fbpx
Famille + Couple

Se ruiner pour l’anniversaire de son enfant, c’est la nouvelle normalité

Dépenser des sommes folles pour l’anniversaire d’un enfant qui n’est pas encore à l’école primaire, c’est la nouvelle normalité. Particulièrement aux États-Unis mais la tendance s’installe doucement mais sûrement en Europe. Sont responsables: Pinterest et Instagram ainsi que les célébrités. Mais peut-être aussi le fait qu’on travaille trop et qu’on manque de temps? On fait du coup confiance aux formules clé sur porte… Comme on le faisait jusqu’ici pour un mariage. Ezra a été invité à l’anniversaire d’un copain de sa classe. C’était son premier anniversaire en Californie. J’ai donc pu découvrir les rouages de l’organisation.

Il y a quelques jours, mon fils a été invité aux quatre ans de l’un de ses copains de classe. J’ai d’abord été émue: le petit garçon qui célébrait le jour de sa naissance avait choisi trois copains. Mon fils en faisait partie. C’est toujours rassurant de savoir que son enfant a des amis, n’est-ce pas? On n’allait donc pas rater ça. Le rendez-vous était fixé chez Get Air, un parc à trampolines qui existe aussi en Belgique. J’avais du coup imaginé que ça allait me coûter un petit budget ou en tout cas, le prix des trois entrées, pour Ezra, son père et moi, soit 50 euros.

Règle numéro 1: ailleurs que chez toi, tu organiseras

Surprise: on n’a rien dû payer. Les parents s’acquittaient de l’addition pour tout le monde. Sur place, deux grandes tables étaient dressées aux couleurs du dessin animé Blaze et des pizzas XXL, des fruits et des sandwichs trop grands pour ma bouche attendaient les affamés. Dans un coin, un gâteau recouvert de pâte à sucre et surmonté de petites voitures attendait son heure. Les enfants se sont éclatés sur les trampolines pendant plus de deux heures. C’était très chouette à voir. N’empêche… L’anniversaire d’Ezra arrive d’ici quelques jours et j’ai un peu la pression. Je me demande quand même si c’est obligatoire de dépenser entre 300 et 800 euros pour l’anniversaire d’un enfant de 4 ans.

Lisez aussi: 5 bonnes raisons d’acheter moins de jouets à Noël

Parce que oui, ce sont les prix forfaitaires proposés par Get Air aux États-Unis pour organiser un anniversaire dans ses murs. Et dans ce prix, le gâteau et le cadeau ne sont pas inclus.

Règle numéro 2: 500 dollars au minimum tu dépenseras

La réponse est: oui, aux États-Unis, c’est tout à fait habituel. Jessica Simpson a mis en place une fête d’anniversaire sur le thème de VaÎana avec un imitateur du demi-dieu Maui et Tracy Morgan, star de « 30 Rock » a organisé sa fête au Dylan’s Candy Bar et a fait venir les Minions à l’anniversaire de sa fille de 4 ans. La privatisation du lieu peut coûter jusqu’à 7000 dollars mais les forfaits « plus modestes » commencent à 500 dollars. C’est en fait le minimum investi en moyenne par les parents ici. Mais c’est un minimum: de plus en plus d’Américains vont jusqu’à faire appel à des organisateurs d’événements pour l’anniversaire de leurs jeunes enfants et font grimper la note.

View this post on Instagram

#ACEKNUTE #4 🎉 @baylormcg // 📸@kristingram

A post shared by Jessica Simpson (@jessicasimpson) on

Sur le site mom.com, une maman explique les postes de dépense: « On vit dans un petit appartement, donc il faut louer un endroit. Puis, il y a le gâteau, les décorations, les goodie bags, les boissons et la nourriture. » Elle a fait un sondage sur Facebook. En moyenne, comme je vous le disais, les mères dépensent 500 dollars pour l’anniversaire de leur progéniture (sans compter le cadeau). Mais « six mères ont dit qu’elles avaient dépensé entre 1000 et 2000 dollars pour la fête d’anniversaire de leur enfant. »

Rejoignez-moi sur Instagram pour toutes les photos en direct de notre vie en Californie.

Les anniversaires d’enfant aux États-Unis sont des business comme les autres.

