...
Belgique

Microaventure en Belgique: une balade amusante à Bruxelles sur les traces de Manneken-Pis

J’ai vécu à Bruxelles pendant des années et comme tous ceux qui vivent dans la capitale belge, j’évitais le centre. Je laissais la Grand-Place et ses chocolatiers aux touristes. Il fallait quand même que je montre le cœur de l’Europe à mon petit garçon. J’ai redécouvert le centre-ville à travers ses yeux curieux et grâce au livre « Manneken-Pis – Balade à Bruxelles » d’Axel Van der Stappen et Victoria Eulaerts. Je valide à 100%. Voici une nouvelle idée de microaventure au plat pays.

Manneken-Pis Balade à Bruxelles livre

C’est Manneken-Pis qui nous fait visiter son quartier non sans s’être présenté d’abord. Il nous raconte ses légendes, – il en existe plusieurs -, et celle qu’Ezra préfère est celle de la sorcière. On raconte qu’un petit garçon s’est soulagé contre la porte de la maison d’une méchante sorcière. Furieuse, elle a maudit le gamin et l’a contraint à rester figé éternellement dans son indécente position.

Le petit garçon a été sauvé par un homme qui avait assisté à la scène mais pour tromper la sorcière et ne pas provoquer sa colère, une statue lui ressemblant fortement a été installée à sa place. Manneken-Pis raconte sa vie et les vols, kidnappings et casses qu’il a subis au fil du temps. Je n’avais aucune idée de tout ce que ce petit bonhomme mythique avait traversé. C’est vraiment intéressant.

Rejoignez-moi sur Instagram et sur Facebook

Une fois les présentations faites, on entre dans le vif du sujet: la balade de Manneken-Pis à travers tout le centre de Bruxelles. Manneken-Pis s’ennuie, ça fait des siècles qu’il n’a pas quitté son socle. « Qui s’inquiète de mon moral », rouspète-t-il. « J’ai beau être bronze, j’ai les jambes en compote… Alors voilà, c’est décidé, je pars à la découverte de ma ville. »

View this post on Instagram

Il faut savoir tirer parti de ce que la vie nous offre. Et accepter parfois de reculer pour mieux sauter. Je refuse de me morfondre en attendant la réouverture des frontières. On a donné un carnet à Ezra avec les choses à voir en Wallonie. On lui a dit de mettre une croix sur toutes les choses qui lui semblaient intéressantes. On aurait dit un enfant devant un catalogue de jouets avant Noël. Je vais tout découper, ajouter les choses qui me semblent sympa à faire en famille en Flandre et à Bruxelles. On va tout mettre dans un grand pot. Et Ezra tirera un papier au sort chaque vendredi pour savoir ce qu’on fait le week end. Voyager, c’est découvrir des choses. Il est temps de poser un regard neuf sur ce plat pays qui est le mien. ———————— #galeriedelareine #brussels #bruxellesmabelle #visitbruxelles #belgique #belgium #thisisbelgium #voyagerenfamille #voyageenfamille #travelstagram #expatfamily #familleexpat #belgianblogger #viedemaman #maviedemaman #seayouson #etremaman #parentalité #maternité

A post shared by Déborah (@seayouson) on

Une carte détachable très sympa pour les enfants

Une carte détachable de Bruxelles est fournie dans le livre Manneken-Pis en balade, lui-même truffé de jeux et d’anecdotes. Ezra ne l’a pas lâchée, c’est lui qui menait la danse. Le parcours fléché nous emmène visiter les coins les plus emblématiques du quartier. De Manneken-Pis, installé rue de l’Etuve, on se rend au musée qui rassemble sa garde-robe, probablement plus fournie que la vôtre. « J’ai plus de 1000 costumes dans mes armoires », dit-il fièrement. On se rend ensuite au Musée du Chocolat, l’occasion d’en savoir plus sur la création de la praline, adorée des Belges.

Lisez tous les articles de ce blog consacrés aux choses à faire et à voir en Belgique ici

On passe devant l’hôtel Amigo et on apprend grâce au ketje de Bruxelles qu’il y a des années, c’est une prison qui était installée sur ce coin de rue à deux pas de la grand-place. Dans la rue Charles Buls, on s’arrête devant le statue en bronze d’Everard t’Serclaes qui est connu pour avoir remplacé le drapeau flamand de la ville par le drapeau brabançon au 14e siècle.

Des anecdotes à la pelle: les enfants s’amusent, les parents s’instruisent

Rendez-vous ensuite sur l’incroyable Grand-Place. Manneken-Pis nous fait remarquer que la tour de l’hôtel de ville ne se trouve pas exactement au milieu de l’édifice. « Un des côtés de l’Hôtel de ville est plus long que l’autre. » Une légende a longtemps raconté que quand l’architecte a découvert son erreur, il s’est suicidé en se jetant du haut de la tour. En réalité, les deux parties de cette impressionnante bâtisse n’ont pas été construites à la même époque.

On traverse la rue au Beurre, qui ne porte pas son nom par hasard, et on s’arrête devant l’église Saint-Nicolas, dédiée au patron des enfants mais aussi au patron des marchands. L’église est « biscornue » fait remarquer le petit bonhomme malicieux. Il explique pourquoi il y a des maisons qui sont agglutinées à la façade et pourquoi cette église n’a pas de clocher.

Devant la Bourse coulait la Senne

On finit la visite à la Bourse. Saviez-vous que la Senne coulait à la place du Boulevard Anspach? Comment et pourquoi a-t-elle disparu. Je ne vous raconte pas tout pour vous laisser la surprise. Mais le livre permet de revoir Bruxelles avec un regard neuf, ça marche du tonnerre auprès des enfants. Au dos de la carte, on découvre un lexique de mots en brusseleir pour les enfants irrévérencieux. Il faut s’attendre à ce que votre ket vous raconte des carabistouilles après ça…

N’hésitez à prendre quelques latitudes et à visiter, au passage, la petite rue des Bouchers et les galeries royales, magnifiques. Parce que la marche, ça creuse, on a mis le cap sur le resto Pizza è Bella au Sablon et on a dégusté notre pizza sur la place Poelaert. La vue sur la ville est géniale… et gratuite.

Le livre Manneken-Pis – Balade à Bruxelles est trouvable à la Fnac, chez Filigranes et dans votre librairie préférée.


Soutiens-moi, paie-moi un caféSoutiens-moi, paie-moi un café
.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :