Indrani Lodge: un havre de paix dans le Brabant Wallon avec un resto incroyable

Et une piscine couverte

indrani lodge jardin

C’est un havre de paix à une encablure de la ville. Le genre d’endroit qui permet de se reconnecter à soi-même. Même quand on est accompagné d’un petit gnome d’un mètre 15. En devenant mère, il y a une promesse que je me suis faite: je ne renoncerai pas au charme au profit du « moche mais pratique ». Ca vaut aussi pour les hébergements de vacances. J’aime les lieux au luxe discret qui autorisent la présence d’enfant en bas âge. Indrani Lodge fait mieux que les autoriser: il les accueille à bras ouverts.

Suivez Sea You Son sur Instagram et Facebook

Philippe Brawerman, ancien président de Cisco Europe, Moyen-Orient et Asie, considéré en son temps comme « le personnage le plus influent de la scène technologique européenne » par le Time Magazine, et son épouse Jessica ont acheté une grande ferme, il y a une trentaine d’années, dans le petit village de Loupoigne, dans le Brabant Wallon. L’endroit était leur refuge. Philippe et Jessica Brawerman passant désormais la majorité de leur temps en Afrique du Sud, il est désormais aussi le nôtre.

Cinq chambres et bientôt plus

Indrani Lodge propose cinq chambres chaleureuses et décorées avec goût. La vieille pierre et le confort moderne s’associent, c’est définitivement tout ce que j’aime. Les jardins, traversés par la Dyle qui clapote délicatement, sont immenses. Une plaine de jeux a été installée pour amuser les enfants. Des alpagas broutent dans la prairie, à quelques pas. François Dekeuleneer, le sympathique manager des lieux, nous a fait faire un tour de la propriété et nous a appris que si on avait bien chaud la nuit, c’était grâce à la laine de ces animaux rigolos.

Indrani Lodge n’est pas qu’un joli endroit où passer la nuit, c’est aussi un engagement écolo de chaque instant assez bluffant. Grâce aux panneaux solaires et à un astucieux sytème de géothermie, Indrani Lodge est quasi automone en énergie. Le « quasi » devrait disparaître sous peu, lors de l’agrandissement des lieux: Philippe Brawerman vient d’acquérir les bâtiments juste en face d’Indrani Lodge. Il y aura sept maisons qui seront vendues et sept chambres supplémentaires pour Indrani Lodge.

Le jardin extraordinaire d’Indrani Lodge

Mais revenons-en à notre prairie. Une grande serre, un potager parfaitement entretenus et des vergers offrent à Sebath Capela les ingrédients qui composeront son menu du jour. « 85% de nos légumes font moins de 150 mètres avant d’arriver dans votre assiette », annonce fièrement Indrani Lodge sur son site. Je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de plus bio ou de plus local.

Les prouesses de Sebath Capela

En cuisine donc, le maître s’appelle Sebath Capela. Jeune chef de 28 ans, il a fait ses premières armes chez Bouchery, L’air du Temps et Bon-Bon. Le restaurant étant fermé pour raisons sanitaires, chaque chambre se voit dotée d’un salon privatif. On a eu la chance de manger dans la véranda avec vues. Je mets s à vues parce que nous, les grands, on a pu admirer le jardin et aussi voir ce qu’il se passait en cuisine, tandis qu’Ezra avait les yeux rivés sur l’énorme aquarium et ça l’a ravi tout au long du repas.