View this post on Instagram

C’était le premier anniversaire où il était invité parce qu’il est ce qu’il est et non pas parce que ses parents sont amis avec les parents de l’enfant célébré. La petite star du jour avait choisi trois copains. Le mien en faisait partie. Fierté maternelle maximale: mon fils a des amis, malgré la barrière de la langue et la différence culturelle. J’ai passé plus de trois heures à l’observer en compagnie de ses amis d’école et j’ai écouté ce qu’on disait de lui. Mon fils est « le petit européen qui n’aime pas la nourriture américaine », il pleure vite quand il est contrarié et fatigué mais c’est un « si bon danseur » selon son institutrice et il est celui à qui ses copains font de grands câlins quand il s’en va. Je l’ai vu être apprécié, je l’ai vu aider ses camarades en difficulté, je l’ai entendu parler anglais avec une facilité que je ne lui connaissais pas. Il n’est pas parfait, il pourrait soupirer un peu moins, moins me réveiller la nuit, manger mieux, ranger sa chambre, mais je suis fière de le voir affirmer sa personnalité. De ne pas avoir peur d’être ce qu’il a envie d’être. En tant que mère, c’est à peu près tout ce qui m’importe. Sois qui tu veux, mon fils. Et sois-en fier. ————————–——————— #proudmama #proudmamabear #mamanfiere #beproudofyou #wildchild #mamanblogueuse #momlife #childhoodmoments #childhoodmemories #parents #parentslife #viedemaman #viedeparents #palmdesert #desertlife #california #motherandson #proudmom #mumlife #expat #expatfamily #lavieencalifornie #ezraauxusa

A post shared by Déborah (@seayouson) on

Règle numéro 3: aux enfants invités, des cadeaux tu offriras

Parmi les petits détails, j’ai donc constaté qu’en Californie, on offrait systématiquement un goodie bag aux enfants invités. Samedi, Ezra a reçu des moustaches à se coller sur son visage, une catapulte et autres objets du même acabit. Des babioles avec lesquelles il joue 5 minutes avant soit de les perdre, soit de s’en désintéresser, soit de les casser.

Règle numéro 4: devant les invités, tes cadeaux tu n’ouvriras pas

J’ai remarqué que l’enfant qui fêtait son anniversaire n’a pas ouvert ses présents devant les invités. Tout était accumulé en bout de table, bien en vue. Vu la taille des cadeaux, on était un peu ridicule avec nos petites voitures Hot Wheels mais tant pis. Ezra les trouvait « super cool », ça en fait au moins un. Après renseignements, c’est justement pour éviter d’humilier les gens comme nous que l’enfant ouvre ses cadeaux chez lui, à la maison.

gâteau anniversaire enfant trois ans
Pour ne vexer personne

Là où en Belgique, la politesse veut qu’on ouvre le paquet directement (ou en tout cas lors d’un moment dédié dans la journée à, qu’on se réjouisse devant la personne qui vient de nous l’offrir et qu’on la remercie chaleureusement; la politesse américaine veut qu’on affiche sa joie, sa déception ou son désintérêt pour ce qu’on vient de recevoir dans l’intimité de son foyer. Aucun risque, comme ça, de vexer quelqu’un. Je peux comprendre l’idée mais je trouve ça un peu dommage: Ezra était déçu de ne pas pouvoir commenter son cadeau avec son copain et en plus, l’enfant célébré n’apprend pas à remercier de vive voix ceux qui ont pensé à lui. C’est si impersonnel.

Lisez aussi: Les soins de santé en Californie ou comment j’ai consulté un médecin virtuel

Ma règle à moi: à la simplicité, tu reviendras

Face à cette avalanche de cadeaux et en pensant au prix que les parents avaient dû dépenser pour l’anniversaire de leur petit, je me suis demandé combien on déboursait pour célébrer les 12, 16 ou 18 ans de son enfant si on mettait déjà au minimum 500 dollars pour un môme de 4 ans. J’ai eu le tournis. 500 euros, c’est le prix qu’on a dépensés pour louer un gîte pour fêter les 40 ans de mon mari cet été… Et je n’ai jamais dépensé ça pour mon propre anniversaire! Ce jour-là, en tout cas, j’ai renoncé au grand tra la la pour Ezra.

anniversaire enfant buffet licorne

On avait envie de faire son anniversaire au parc… Mais mi-décembre, les Américains vont nous prendre pour des fous. Donc on va gentiment passer notre tour cette année. On n’a pas de famille proche ici: on ne sera de toute façon pas assez nombreux pour remplir l’une des salles disponibles. On fera un petit repas à la maison avec quelques amis, je ferai le « gâteau en forme de lapin » qu’Ezra m’a demandé et « le gâteau avec une route » qu’il veut pour célébrer son anniversaire à l’école. Il aura un joli cadeau et on passera, j’en suis sûre, un bon moment.

