...
Belgique

Dormir dans une église, marcher sur l’eau: 7 choses géniales à faire à Malines en famille

Pour cette nouvelle aventure en famille, je mets le cap sur le nord de la Belgique, à 40 minutes à peine de l’endroit où j’habite à Bruxelles. C’est fou de se dire qu’on peut être dépaysé en partant aussi près de chez soi. À Malines, le néerlandais prime et le vélo est roi. Rien que ça, ça me change de mes habitudes. Malines a des petits airs de Gand et de belles propositions pour les enfants. Voici 7 choses à faire en famille à Malines, testées et approuvées.

Dormir dans une église

Quand on vient à Malines en famille, on dort dans l’hôtel le plus original de la ville: le Martin’s Patershof. La façade peut tromper les moins attentifs: ça ressemble plus à un lieu de culte qu’à un établissement hôtelier. Et pour cause: la chaîne hôtelière Martins a réhabilité ce qui était une église au 13e siècle et un couvent par la suite. L’édifice a été revendu et désacralisé en 1999. Il a été transformé par la suite en hôtel 4 étoiles. Le Martin’s Patershof accueille les visiteurs depuis juin 2009. C’est un endroit étonnant: il garde le cachet et l’architecture d’époque, il y a des vitraux dans les chambres et dans la salle du petit-déjeuner et de larges colonnes en pierre dans la salle de bain. C’est une vraie prouesse architecturale. J’ai été conquise par le charme fou qui se dégage de ses murs, par son buffet matinal copieux et par sa situation centrale.

Informations sur le Martin’s Patershof et réservations ici.

Monter dans la tour de la cathédrale Saint-Rombaut

La cathédrale Saint-Rombaut, dont la première pierre a été posée en 1452, se suffit presque à elle-même tant elle fait un bel effet aux enfants. Ils y pénètrent en faisant les yeux ronds. Le mien en tout cas a réagi comme ça. Mais on ne se contente pas de traîner au rez-de-chaussée: on y va pour gravir les 530 marches de la tour, haute de 97,3 mètres. Elle abrite deux carillons hyper impressionnants qu’on peut approcher de près lors de notre ascension. Il faut avoir le cœur bien accroché pour arriver en haut mais des arrêts sont prévus dans la chambre du treuil, dans la chambre des cloches ou dans la chambre de l’horloge. Tandis qu’on regardait le carillon, les cloches se sont mises à sonner. Ezra a fait un bond de deux mètres en se bouchant les oreilles. Il s’en souviendra. Une fois en haut, la vue est très jolie quand elle est dégagée. On a eu de la chance: le temps nous a permis d’apercevoir la ville d’Anvers, le jardin botanique ou encore l’Atomium.

Lisez tous les articles de ce blog consacrés aux choses à faire et à voir en Belgique ici.

Boire un verre au Vleeshalle

J’adore les bâtiments industriels qui abritent une tripotée de petites échoppes gourmandes et tendance. Même si j’ai toujours du mal à faire un choix: j’ai envie de tout tester. Le Vleeshalle est dans le même esprit que le Chelsea Market à New York , – si vous voulez un point de comparaison – , mais en bien plus petit. Douze stands et autant de spécialités sont au programme. The Avocado Bar propose bagels et salades à base d’avocat, les tapas espagnols de Tapas La Qia avaient l’air à tomber et chez Bubba Croquettes, on trouve des croquettes au fromage, aux crevettes ou au jambon. On a mangé une très bonne pizza chez Marcello et bu un latte chez Ross Coffee. Vu qu’on peut s’asseoir où on veut, installez-vous près de chez Ross Coffee justement: il y a un espace destiné aux enfants avec une petite cuisine, des jouets et des livres. Ça a bien occupé Ezra, on a pu discuter tranquillement.

Marcher sur l’eau sur le Sentier de la Dyle

J’ai dit à mon fils qu’on allait aller marcher sur l’eau. Une simple phrase suffit parfois pour faire briller les yeux d’un môme. On a marché sur le Sentier de la Dyle, un ponton de promenade qui flotte sur l’eau et qui longe de bien jolies maisons. C’est gratuit et le trajet va de la Haverwerf au Jardin Botanique. Ezra a regardé les bateaux passer et les oiseaux picorer. C’était reposant.

Achetez mon livre: Journal de bord d’une maternité décomplexée

Visiter le musée Hof van Busleyden

Le musée Hof van Busleyden, près de la grand-place de Malines, propose un petit parcours à faire en famille. Demandez la brochure gratuite à l’accueil. Malheureusement, Covid oblige, certaines activités sont actuellement interdites. On se contente donc des petits défis qui ne demandent pas de toucher quelque chose. J’ai traversé toutes les salles avec Ezra et on a joué à Cherche et Trouve avec une tapisserie d’époque, on a fermé les yeux pour compter les voix dans la salle diffusant une polyphonie… J’avais quelques craintes: je pensais qu’Ezra, 5 ans en décembre, serait un peu trop jeune. Mais il était curieux et motivé. Il a adoré la pièce dans laquelle un livre s’anime en trois dimensions en projetant des images sur les murs. On a discuté, il a observé. C’était chouette mais j’ai suivi son rythme, du coup on ne s’est pas éternisé. Une fois les activités terminées, le musée n’avait que bien trop peu d’attraits à ses yeux.

Manger au Vismarkt

Pour manger à Malines en famille, on s’arrête sur la Vismarkt. On y vendait déjà du poisson en 1531. Il y a plein de restaurants et de bars. Des poissons multicolores surplombent la jolie place au bord de l’eau et s’agitent avec le vent. Les enfants adorent. On s’est arrêtés chez De Cirque. Le service est prévenant et les assiettes bien remplies.

View this post on Instagram

Il s’exclame, il montre du doigt, il trottine, il s’arrête devant toutes les vitrines pour commenter ce qu’il y voit, il s’intéresse, il tient la carte (à l’envers) en s’excitant dix fois par jour: « Mais on est oùùù? », il demande: « Pourquoi il n’y a pas d’ascenseur? quand on s’élance à l’assaut des 530 marches de la tour Rombaut, « Pourquoi il pleut? » quand on se fait rincer 🌧 , « Qu’est-ce qu’on fait maintenant? » dès qu’il y a une demi-seconde de temps mort. Mon fils vit sa meilleure vie dès qu’on s’échappe du quotidien. On est en virée à Malines, on dort dans une église, on se promène, on découvre de nouvelles choses et c’est vraiment l’un des ciments de notre famille: les voyages, lointains, exotiques, longs… ou pas! 🧳 Et chez vous, comment se passent les escapades en famille? —————— @visitmechelen #mechelen #malines @visitbelgium #belgique🇧🇪 #belgiquetourisme #touristinmyowncountry #belgium #familytrip #voyageenfamille #belgianblogger #blogueusebelge #blogbelge #viedemaman #maman #voyageravecdesenfants #voyagerenfamille #enfamille

A post shared by Déborah (@seayouson) on

Visiter Planckendael

Avec des enfants, les parcs animaliers fonctionnent à tous les coups. Avec le mien, ce n’est pas toujours le cas. Ezra n’a pas un intérêt démesuré pour les animaux. Il jette un œil rapide et s’intéresse très vite à la suite. Mais Planckendael, ce sont des animaux, rassemblés selon le continent qu’ils habitent, mais pas que. Il a adoré la plaine de jeux géante à l’entrée, le parcours d’équilibre sur les rondins de bois et la balade dans les arbres, à 14 mètres de hauteur. Je me suis aventurée à sa suite sur ce trajet en corde, je ne savais pas ce qui m’attendait et j’ai personnellement trouvé ça assez atroce: je souffre de vertige, j’avais les jambes en coton et le cœur dans la gorge. À réserver aux amateurs de sensations fortes. Il y a, en tout cas, vraiment un tas de choses à faire en famille dans le parc. Nous n’y avons été qu’une demi-journée mais on peut aisément y consacrer une journée complète.

Mais encore…

On n’a pas eu le temps de s’y rendre mais l’envie y était: le Musée du Jouet à Malines est évidemment une activité à faire en famille. Il propose l’une des collections de jouets les plus étendues d’Europe. Et je connais, j’ai zappé mais on reviendra plus tard: Technopolis est une étape kid friendly incontournable à Malines. On peut faire un tas d’expériences pour mieux comprendre la technologie qui se cachent derrière des objets qu’on utilise au quotidien. Ludique et instructif.

Bon à savoir

Une action spéciale vous propose de payer une nuit pour en passer deux sur place. Informations ici. Vous recevrez également un carnet « Sens-ations » par personne qui contient des petits bons à échanger contre un croissant de lune au chocolat, une bière, etc. Bref, les petites spécialités locales.

Alors, Malines en famille, ça vous tente?


.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :