Famille + Couple

La plaine de jeux de tous les dangers: laisseriez-vous vos enfants y jouer?

J’aime penser que je ne suis pas une mère hélicoptère mais comment vous dire? A la plaine de jeux, je suis du genre à retenir ma respiration et à répéter à mon fils de « faire attention ». Ca ne m’empêche pas de trouver le concept des Adventure Playgrounds fantastique et tellement nécessaire. L’Adventure Playground, c’est en fait ce qu’on faisait tous quand on était petit: n’importe quoi avec tout ce qui traînait. Des constructions insolites et des cabanes avec des bâtons et des branchages, entre autres. Oubliez le plastique rutilant et coloré des plaines de jeux actuelles traditionnelles, leurs barrières de sécurité sur le chemin qui mène au toboggan, le sol qui amortit les chutes…

Ici, le terrain est accidenté, des pneus côtoient une vieille baignoire, les enfants escaladent des structures faites de bric-à-brac en bois, il y a des clous, un marteau et sur certaines plaines de jeux, les enfants peuvent même faire usage d’une scie et faire du feu sous la supervisation de l’un des adultes en charge de la plaine de jeux. On se croirait sur un terrain vague de casse automobile. La devise est claire: « Jouez à vos risques et périls ». Les parents sont priés de faire confiance à leurs enfants. On a tendance à l’oublier parce qu’on a pris l’habitude de devancer tous les problèmes de nos enfants, mais ils ont les capacités nécessaires pour comprendre et éviter le danger.

Au Japon, les plaines de jeux de ce genre-là sont arrivées après le séisme Kobe en 1995. Le tremblement de terre avait fait 6437 morts et 43792 blessés selon un décompte officiel. Les enfants se sont rapidement remis à jouer, parce que la vie reprend le dessus dès que possible. Ils jouaient donc au milieu des dégâts. Les experts se sont entendus sur l’idée que le jeu était l’une des meilleures manières, quand on est petits, de prévenir le stress post-traumatique après un événement dramatique. On les a donc laissés faire… Aux Etats-Unis, ces plaines de jeux d’un nouveau genre mais inspirées de nos jeux libres d’alors, se trouvent à Berkeley en Californie, à New York ou au Nebraska.

L’idée est de permettre aux enfants d’être des enfants, eux qui sont désormais habitués à évoluer dans un monde ultra-sécurisé, protégé, structuré. Ces plaines de jeux encouragent les prises de décision, la créativité, l’indépendance, la résolution de problèmes, la liberté. Elles apprennent aux jeunes à faire la distinction entre risques et dangers. Et font fi de l’anxiété parentale. Ca fait partie de l’expérience: les parents ne peuvent pas s’approcher. Ces plaines de jeu sont nées pour réapprendre aux gamins à jouer seuls, sans règles et sans parents pour les expliquer. Elles poussent aussi les mômes à lâcher leur écran et à bouger, bouger. Au vu de l’explosion de l’obésité infantile un peu partout dans le monde, ça n’a rien de futile.

Et même si ces plaines de jeux peuvent faire peur à n’importe quel parent normalement constitué, elles ne sont officiellement pas plus dangereuses que les autres. En effet, les enfants savent qu’ils évoluent dans un environnement risqué, ils sont donc plus concentrés et font attention à l’endroit où ils mettent les pieds. Reilly Wilson, en charge de l’Adventure Playground de Governors Island à New York, explique: « La plupart du temps dans les environnements dédiés aux enfants, tous les risques ont disparu et ils sont conscients de ça. Donc, ils font des choses qui sont en réalité plus dangereuses que ce que l’environnement a conçu pour eux. »

Je trouve l’idée sympa mais j’admets que je ne serais pas très à l’aise. Je vous laisse regarder la vidéo YouTube dans l’article pour comprendre à quoi ça ressemble exactement (n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne, plusieurs vidéos arrivent…) Oseriez-vous laisser évoluer votre progéniture sur ces terrains de jeux insolites?

Publicités

(7 commentaires)

  1. A liège, on a le terrain d aventure, c’est plus ou moins le même principe. J y allais quand j etais petite et j’en garde un très bon souvenir ! Et au passage, je ne m y suis jamais blessée 😊😊

  2. Personnellement, d’un point de vue professionnel, je trouve ça juste génial pour les enfants, pour leurs expérimentations ! Mais après, je comprends ton inquiétude de maman ! Je pense qu’elle est entièrement légitime quand tu vois l’état de cette plaine de jeux 😉

    1. J’aime beaucoup la gamine dans la vidéo: ah elle a marché sur un clou. Même si je serais flippee en fait je me rappelle que j’ai fait les scouts… j’avais 13 ans et je sciais des rondins de bois toute seule… ça me semblait normal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.