Sebath est venu nous demander si Ezra était partant « pour goûter ». Il a acquiescé, même si ce n’est pas forcément ce qu’il préfère dans la vie, mais c’est le deal pour nous accompagner au resto. On le prend avec avec plaisir s’il joue le jeu de la découverte. Il a donc eu les mêmes plats que nous. Le menu était fou. J’ai adoré la première entrée: une focaccia grillée au fromage blanc et à la tomate, Dan a adoré la déclinaison de navets et ses mélanges de textures. C’était surprenant du premier au quatrième service. Le plat principal était composé d’agneau, de blette à la menthe, de polenta croustillante à l’ail des ours. Et le dessert d’une glace au cerfeuil et à l’hibiscus et de sarrasin. Là, on a perdu Ezra qui ne jure que par la glace au chocolat…

Si j’ai aimé le cadre et le menu, j’ai également apprécié la franchise et l’assertivité de Sebath. Perfectionniste, il cherche à s’améliorer sans cesse et il prévient ceux qu’il régale, dès le début du repas, qu’il reviendra les voir à la fin, pour entendre leurs commentaires, leurs critiques, leurs avis constructifs.

Deux formules Eat & Sleep

On ne peut pas dormir sans manger et vice-versa actuellement chez Indrani Lodge. Du mercredi au samedi soir, la formule Eat & Sleep est à 55 euros par personne pour 4 services + le prix de la chambre. Sebath nous a expliqué qu’il ne voulait pas taper dans les prix parce qu’il veut que les jeunes puissent aussi se faire plaisir. Je trouve ça génial.

Une autre formule existe: le Eat & Sleep à la maison. Le lundi et mardi, le chef propose un plat simple avec pain et dessert pour 35€ par personne et 22,5€ pour les enfants de moins de 12 ans. Là encore, vous ajoutez à ça, le prix de la chambre. Les informations détaillées sur ces deux formules sont ici.

« Le luxe, ce n’est pas le bling-bling »

Le propriétaire des lieux confiait récemment à L’Echo (l’interview est intéressante, je vous conseille sa lecture avant d’aller chez Indrani, ça vous aide à comprendre la démarche): « Le luxe, ce n’est pas le bling-bling. Le luxe, c’est la qualité et la simplicité du produit, c’est la qualité de l’émotion que vous partagez, ce qu’on ne retrouve plus dans les endroits de luxe. Quand vous allez manger dans un restaurant trois étoiles, c’est à peine si on vous dit bonjour, on vous met de l’or sur la tête, mais personne ne connaît votre histoire, personne ne sait d’où vous venez, on ne s’intéresse pas à votre histoire. Ici, ce sera l’opposé au niveau des ingrédients, de l’approche humaine et de l’approche de l’entreprise. » Et ce n’est pas dit que pour faire joli. J’ai pu le constater de mes petits yeux. J’adhère à tout.

Piscine couverte et petit-déjeuner à tomber

Bref, vous l’aurez compris: Indrani Lodge a vraiment tout plaire. Je suis complètement sous le charme. Et je ne vous ai même pas tout dit. Premier point bonus de fou: il y a une grande piscine chauffée dans la grange. Si vous réservez une chambre, vous aurez droit à un créneau privatisé d’une heure. C’est canon! Très reposant. Deuxième extra incroyable: le petit-déjeuner était à tomber. Viennoiseries, pains frais, confitures et jus de pommes bio… J’adore les petit-dej à l’hôtel et celui d’Indrani Lodge est clairement dans mon top 3.

Infos pratiques sur le site ici.

Sachez qu’on a logé dans la chambre Bois. La nuit + le lit extra pour Ezra + le menu 4 services était à 385 euros. Ca les valait amplement.

LISEZ AUSSI: Un week-end à Paliseul en famille: bain de nature, gastronomie et virée en VTT

OU ENCORE: Manger dans une hutte privée à la lueur des bougies: l’expérience magique du B&B Park 7



.

1 Commentaire

  1. Hello, j’ai testé le resto de cet endroit merveilleux en juillet dernier et c’est clairement sublime ! 🤩 Si un jour je me marie, je crois bien que ce sera là ! Pour le mariage je risque de devoir attendre encore longtemps mais j’espère bien y retourner bientôt pour un break en amoureux, « y a plus qu’à » pouvoir caser les Schtroumpfs chez les grands-parents quand on pourra !

2 Rétroliens / Pings

  1. Indrani in the PRESS | Indrani Lodge
  2. Indrani in the PRESS | Indrani Lodge

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.