Un gâteau maison et une bougie qui vacille

Je préfère revenir aux fondamentaux. Avec un gâteau au chocolat fait maison, un gâteau qui fond en bouche et qui goûte vraiment le chocolat (celui de l’anniversaire où on est allés était peut-être à l’image de Blaze mais il était sec et sans aucun intérêt gustatif). Quelques chouettes cadeaux bien choisis qu’un amoncellement de trucs inutiles avec lesquels il ne jouera pas. Une poignée d’amis et de ses parents pour l’entourer. À cet âge, il a surtout besoin d’une bougie qui vacille sous ses yeux, alors que la pièce est plongée dans l’obscurité et d’entendre ceux qui l’aiment lui chanter un bon anniversaire.

Ça ne m’empêche pas d’avoir une boule au ventre, de me dire que je n’en fais pas assez, que je dois absolument lui en mettre plein les yeux. Et s’il comparait? Et s’il m’en voulait? La pression est bien là. Mais quand je reviens à la raison, je sais que je projette sur lui des inquiétudes qu’il n’a pas encore. Ce sont des questions d’adulte. Parce que moi, de mes anniversaires d’enfant, je me rappelle surtout du gâteau que ma mère achetait tous les ans. Le même, chaque année, à ma demande. Et des anniversaires de mes copines, je ne me souviens que de nos jeux.

Chacun fait comme il veut

On organisera de « vraies fêtes » à l’extérieur quand il sera demandeur, quand il aura l’âge de comprendre la portée du truc. Est-ce que si j’avais eu du budget pour, j’aurais vu plus grand? Je ne sais pas, honnêtement et donc, j’en viens à ma conclusion. Je ne veux pas, ici, culpabiliser celles qui dépensent beaucoup de sous dans l’organisation de la fête d’anniversaire de leur progéniture. Chacun trouve sa satisfaction personnelle où il veut. Le but est plutôt de déculpabiliser celles qui n’ont ni l’envie ni les moyens de dépenser un demi-salaire pour l’anniversaire de leur enfant. On n’est pas obligés d’y passer.

Stop à la pression!

On n’est pas non plus obligés de cuisiner pendant 18 heures pour faire du fait maison à tout prix. Parce que c’est aussi une tendance…

Mais l’excès est-il vraiment obligatoire? Est-on une mauvaise mère parce qu’on fait « simple » pour l’anniversaire de notre enfant? Qu’on fait ça juste en famille? En organisant l’anniversaire de nos enfants, à qui essaie-t-on de faire plaisir? Qui veut-on impressionner? Son enfant ou les autres mères? Quels manques essaie-t-on de combler? Ceux de l’enfant ou les nôtres?

Ce sont des questions à se poser et surtout, ce dont il faut se rappeler, c’est que ce qui compte c’est votre présence et l’énergie que vous mettrez pour marquer le coup selon ses goûts et vos valeurs, c’est tout.

Tu as aimé? Paie-moi un café!Tu as aimé? Paie-moi un café!

Publicités

(10 commentaires)

  1. Wow le budget ! Je me demande si le gamin retient vraiment cette journée !? C’est un peu du grand n’importe quoi à mon sens… Je préfère mille fois organiser leur anniversaire à la maison avec juste sa famille et ses amis. J’ai fais deux fois l’anniversaire de mes enfants à la maison et jamais aucun enfant n’a semblé déçu. Je me rappelle pour les 5 ans de mon plus jeune j’avais organisé une activité manuelle et les gamins avaient adoré. Chacun avaient confectionné un petit aquarium avec des poissons. Ils étaient repartis ravis surtout que dans le fonds de l’aquarium on avait disposé une photo de groupe. Bref…. je ne vois pas l’intérêt de dépenser une fortune quand les choses simples sont aussi plaisante et laisse le même souvienir.

