Elle épile le monosourcil de sa fille de 3 ans pour lui éviter les moqueries

by seayouson

Une maman du Texas s’est filmée en train d’épiler les sourcils de sa fille de 3 ans. Elle a partagé la vidéo sur TikTok et l’épilation de ce monosourcil à un si jeune âge fait débat. 

Leah Garcia explique dans la vidéo: « Je préfère que vous me traitiez de mauvaise mère plutôt que de laisser mon enfant de 3 ans se promener avec un monosourcil comme mes parents l’ont fait avec moi. »

Leah Garcia a expliqué qu’elle voulait prévenir de futures moqueries. Elle dit avoir été harcelée à cause de son monosourcil quand elle était petite, et ça l’a traumatisée.

La vidéo a été visionnée plus de 27 millions de fois et a reçu des milliers de commentaires.

Les commentaires sont partagés

Je m’arrête un instant sur les commentaires cette épilation de monosourcil a provoqués. 

Certains sont positifs. On peut lire: « Ma mère a fait ça et mes poils n’ont jamais repoussé là où elle les a épilés. C’est la meilleure chose que vous pouviez faire », écrit une femme.

Une autre répond: « Vous n’êtes pas une mauvaise mère. Je l’ai fait à mes enfants, pour la même raison. »

D’autres, par contre, sont virulents. « C’est comme ça qu’on donne aux enfants une faible estime d’eux-mêmes. Vous leur dites qu’ils ne peuvent pas avoir de défauts, qu’ils doivent toujours avoir l’air parfait. »

Un autre commentaire dit à Leah qu’en tant que maman, c’est son rôle de dire à sa fille qu’elle est belle, peu importe ses petits défauts.

« À la place de ça, elle réalisera plus tard que c’est à la personne qui est censée lui donner l’impression qu’elle est la plus belle du monde qu’elle doit ses insécurités. »

Le harcèlement à l’école est une réalité: que faut-il faire en tant que parent?

Ce qui m’interpelle, et je n’ai pas d’avis tranché sur la question, c’est que cette maman a épilé les sourcils de sa petite fille pour éviter qu’elle se fasse embêter par ses petits camarades de classe. 

Que faut-il faire en tant que parent? Prévenir ou guérir?

On sait que les enfants peuvent être méchants entre eux. Je vous avais parlé du film Un monde qui traite formidablement bien du sujet (et qui m’a fait frissonner d’angoisse en tant que maman).

Si on voit le truc arriver… Faut-il supprimer la source éventuelle des moqueries pour les éviter ou attendre de voir si des moqueries ont réellement lieu pour réagir ensuite?

« Vous ne voulez pas que votre enfant souffre, mais… »

Un psychologue a été interrogé par Good Morning America sur le sujet. Jerry Kubrick travaille dans un département spécialisé en troubles de l’anxiété chez l’enfant au Child Mind Institute à New York.

Il dit comprendre le point de vue du parent: « Vous ne voulez pas que votre enfant souffre. Vous ne voulez pas que votre enfant soit victime d’intimidation. »

« Nous voulons que nos enfants grandissent et acquièrent les compétences nécessaires pour gérer les problèmes et qu’ils puissent avoir les moyens de s’exprimer si quelque chose ne va pas. »

« Mais en rendant les choses parfaites pour cette enfant, la maman empêche en quelque sorte toutes ces choses de se développer. »

Il dit que la méthode de Leah Garcia est un peu trop « préventive ».

Une dermatologue dit que même si ce n’est pas dangereux, en épilant cette fillette, on lui impose une « construction sociale d’adulte ».

Dans cette épilation de monosourcil, il y a toute notre incohérence parentale

Et c’est vrai. Un enfant de trois ans n’a pas les mêmes réflexions qu’un adulte sur son apparence. On n’arrête pas de se plaindre d’être dans une société qui nous dit qu’on doit être mince et sans poils pour être considérée comme belle.

Et à la fois, on veut que nos enfants rentrent dans ce moule-là pour leur éviter ses problèmes. Quelle incohérence!

Évidemment on voudrait faire mieux, que nos actes collent à notre discours. On voudrait apprendre à nos enfants à s’accepter tels qu’ils sont, mais on n’est pas foutues de réussir à s’accepter telles qu’on est, alors bon…

Autre réflexion… Si on ne laisse pas nos enfants se confronter au monde tel qu’il est, brutal parfois, injuste aussi, comment peut-il apprendre à réagir de façon adéquate par lui-même?

Il faut affronter les choses pour pouvoir y répondre. Sinon ça ne reste que théorique et on est perdu alors quand on doit passer à la pratique. 

En même temps, on a tous envie d’éviter le harcèlement à nos enfants. Et c’est notre rôle de parents de les protéger. 

Le harcèlement est une réalité. La preuve justement avec les réactions que suscite cette vidéo d’épilation de monosourcil. Leah se prend une volée de bois sur les réseaux sociaux.

Une femme lui que sa mère lui a transmis ses propres insécurités parce qu’elles se ressemblaient « et maintenant, je vis un enfer et c’est ça que vous commencez avec votre enfant. » C’est rude à entendre, quand même. 

@leah_txrealtor #duet with @morgandeangreen #Stitch Im sorry this is ur story, but it’s definitely not ours. #fyp #momsoftiktok ? original sound – Ohnomayhem

Bref, je n’ai pas de réponse toute faite à apporter. Je suis pleine d’ambivalence. Je comprends et en même temps, je me dis que c’est peut-être un peu trop, trop tôt. Et vous, qu’en pensez-vous?

Inscris-toi à la newsletter du dimanche Sea You Sunday et reçois un mail de ma part chaque dimanche. Rejoins-moi sur InstagramFacebookYouTube et Pinterest. Si tu aimes le blog, tu peux aussi me payer un café pour le soutenir. Enfin, tu peux également te procurer mon Guide de la Belgique en famille qui rassemble 100 activités à faire en famille à travers tout le pays et mon livre Journal de Bord d’une maternité décomplexée.

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.