

YouTube video

C’est rude ce temps qui passe et qui ne permet aucun retour en arrière. Ni pour profiter, ni pour se rattraper. Je me demande si j’ai été la mère que j’espérais être ces 7 dernières années et vraiment… Je ne sais pas.

Je fais de mon mieux mais parfois, c’est pas terrible quand même. Suis-je assez à l’écoute? Suis-je la mère qu’il lui faut, pour qu’il puisse s’épanouir? Suis-je trop exigeante? Ou pas assez?

Là, je vous écris ça et je me dis que je suis égoïste de ramener ça à moi alors que c’est son jour à lui.

Il a tellement le droit d’être heureux et de ne se préoccuper de rien d’autre.

Bref, demain, mon enfant a 7 ans et quand j’y pense, ça me remue toute entière, sans que j’en comprenne la raison.

Et je tenais à poser ça là. La parentalité est un truc bizarre, composé de réussites, de fulgurances, de grandes joies, de petits bonheurs, de fierté autant que de galères sans nom, de ras-le-bol général, de frustrations et d’épuisement.

Derrière les bougies qu’on souffle en souriant, il y a parfois un cœur prêt à déborder.

Il n’y a pas toujours d’explications. Mais peut-être que c’est trop de bonheur.

Et que je n’ai pas assez de mes deux yeux, de mes deux bras, de mes deux oreilles pour tout retenir et tout garder près de moi, pour toujours.

Bref. 7 ans, putain.

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

1 comment

Clairep7799 17 décembre 2022 - 13 01 40 124012

Toujours les mots parfaits pour décrire ce que j’ai ressenti aussi à son dernier anniversaire !
Bon anniversaire à Ezra!

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.