  2. Je retrouve les mêmes tendances en Allemagne… mais moins chères ! Tout d’abord, la mode du gâteau recouvert de pâte à sucre ! Les enfants aiment beaucoup en général car c’est coloré et très décoré mais je n’en ai encore jamais mangé un de bon. Pour nous, c’est un délicieux gâteau commandé à une amie pâtissière pour l’anniversaire en famille et un gâteau marbré pour l’anniversaire avec les amis.
    Ensuite, on a pris l’habitude de réserver un anniversaire dans un musée car on vit en appartement. Je trouve ça pratique en appartement jusqu’à 4-5 ans. Ensuite, les enfants s’énervent vite. A Hambourg, le coût moyen d’un atelier-anniversaire de 2h pour 12 enfants dans un musée est de 100€. Ici aussi, il faut offrir un petit sachet de bonbons et babioles à tous les invités. Par contre, dans l’atelier-anniversaire réservé, il y a toujours une pause de prévue pour manger le gâteau et ouvrir les cadeaux. Je trouve ça dommage que les enfants américains n’ouvrent pas leurs cadeaux devant les autres.

  3. Société du « paraître » j’imagine ? Et un mélange de vouloir faire un plaisir marquant à tout prix sous peine d’être jugé « mesquinet » ? Avec bien sur un soupçon d’empathie, ne soyons pas bégueule. Depuis que tu nous en parles on sait que le citoyen US est spontané, et ça au moins c’est une bonne chose.

  4. Je trouve cela totalement atterrant, pour toutes les raisons que tu évoques (comment fêtera-t-on les anniversaires une fois ado, etc…)
    J’ai toujours fait des anniversaires très simples, de plus en plus simples. Pour mon aînée, je préparais beaucoup de choses, et me rendant compte que de toute façon les enfants ne mangent rien mais ne font que jouer, j’ai simplifié les préparatifs. Cette année pour les 5 ans de Chaton, on a emmené les enfants dans un parc en improvisant une petite chasse au trésor. Ensuite ils ont joué à faire des bulles géantes et à patauger dans de la gadoue, ils étaient totalement ravis. Je crois vraiment que les enfants n’ont pas besoin de tout cela. C’est les parents qui se justifient / compensent / croient qu’il faut le faire.
    Par contre en France aussi le petit sachet cadeau pour les invités est devenu la norme, cette année j’y ai mis une sucette, un flacon de bulles et un petit playmobil.

  5. Je trouve qu’il n’y a rien de tel que la simplicité. Au final, les enfants trouveront toujours de quoi s’occuper, de quoi jouer quel que soit le budget. Je pense qu’il seront plus regardant au goût du gâteau, à la déco qui peut être simple pas chère mais chouette et aux jeux/activités (je m’inspire de jeux Scouts ou autres).
    De toute façon, les enfants sont déjà contents rien qu’à l’idée de s’amuser tous ensemble😉

  6. Je rejoins ton avis et te confirme que cette mode nous attaque de plein fouet à Paris. Imagine que le premier anniversaire auquel ma fille a été conviée était pour une petite fille de 2 ans. Les parents avaient loué une salle, payé les services d’une animatrice avec jeux de ballons, maquillage, musique + gâteau d’anniversaire.
    Je ne condamne pas les parents qui investissent dans un lieu pour fêter l’événement car c’est exactement ce que j’ai entrepris de faire pour les 4 ans de Louloutte. Nos 60m2 et surtout nos c******* de voisins du dessous nous empêchent déjà de vivre alors recevoir 2-3 enfants en les empêchant de marcher ne serait-ce que normalement, no thanks. Et puis comme on peut difficilement envisager un anniversaire dehors en plein mois de décembre^, on s’est rabattu sur une formule de 2h30 dans un parc de jeux pour enfants. Bilan de l’affaire, clairement ça nous coûte beaucoup plus cher qu’un anniversaire tel que je l’envisagerais si j’habitais en pavillon mais que veux-tu, on fait avec ce qu’on a.

  7. Olala ça fait flipper. Mes enfants sont encore jeunes et n’ont encore jamais été invités à une fête d’anniversaire. Peut-être en ferons une pour les 3 ans de mon fils… Et on fera comme on voudra. Je ne sais pas comment ça se passe ici. Mais on a l’excuse d’être étrangers…

  8. Il faut choisir entre vivre dans 30m2 et créer un anniversaire à tomber à la renverse et vivre confortablement et fêter joyeusement ensemble un moment dans la vie. Ce qui compte au final c’est le sourire et les photos. Le paraître ne doit pas être la norme, la qualité prime et le but n’est pas de parader devant les autres parents mais que les mômes s’amusent.

  9. Trouvez les autres parents qui refusent de rentrer dans l’engrenage, ce sont ceux qui partagent les mêmes valeurs que vous et avec qui vous passerez de meilleurs moments.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :